• Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Le 2 décembre est une date riche en événements :

    2 décembre 1804 : sacre de Napoléon, 2 décembre 1805 : Austerlitz, 2 décembre 1851 : coup d’état de Louis-Napoléon Bonaparte. 2 décembre 1952 : proclamation du Second Empire.

     

    2 décembre 1949 : convention pour la répression de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui.

     

    2 décembre 1959 : rupture du barrage de Malpasset

     

     

    Le 2 décembre 1870 a eu lieu une terrible bataille à Loigny(en Eure-et-Loir), renommé depuis Loigny-la-Bataille.

     

    Après la défaite de Sedan et la capitulation de l’Empereur, les batailles continuent.

     

    Le château de Villeprévost (on peut le visiter en été), célèbre pour avoir été la demeure du juge Fougeron (celui qui a jugé les chauffeurs d’Orgères), est à cette époque réquisitionné par les Bavarois et transformé en hôpital de campagne.

     

    35 000 Prussiens sont côté nord, de la Maladrerie à Lumeau.

     

    40 000 Français sont côté sud, à Villepion, Nonneville, Terre Rouge, Faverolles (le restaurant « Aux Zouaves » nous avait servi un bon repas, lors de notre visite à Loigny, avec l’Amicale des anciens de l’École Normale).

     

    Entre les deux zones, se trouve Loigny-la-Bataille et c’est là qu’ont eu lieu une terrible bataille. Chaque rue, chaque quartier, chaque impasse, chaque maison, chaque cave, étaient à défendre.

     

    Les Français étaient les Mobiles de l’Armée de la Loire et 300 Zouaves pontificaux commandés par Louis-Gaston de Sonis et Athanase de Charette de la Contrie (le petit-neveu du général Charette des guerres de Vendée). Cette bataille était mise sous le signe de la religion : communion avant la bataille, bannière du Sacré-Cœur déployée par Charette. En une journée il y eut 9 000.  Il faisait froid, il neigeait.

    C’est la fin de la campagne de la Loire et la capitulation finale.

    Cette bataille fut récupérée au point de vue politique et religieux et parfois appelée « bataille de Patay » en référence à la bataille de Patay gagnée par Jeanne d’Arc le 18 juin 1429.

     

    Actuellement un musée moderne retrace l’histoire de cette bataille. Des cartes avec des petites lumières permettent de suivre la progression des troupes. Images historiques, tables tactiles, fusils, casques, sabres, uniformes.

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

     

    La visite, commentée par un guide passionnant, a duré deux heures. On visite le musée, l’église contiguë et l’ossuaire. L’église votive Saint-Lucain a été construite en 1871, par souscription, pour remplacer l’église détruite pendant la bataille. Des tableaux et des peintures murales évoquent les épisodes de la bataille.

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    La visite en intérieur se termine dans la crypte où se trouve un ossuaire (1140 morts) ainsi que les tombeaux de De Sonis et Charette.

     tombeaux de De Sonis et Charette :

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    ossuaire

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Nous sommes allés ensuite voir le monument à Neuvilliers, dressé en hommage aux Mobiles (les Moblots) de la Haute-Vienne de la division du général Morandy. Il se trouve sur les lieux de la bataille. Dessous, reposent les restes de 1100 soldats français et 40 prussiens.

     

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    à l'horizon : l'église de Loigny

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    À 20 km de Loigny, se trouve un autre monument  qui commémore la lutte des habitants de Civry et Varize et l’incendie des villages (octobre 1870) et en mémoire du combat soutenu par les Francs-Tireurs de la Gironde et de Paris (29 novembre 1870)

     

    Bataille de Loigny 2 décembre 1870

    quelques sites :

    https://www.loire1870.fr/pages/pa_div/sl.htm

    extrait de "Mobiles de la Mayenne" : https://www.loire1870.fr/pages/pa_pdf/mlamp1870_doc_ope_9994.pdf

    https://www.loire1870.fr/pages/pa_mobile/mobile66.htm

    un livre : "Augustin, ma bataille de Loigny" de Jean-Louis Riguet (aucun lien de parenté avec nous.

    un livre pour les enfants : Le piège de l'ossuaire (Gérard Streiff) qui se passe dans l'ossuaire de CHampigny/Marne, où il y a également un musée.

    La débâcle (Émile Zola)

     

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 2 Décembre 2019 à 12:45

    Bravo pour ce reportage d'un endroit certainement méconnu de la plupart d'entre nous.

    Bonne semaine

      • Lundi 2 Décembre 2019 à 20:31

        Une visite pour ton groupe ? à coupler éventuellement avec une sortie dans la zone Natura 2000 ou le parc éolien (organisé par la maison de Beauce). Restau à Faverolles. Et hop, ça fait une sortie sur la journée ! On a fait cela avec l'amicale des Anciens de l'École Normale.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :