• Bulla Regia (Tunisie)

    A l’entrée du site, des femmes travaillent durement la terre, surveillées par un homme qui les houspille parce qu’elles veulent engager la conversation avec nous.

    Dans les sites romains, il faut faire attention où on met les pieds, il y a des trous un peu partout. Un jour, je ne sais plus si c’est dans ce site ou un autre, Ali, notre guide, se pencha au-dessus d’un trou assez profond et dit « C’est ici qu’un guide est tombé il y a quelques mois ». Plus personne ne parlait. Je regardai mes pieds, me demandant si je n’allais pas tomber aussi dans un trou. Ali ajouta « Et il y est encore » et il ne dit plus rien pendant un moment. « Je vais essayer de descendre pour voir si je peux le remonter »… Et tout-à-coup, il extirpa du trou … un guide, le guide Evasion Tunisie (Hachette) qui nous avait été offert par Arts et vie. « Je vais l’envoyer à la dame, je sais qui c’est ». Ouf !

    L’originalité de cette ville romaine c’est que les maisons sont construites sur deux niveaux, le rez-de-chaussée étant habité pendant les mois frais et le sous-sol pendant les jours torrides. Ils avaient déjà inventé la clim grâce à un système de citernes  qui permettaient de faire circuler l'eau et, grâce à l'évaporation, de dispenser une fraîcheur agréable. Du rez-de-chaussée, il ne reste pratiquement rien mais les salles du sous-sol ont gardé de magnifiques mosaïques. Celles-ci sont souvent couvertes de poussière mais une giclée d’eau révèle tout l’éclat des couleurs. La plupart des mosaïques ont été transférées au musée du Bardo. Celles qui restent garderont-elles toutes leurs tesselles ? les visiteurs marchent parfois dessus et surtout, les variations de température risquent de les faire éclater.

    Nous visitons d’abord la maison du Trésor puis la maison de la Chasse, la maison de la Pêche, la maison de Vénus marine (appelée aussi maison d’Amphitrite.

    Les pièces sont disposées autour d’un puits de lumière. Des tubes cylindriques servent pour l’aération et le coffrage.

    Nous nous dirigeons ensuite vers le théâtre romain. Nous demandons à Ali de chanter pour tester l’acoustique de l’édifice. Il ne veut pas mais déclame une histoire, une histoire pour instits… La maîtresse demande à l’élève de conjuguer le verbe « marcher » « Je marche…. Tu ….marches…. l’élève hésite de plus en plus : il …. Il … marche. « Va plus vite » dit la maîtresse, énervée… « Nous courons, vous courez, ils courent » dit l’élève à toute vitesse.

    Acoustique parfaite dans ce théâtre.

    La visite se termine par les thermes. Et ensuite, passage au restaurant : brick à l’œuf, marcassin avec du riz, fraises. Un régal !

    Bulla Regia (10)

    Bulla Regia (11)

     

     

    Bulla Regia (8)

    la maison de la chasse

    Bulla Regia (7)

    la maison de la Venus marine

     

    Bulla RegiaBulla Regia (2)

    Bulla Regia (3)

    Bulla Regia (5)

    tuyaux d'aération ou de coffrage

    Bulla Regia (9)

    une statue à tête amovible...

    Bulla Regia (4)

    le théâtre

    Bulla Regia (15)

    mosaïque d'ours au théâtre

    Bulla Regia (14)

    publicité pour les organisateurs de théaâtre

    Bulla Regia (13)

     

    Bulla Regia (12)


  • Commentaires

    1
    Samedi 15 Septembre 2012 à 09:30

    c'est une visite "de roman noir" !!! Il manquait combien de touristes à l'arrivée ?(la randonnée des chouquettes est moins dangereuses !!!)

    Ah lalala les mosaïques, elles me font tourner la tête qui n'est pas amovible !!!

    Dis-moi que Guy va faire une broderie !!!

    Bizzzes de l'Abeille du Jardinoux

    danaou

    2
    Samedi 15 Septembre 2012 à 10:13

    Un beau partage que cet article, très intéressant - j'ai bien aimé aussi l'histoire pour l'instit ... tu as eu des réponses de ce genre quand tu l'étais ???  (sourire)

    bon week-end et bisous bisous

    3
    eva
    Samedi 15 Septembre 2012 à 16:19

    très amusantes ces anecdotes facétieuses d'Ali ! Il ne change pas ! à propos de la statue sans tête, je me souviens qu'il a fait prendre des photos en plaçant certains participants derrière cette staue ! Les têtes des statues étaient amovibles pour honorer les empereurs (amovibles eux aussi !) les uns après les autres.... La base du recyclage en quelque sorte !

    Tes photos sont un vrai plaisir pour moi... je refais mon voyage ! Merci Monique ! 

     

    4
    Samedi 15 Septembre 2012 à 17:27

    non, pas d'hsitoires drôles mais les mots d'enfants sont parfois très amusants...

    5
    Samedi 15 Septembre 2012 à 17:29

    pas un touriste perdu, ni même malade ! eh oui, pas facile de prendre en photos les grandes mosaïques au sol, j'ai eu beau tourner dans tous les sens, rien à faire... s' j'téais une araignée je me mettrai au plafond pour prendre les photos. Guy est bien occupé avec sa broderie Maryse 2012 !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :