• Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Voici le deuxième immeuble : La Beauce au rythme des saisons :

    Face 1 : c’est une reproduction du tableau de Brueghel l’ancien. Le muraliste a ajouté quelques éléments sur les côtés et en bas. C’est l’été.

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

     

    cherchez l'intrus

     

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

     

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

     

    le vrai :

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Face 2 : on passe de l’été à l’automne puis à l’hiver. Les portes de garage sont peintes elles aussi mais directement sur le support.

     

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Face 3 : c’est l’hiver puis le printemps

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Face 4 :

    Sur ce mur, on passe du printemps à l’été..

     

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

     

    En Beauce, il y avait une grande quantité de moulins à vent (certains se visitent encore).

     

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

     

     

    Les troupeaux de moutons étaient abondants. A Chartres, un monument montre Pasteur vaccinant les moutons contre le charbon. Le berger dormait dans une cabane à 2 roues (ou 3 comme sur la peinture). Dans « La Terre », Zola écrit : « Le berger, pour avoir un peu d’ombre, s’était assis contre la cabane à deux roues, qu’il poussait à chaque déplacement du parc, une étroite niche qui lui servait de lit, d’armoire et de garde-manger » . Vous vous souvenez sans doute du roman de Maupassant, « Une vie », où les amants se sont réfugiés dans une cabane de berger que le marin précipite du haut d’une falaise.

     

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

     

    la cabane du berger en cartes postales :

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

     

     Tout en bas, on voit une dame qui raconte des histoires aux enfants. Cette dame existe vraiment. Quand il fait beau, elle se place sur la pelouse, devant la peinture, pour lire ses histoires.

     

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

     

     

    A droite, c’est cette fois un tableau de Van Gogh qui a été copié (« la méridienne »

     

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

    le vrai :

    Chartres, les fresques de Bel-air (La Beauce)

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Mai 2014 à 18:13

    Quelle merveille toutes ces fresques, je suis très admirative.

    bisous

    2
    Samedi 24 Mai 2014 à 18:24

    Ce bâtiment ce n'est pas mon préféré ( sauf la conteuse) le graphisme étant moins fin. Mais de mêler des classiques aux murs c'est une excellente idée

    Voilà je suis éclairée sur Pasteur et Chartres....

    (Chez Maupassant je crois bien que c'est le curé qui les pousse de la falaise car ils "fautent".... c'est encore plus terrible....)

    3
    Mercredi 28 Mai 2014 à 06:33

    C'est extra!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :