• Balade dans les rues labyrinthiques de Palerme

    Lundi 25 octobre

     Comme le dit le titre du livre de Roberto Alajmo « Palerme est comme un oignon » : elle a subi seize dominations différentes, Phéniciens, Carthaginois, Romains, Vandales, Byzantins, Arabes, Normands, Angevins, Aragonais, Bourbons puis une succession de révoltes contre la monarchie, Garibaldi, l’Unité italienne, le fascisme, la République…

     

    Nous passons devant l’église paroissiale Saint Hippolyte dont la façade est ornée de stucs (via Porta Carini).

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

     

    Les rues sont étroites, souvent piétonnes, malgré la présence de quelques scooters qui nous frôlent. Les balcons débordent sur la rue. Ils sont soutenus pas des consoles métalliques, des poutres ou des consoles de pierres, plus ou moins ouvragées.

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

     

    Des morceaux de plastique les recouvrent : pour se protéger de la pluie ou mis là par des maris jaloux soucieux de cacher les femmes ?

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

     

    Tout le long du chemin, Antonella nous raconte des histoires que je n’entends pas toujours car ma jambe ne me permet pas d’aller très vite. Mais les enfants, eux, ne quittent pas Antonella.

     Elle nous parle des orangines, petites oranges qui poussent sur des arbustes épineux, du pesche piccolo (petit poisson), du poisson cuisiné avec du jus de citron et une pointe de bicarbonate, c’est la seule chose qui permet de conduire, de la cuisine des monzù (des barons) qui consiste à imiter la cuisine des riches, à la place des cailles, on utilisait des aubergines.

     Une dame qui balaie devant sa porte nous interpelle.

     

    Les remparts datent de la fondation de Palerme par les Phéniciens vers 858 avant JC. La ville, nommée Zyz, reste punique jusqu’à la première guerre punique (264-241 av JC) qui passe alors sous domination romaine. Pour rappel, la Phénicie correspond au Liban actuel. Les Phéniciens ont fondé des cités autour de la Méditerranée, notamment Palerme, Carthage. Le guerres puniques opposèrent les Carthaginois et les Romains. L’adjectif « punique » vient de « punicus » carthaginois.

    Balade dans les rues de Palerme

     

    Sur une place, au bout de la via Beati Paoli, près de l’église Saint Cosmo, poussent des orangers. Ils ont été importés par les Arabes. Ces oranges amères servaient à décorer les jardins dits « du Paradis ». Les Portugais utilisèrent un greffon pour avoir des oranges douces.

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    l'église Saint Cosmo, au bout de la rue Beati Paoli

    Balade dans les rues de Palerme

     

    Dans une petite rue, sont exposées des camions et des charrettes illustrés de scènes religieuses ou tirées de la Chanson de Roland. Les charrettes ont été utilisées jusque dans les années 1960. En 1885, voyageant en Sicile, Guy de Maupassant a vu des charrettes peintes à Palerme. Il nous les décrit ainsi :

     « De petites boîtes carrées haut perchées sur des roues jaunes, sont décorées de peintures naïves et bizarres qui représentent des faits historiques ou particuliers, des aventures de toute espèce, des combats, des rencontres de souverains, mais surtout des batailles de Napoléon Ier et des Croisades. Une singulière découpe de bois et de fer les soutient sur l’essieu ; et les rayons de leurs roues sont ouvragés aussi, la bête qui les traîne porte un pompon sur la tête et un autre au milieu du dos, et elle est vêtue d’un harnachement coquet et coloré, chaque morceau de cuir étant garni d’une sorte de laine rouge et de menus grelots. Ces voitures peintes passent par les rues, drôles et différentes, attirent l’œil et l’esprit, se promènent comme des rébus qu’on cherche toujours à deviner. ».

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    la religion est présente partout

    Balade dans les rues de Palerme

     

    Beaucoup de graffiti et d’affiches sur les murs, religieux et politiques .

     

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

     

    Je vous raconterai la visite de la cathédrale demain.

     Après la visite de la cathédrale, nous empruntons le corso Victor Emmanuelo appelé autrefois la rue du château.

     Balade dans les rues de Palerme

    Nous entrons dans la cour palais Drago Ajroli au n° 382 de la rue Victor Emmanuele. Son nom vient d’une sculpture de dragon sur un blason de la façade.

     

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    photos de Tom :

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Des bâtiments ont été détruits pendant la seconde guerre mondiale (bombardements alliés de 1943 puis nazis) et n’ont pas été restaurés.

     

    Balade dans les rues de Palerme

    Des pommes de pin en céramique sont accrochées au balcon pour souhaiter la fertilité. Nous en verrons beaucoup dans les boutiques de souvenirs et Tom en a acheté une.

     

    Balade dans les rues de Palerme

    boutique de souvenirs avec es pommes de pin et des têtes en céramique (Max nous racontera l'histoire plus tard)

    Balade dans les rues de Palerme

    Place Bologni, trône une statue de Charles Quint qui jure devant la Bible mais les Palermitains font une plaisanterie : Charles Quint dit que la poubelle est haute comme ça. Les ordures sont nombreuses dans certains coins de la ville. Antonella nous a raconté cette histoire : Un homme jette un papier, quelqu’un lui en fait la remarque : « Vous avez perdu un papier. - Non je l’ai jeté. » On considère que dehors n’est à personne, les gens nettoient leur maison mais jettent dehors.

     

    Balade dans les rues de Palerme

    Le Quattro Canti est au carrefourr des rues Vittorio Emmanuele et Maqueda. Tout à côté sur la place Pretoria se trouve une fontaine monumentale. Au fond, l’église sainte Catherine d’Alexandrie qui jouxte un couvent où on fabrique des gâteaux à l’ancienne. (aticles à venir)

     Nous contournons le palais Pretorio pour arriver sur la place Bellini.

     place Bellini. Il y a trois églises : sainte Catherine d’Alexandrie,

    Balade dans les rues de Palerme

    et deux autres églises côte à côte.

    à gauche : la Martorana et à droite la San Cataldo (photo wikipédia):

    Balade dans les rues de Palerme

    À gauche, se trouve l’église dell’Ammiraglio appelée aussi La Martorana, fondée au XII è siècle par Georges d’Antioche dit l'Amiral, personnage très important sous le règne de Roger II, sur plan de croix grecque. C’est là que des religieuses fabriquaient des confiseries en massepain en forme de fruits (ce que nous avons vu sur le marché), les frutta de martorana. À l’intérieur, il y a de superbes mosaïques, l’une représente Roger II, recevant la couronne byzantine, le kamelaukion, des mains du Christ. Nous ne sommes entrés, il faudra retourner à Palerme !

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    À droite, l’église San Cataldo, fondée au XII è siècle par Maion di Bari, est surmontée de trois coupoles rouges. Au cours des siècles, on a abaissé le niveau de la place, il a donc fallu faire des marches pour accéder à l’église.

    Balade dans les rues de Palerme

    Sous la place, on a trouvé un tunnel pour que les sœurs puissent regarder sans être vues la fête de Sainte Rosalie depuis le balcon du palais. Le tunnel avait une déviation aussi pour aller au monastère des hommes qui se trouvait à l’emplacement de l’actuelle fac de droit.

    Balade dans les rues de Palerme

     

    Place Croce di Vespri : c’est là que se trouve le palais Valguarenara-Gangi où a été tourné « Le Guépard »en 1963, avec Burt Lancaster, Claudia Cardinale et Alain Delon. Ce palais de 8000 m² géré par la princesse Carine Vanni Mandegna, appartient depuis 1652 à la famille de son époux, le prince Guiseppe Vanni Calvello Mantegna di Gangi. La princesse se plaint de difficultés pour entretenir son palais mais nous ne pourrons pas l’aider car la visite se monte à 900€ pour 20 personnes !

     photo wikipédia :

    Balade dans les rues de Palerme

    De l’autre côté de la place Croce di Vespri, se trouve une galerie d’art moderne, un ancien palais où résidait le très impopulaire Giovanni di Saint-Rémy, Grand Justicier du roi Charles d’Anjou. Son palais fut assiégé lors de l’épisode des Vêpres siciliennes. Le 30 mars 1292 (lundi de Pâques), un soldat angevin insulta une femme sicilienne qui se rendait aux vêpres. Les Palermitains se révoltèrent et tuèrent un grand nombre de Français. La légende dit que pour reconnaître les Français, on faisait prononcer un mot imprononçable pour les Français : ciciru (prononcer Tchitchirou) ce qui signifie « pois chiche ». Cet épisode entraîna le départ des Angevins et l’arrivée des rois Espagnols (Pierre III d’Aragon). Cet épisode inspira des musiciens (Verdi), des écrivains (Dante dans « la divine Comédie », des réalisateurs de films)

     l'église Sainte Anne :

    Balade dans les rues de Palerme

    le couvent Sainte Anne :

    Balade dans les rues de Palerme

    de jolis balcons :

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Dans le quartier arabe, la Kalsa, les plaques des rues sont écrites en hébreu et en arabe

     Après la place Aragone, on tourne à gauche puis à droite via Langarini.

     Nous arrivons sur la place Marina où se tourne un film.Un char avec Ste Rosalie au sommet.

    Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    En bordure du jardin Garibaldi, le ficus macrophylla est un des plus anciens et des plus grands.

     Balade dans les rues de Palerme

    une photo de Tom :

    Balade dans les rues de Palerme

    Le Musée des Puppi est tout près (article à venir)

    une belle façade avec des atlantes :

    Balade dans les rues de Palerme

    une rue plus pauvre :

    Balade dans les rues de Palerme

    Nous déjeunons au restaurant Casa del Brodo via Vittorio Emmanuele. Max et Tom s’installent à une table pour quatre avec Sonam. Il ne nous reste plus qu’à nous asseoir à une autre table. Le soir, les quatre garçons Max, Tom, Swan et Sonam mangeront ensemble, les filles à une autre table mais très vite les neuf enfants mangeront ensemble, buvant beaucoup (de l’eau car une fille collectionne les bouchons de bouteilles), parlant beaucoup…

    Balade dans les rues de Palerme

     Antipasti : chou, pâtes et câpres.

    Balade dans les rues de Palerme

    Pasti : boulettes frites avec des tomates de la salade. Tom a mangé ses trois boulettes car le serveur l’a menacé de ne pas lui donner le dessert : glace au chocolat, vanille et pistache. Nous terminons par un café lungo.

     Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme

    Nous reprenons le bus vers le nord pour longer la Kalsa (quartier arabe, évoqué dans la saga des Normands en Sicile de Viviane Moore, notamment dans le tome « Le hors venu »). La mer est à droite, nous tournons à gauche vers le jardin public Giulia. Porte. Entrée monumentale du jardin botanique. Quartier chinois. Gare centrale à gauche et rue Roma à droite. Marché de Ballaro.

     Des arbres sont en fleurs : le jacaranda a deux floraisons : sans feuilles au printemps et avec feuilles à l’automne

     un jacaranda à Mexico, au printemps :

    Balade dans les rues de Palerme

    Cet arbre à fleurs roses est un kapokier, le ceiba speciosa, a tronc épineux appelé arbre de Baloo (les ours se frottent contre le tronc), arbre de coton, arbre bouteille.

     Balade dans les rues de Palerme

    Balade dans les rues de Palerme


  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Novembre 2021 à 18:28

    très très sympa ta balade, merci de ce beau reportage qui donne envie de visiter cette ville - biz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :