• Shravanabelagola est un site jaïn important. NOus avons visité plusieurs temples jaïns lors de notre circuit au Rajasthan. Si vous voulez en savoir davantage sur le jaïnisme, clic ICI.

     

    Le site est composé de deux collines : Chandragiri (ou colline de Chandra, la Lune) et Indragiri (ou colline d’Indra, le Roi des Dieux dans la mythologie védique).

     

    Shravanabelagola, près de Bangalore

     

    Le sommet de Chandragiri comporte cinq temples.

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    le bassin et la colline Chandragiri

    Shravanabelagola, près de Bangalore

     

    Sur Indragiri, se dresse une statue colossale de l’ermite Gomateshvara appelé aussi Bahubali. C’était le deuxième des cent fils de Rishabha, le premier Tirthankara, fondateur du jaïnisme.

    La statue est haute de 19 m, c’est la plus grande statue monolithique au monde. La statue est nue comme le demande la branche jaïne des Digambara, ascètes « vêtus de ciel ». L’ascète est détaché des contingences terrestres, rien ne le dérange, ni les lianes, ni le cobra à ses pieds.

    Shravanabelagola, près de Bangalore

     

    Pour y accéder, il faut monter 614 marches, en plein soleil, pieds nus ou plutôt en chaussettes car les marches sont brûlantes sous le soleil.

    La moitié du groupe fait l’ascension. Pas nous, mais heureusement Clément m’envoie gentiment ses photos.

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    l'ondoiement de Lakshmi

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

     

     

    Tous les douze ans, une importante cérémonie, le Mahabisheka, se déroule sur cette colline. On dresse un échafaudage autour de la statue que les prêtres arrosent de ghee (beurre clarifié) et d’eau safranée. On la décore de fleurs et de bijoux.

     

    Selon la légende, Bahubali était le fils d’un roi qui avait terminé sa vie en ascète et devenu de ce fait, le premier Tirthankara. Il affronta son frère aîné pour la succession au trône, gagna mais finalement refusa le trône et termina sa vie en ascète sur la colline Indragiri.

     

    Pendant ce temps, nous nous promenons en ville. Des rayures rouges et blanches signalent un lieu sacré (c’est la même chose dans l’hindouisme).

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

    Shravanabelagola, près de Bangalore

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • D'après un tuto d'Anaïs (cours en ligne)

    C'est une deuxième mouture car la première a été dessinée avec de l'encre de calligraphie et en passant un lavis dessus, je me suis aperçue qu'elle se teintait en violet. Très moche !

    Dégoûtée, comme je n'aime pas refaire, j'ai décalqué les immeubles (pas bien, je sais !) et recommencé. J'ai un peu rectifié le taxi que je ne trouvais pas assez long.

    Encre de Chine plus ou moins diluée (achetée en Chine) qui sent fort mais fonctionne bien. Pinceau très fin chinois, pinceau à réserve d'encre de Chine acheté chez You Feng, feutre indélébile Staedtler 0,2 mm et feutre V ball pilot 5mm qui fuse sur une surface mouillée, ça donne des ombres. Plume souple, genre Baignol et Farjon. Aquarelle Winsor et newton "jaune indien" 319.

    Pochoirs de lettres de Laurence, le monde en bandoulière.

    Je me suis bien éclatée !

    Pourquoi ai-je mis un trait d'union à New York ? Trop tard pour rectifier... peut-être mettre un peu de blanc ?

    et comme ça ?

    New York, aquarelle

    comme c'est de l'aquarelle, j'ai pu effacer la tache avec de l'eau. Je mettrai peut-être la flèche plus bas ou sur l'autre page...

    New York, aquarelle


    2 commentaires
  • Eric Clapton à Paris Bercy en 1995

    Clapton, les Yardbirds

    Il a fait partie de nombreux groupes : Yardbirds, Cream, John Mayall...

    un récapitulatif des morceaux les plus célèbres : CLIC ici !

    En 2006, à Cléon, nous avons assisté à un concert des Yardbirds. Mais Clapton ne faisait plus partie du groupe depuis bien longtemps...

     clic ici :


    1 commentaire
  • De retour à Karaikudi, nous déjeunons à l’hôtel The Bangala. Le repas est servi à l’assiette ou plutôt sur une feuille de bananier : betteraves, mangue sucrée, pommes de terre, cristophines, galette de maïs, poisson, riz, poulet et pour dessert, de la glace ! Un délice.

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    L’après-midi est libre mais Arul prévoit toujours des visites supplémentaires. Je décide de rester à l'hôtel mais Guy et la plupart des personnes du groupe reprennent le car pour aller visiter une fabrique de carreaux de céramiques (les mêmes que ceux que nous avons vus à la V.V.R house puis un temple local).

    Attangudi est un petit village célèbre pour la fabrication des carreaux décoratifs, fabriqués à la main et peints de motifs traditionnels. Les carreaux (appelés Athangudi tiles) sont faits à partir d’argile locale. J’ai trouvé sur le net cette vidéo :

    Les pigments sont mélangés à du ciment blanc et versés dans les compartiments du moule sur une plaque de verre, ce qui donnera aux carreaux une surface lisse et brillante. On met ensuite une couche de ciment, on fait sécher les carreaux au soleil et on les plonge dans l’eau pour les durcir. On fait à nouveau sécher au soleil. Les motifs sont très beaux, très colorés. L’artisan que les amis ont vu travaillait sans moule (photos d’après captures d’écran des vidéos de Guy)

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    les Indiens aiment bien nous serrer la main

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

     

    Ensuite, les amis sont allés voir un temple, dédié à Shiva comme vous pouvez le voir (le taureau Nandi et le trident).

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    en bas : Krishna vole les vêtements des gopi (histoire déjà racontée)

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    équilibristes:

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Demain, vous saurez ce que j'ai fait pendant ce temps

     


    votre commentaire
  • Quelques essais .... J'ai acheté une bonne gouge Pfeil qui fait des trains fins, des plaques de gomme Soft cht, plus faciles à travailler que le lino, de l'encre aqua wash de CHarbonnel, plus belle que la Tuga. Mais qu'elle est longue à sécher ! au bout d'une semaine, l'encre colle encore aux doigts...

    C'est tr-s agréable et reposant de graver, encrer ça va encore mais l'impression est difficile : je me sers de mes goigts ou du dos d'une cuillère ou du couvercle d'un pot de confiture. Acheter une presse de 200 à 700 € n'est pas dans mes projets !

    C'est encore moins drôle de nettoyer, même si l'encre s'enlève à l'eau !

    un cyprès, bas-relief de Persépolis :

    linogravure

    détail du cyprès (format A4) :

    linogravure

    un éléphant d'Asie, pour mon carnet de voyage :

    linogravure

    un basketteur, on voit que l'encre est de moins bonne qualité :

    linogravure

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique