• Carthage

    La fondation de Carthage et la légende dElissa-Didon

    Quand Mutto, roi de Tyr, mourut, son fils Pygmalion monta sur le trône. Elissa, la soeur du nouveau roi, épousa leur oncle maternel, Acherbas. Pygmalion tua celui-ci . Elissa s'enfuit jusque sur les côtes d'Afrique. Elle acheta autant de terrain qu'en pouvait couvrir une peau de boeuf . Mais elle découpa cette peau en fines lanières, de manière qu'elle put couvrir un terrain assez grand sur la colline de Byrsa et y fonda la ville de Carthage en 814 av JC (le nom de Byrsa veut dire  "peau de boeuf" ). Hiarbas demanda Elissa en mariage qui fit semblant d'accepter mais fit dresser un bûcher pour apaiser les mânes de son défunt époux et s'immola dessus.

    Flaubert situe l'action de son roman "Salammbô" à Carthage durant la révolte des mercenaires (première guerre punique). Salammbô est la fille d'Hamilcar Barca et elle est dédiée à la déesse Tanit.

    Au XIè siècle, El Bekri écrivait : "Celui qui entrerait dans Carthage tous les jours de sa vie et s'occuperait seulement à y regarder trouverait chaque jour une nouvelle merveille qu'il n'aurait pas remarquée auparavant."

    Carthage

     

    Louis IX mourut de dysenterie (et non de la peste) à Tunis en 1270 au cours de la huitième croisade. Son corps fut bouilli et les ossements ramenés en France dans la basilique de Saint-Denis.

    Carthage

     

    Le tophet

    Cette nécropole où furent trouvés des squelettes brûlés d'enfants est le plus ancien lieu de culte punique de la ville. Le sanctuaire était dédié à Tanit, déesse de la Lune et à Baal-Hammon. Actuellement, certains archéologues pensent qu'il ne s'agirait pas de sacrifices d'enfants comme on le supposait autrefois mais de rites funéraires d'enfants très jeunes ou mort-nés.

    Carthage

     

    le signe de Tanit en bas et celui de Baal en haut

     

     

    Carthage

    Carthage

     

     

    Les trois guerres puniques opposèrent Carthage à Rome à propos de la possession de la Sicile.

    264-241 av JC : défaite d'Hamilcar Barca contre Rome (1ère guerre)

    218-202 : Son fils Hannibal part pour Rome en passant par l'Espagne et les Alpes avec 70000 fantassins, 9000 cavaliers et 40 éléphants. Il battit les Romains à Cannes en Italie mais suite à l'offensive de Scipion en Afrique, il dut regagner Carthage et fut battu. Il se suicida en 183 av JC.

    149-146 av JC : 3 è guerre. "Delenda est Carthago" (il faut détruire Carthage") disait Caton l'Ancien à partir de 184 av JC..Carthage fut incendiée et rasée en 46 av JC, par le général romain Scipion Emilien.

    La ville colonisée fut reconstruite par les Romains mais ne retrouva pas sa splendeur passée.

    ube mlaison romaine avec de jolies mosaIques

    Carthage

     

    Carthage

    Carthage

    Carthage

    les thermes d'Antonin le Pieux : une colonne de 15 m de haut. les thermes étaient alimentés par l'aqueduc de Zaghouan long de 70 km. Cet aqueduc fournissait 30000 m3 par jour. :

    Carthage

    la ville abrite de riches villas, des ambassades et le palais présidentiel. Quand nous sommes entrés sur le site, la garde jouait "la Marseillaise" :

    Carthage

    le musée de Carthage

    tête colossale d'une princesse antonine. Faustine la jeune, épouse de Marc-Aurèle ou sa fille Lucille, épouse de Lucius Vérus. C'est un moulage, l'original est au Musée du Louvre. La photo ne rend pas l'échelle mais nous étions petits à côté de cette tête

    Carthage

     

    les masques puniques n'étaient pas destinés à être portés mais ils étaient placés à l'entrée des tombes pour éloigner les mauvais esprits

     

     

    Carthage

     

    Dame de Carthage : mosaïque du VI è siècle faite de tesselles de verre et de marbre. Cette figure est féminine par sa coiffure et ses boucles d'oreilles mais son costume est masculin : paludamentum pourpre, orné dun tablion jaune, porté sur une tunique jaune à bandes horizontales blanches et jaunes dont les poignets sont brodés de perles. Il s'agirait dune figure allégorique, peut-être la ville de Carthage. Cela pourrait être aussi une princesse byzantine.

     

    Carthage

     

    Carthage

     

    Carthage

     

    Silène

     

    Carthage

     

    Ainsi s'achève mon carnet de voyage en Tunisie. Nous avons beaucoup aimé visiter ce pays, tout comme le Cambodge que je vous raconterai bientôt et sans aucun doute, le Pérou, notre prochaine destination !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 23:13

    Riche passé que celui de cette ville que nous n'avons fait que traverser lors de notre séjour en Tunisie il ya bien longtemps..Nous connaissons beaucoup mieux le Maroc pour y être allés plusieurs fois, dont une en grand circuit..les monuments et sculptures sont intéressants, puisque se rapportant à l'histoire et à la mythologie..merci pour toutes ces explications..bises

    2
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 08:33

    Belle leçon d'Histoire.... Merci Monique.  Que de beautés dans ce pays

    (Union c'est moi Jo-Elle; c'est mon nom pour le blog ouvert en généalogie; je n'arrive pas à l'effacer...)

    3
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 09:43

    Un article très intéressant, merci Monique de partager tes souvenirs de voyage


    bisous bisous

    4
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 15:39

    Tes photos sont magnifiques !!! Les fleurs aussi !

    Bisous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :