• Des expressions dérivées du jeu de paume

    Dans le cadre des journées du Patrimoine, nous avons visité la salle du jeu de paume du château de Fontainebleau.

    Dans le jardin de Diane du château de Fontainebleau, des panneaux en forme de battoir comportaient des expressions tirées du jeu de paume. Devinez leur signification. La solution est écrite à la fin de l'article :

    1 - Qui part à la chasse perd sa place

    2 - le tripot

    3 - pater la galerie

    4 - Bisque bisque rage

    5 - prendre la balle au bond

    6 - 16 30 45 60

    7 - tomber à pic

    8 - épater la galerie

    9 - jeu de main, jeu de vilain

    10 - rester sur le carreau

    11 - les enfants de la balle

    12 - peloter

    SOLUTIONS

    1 - la chasse est un point particulier du jeu de paume. Lorsque cette chasse est obtenue les joueurs changent de côté. le joueur au service "perd sa place" favorable. L'origine de cette expression ayant été oubliée, elle a pris par la suite une toute autre signification

    2 - à l'origine le tripot désigne la salle du jeu de paume. Très tôt, des paris parfois truqués se développent sur les parties. Ders paris et l'installation d'autres jeux ont donné mauvaise réputation au jeu de paume. Ainsi au cours du XVII ème siècle, le mot "tripot" a pris un sens péjoratif.

    4 - une bisque est un point gagnant dont le joueur peut bénéficier une fois dans la partie au moment de son choix. le gain du point, et souvent même du jeu, par l'usage de cette sorte de joker, entraîne bien souvent la rage et le dépit de l'adversaire. cet usage est quasi abandonné.

    5 - saisir la balle avant le rebond au sol, à la volée Maîtriser ce coup était le gage de la qualité et de la vivacité d'un joueur. dès la renaissance, l'expression est utilisée pour désigner l'esprit vif d'un interlocuteur lors de différents échanges verbaux. 

    6 - le tennis moderne puise son essence dans les règles du jeu de paume. Le comptage des points est un exemple de similitude entre les deux jeux. Le 45 trop long à énoncer a été remplacé par 40 et le 60 est devenu jeu.

    7 - si la balle tombe au pied du mur du fond côté dedans, elle marque une chasse "pic". Avoir la possibilité de réaliser ce point à certains moments décisifs de la partie assure un avantage indéniable au joueur l'ayant réussi. Tomber à pic c'est donc faire le bon point au moment.

    8 - les galeries sont des espaces couverts ceinturant le jeu de paume où se tenaient les spectateurs. A partir de la Renaissance, la galerie désigne les spectateurs. Epater la galerie signifie donc disputer une partie en suscitant une admiration à en couper les jambes : e - patter

    9 - joué d'abord à main nue, le jeu de paume évolue à la fin du Moyen-Age vers un jeu de battoirs ou de raquettes. La raquette et le battoir étant des objets d'un certain prix, leur usage les réserve à la noblesse. Pour les paysans appelés "vilains", le jeu de paume reste donc un "jeu de main"

    10 - le sol d'un jeu de paume était autrefois constitué de carreaux, qui auraient donné le nom au sol même du jeu. L'expression "rester sur le carreau" est devenue symbole de la chute de l'adversaire. soit qu'il tombât en voulant rattraper la balle, soit simplement qu'il perdît la partie.

    11 - à l'origine, "les enfants de la balle" étaient les enfants des maîtres paumiers. Leur adresse proverbiale les a immortalisés. A partir du XVII è siècle, les enfants des comédiens utilisant les salles du jeu de paume pour leurs représentations deviennent eux aussi des "enfants de la balle"

    12 - peloter désignait le fait de jouer à la paume sans compter les points, pour le plaisir. C'est le jeu avant la partie. Certains auteurs ont repris les termes de la paume pour relater de manière elliptique  les badinages de l'amour et certains mots sont ainsi passés dans le langage familier

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Novembre 2006 à 00:35

    Merci pour les renseignements !

     

    2
    FFLP
    Samedi 3 Novembre 2012 à 16:24

    ajouter


    faire faux-bond


    par dessous la jambe


    ou la bailler belle


     

    3
    Curieuse
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 20:33

    J'aurais voulu trouver quelques lignes sur le champion français G (?) Mason qui en 187? fit fureur à Londres en

    battant les joueurs Anglais.  (à ce que je crois savoir)

    Andrée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :