• Forget-me-not and Lily of the valley

    Je cherchais ce livre de Maurice Baring depuis longtemps ! je l'ai enfin trouvé sur e-bay (le livre m'a été envoyé d'Angleterre). Ce livre a été écrit en 1909 mais cetet édition date de 1931 et a été offert par l'acheteur en 1939 à Sally.

    Quand j'étais en 4 ème, nous lisions ce livre et cette histoire me plaisait beaucoup (on lisait aussi "The wind in the willows"). Ce livre-ci est illustré dee charmants dessins.

    Le livre commence par "There was once upon a lake, and on the banks of it grew many flowers". Sur les bords du lac, vivait un lézard qui voulait apprendre à être paresseux ; il fut envoyé à l'école tenue par un loir qui lui apprit à dormir l'hiver, se prélasser au soleil et ne rien faire du tout. Voici cette classe !

    DSC00006.JPG

    Sur les bords du lac, vivaient des fleurs : fleurs d'été et fleurs de printemps qui ne pouvaient pas se supporter, d'ailleurs elles ne rencontraient jamais ! Les fleurs d'été disaient que les fleurs de printemps ressemblaient à des enfants mal élevés et les fleurs de printemps disaient que les fleurs d'été étaient mal fagotées.  Le lézard à la queue cassée voulait que les fleurs d'été et les fleurs de printemps deviennent amies. Il demanda conseil au Lord maire qui lui dit que c'était impossible, au Rossignol qui ne s'intéressait qu'à son chant, à la Taupe qui ne s'intéressait qu'aux livres où on racontait des querelles de taupes, et enfin au papillon qui conseilla de donner un bal, la dernière nuit de printemps. Le bal fut un succès, il y avait une chorale de grives dirigée par un merle. Les violettes arrivèrent avec leur mère, la Violette de parme, les pensées restèrent timidement dans leur coin, la Rose arriva dans son carrosse tiré par des lis tigrés, ce qui fit rire les fleurs de printemps qui la trouvaient prétentieuse. Mais la plus jolie était la princesse Myosotis qui vivait dans son palais de Nénuphar, c'était la première des fleurs d'été (dans cette région elle ne fleurit qu'en juin alors qu'elle fleurit en mai dans d'autres régions). Tout le monde l'admira mais elle ne prêta attention qu'au prince Muguet . Ils tombèrent amoureux et décidèrent de ne jamais se quitter. Pourtant le muguet devait se faner cette nuit-là, c'était la dernière nuit du printemps. On ne revit plus aucun myosotis ni muguet sur les bords du lac mais on dit que des bébés muguets et des bébés myosotis fleurissent dans le palais du Nénuphar. Le lézard dit que le muguet se fana et que la princesse myosotis accrocha un coeur brisé. mais c'était un lézard sentimental.

    DSC00005.JPG


  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Janvier 2008 à 17:11
    Je viens de chercher ton anniversaire dans ton blog mais pas trouvé - par contre chose bizarre, le jour du mien tu racontes un conte  sur le muguet  (Lily of the valley) et le myosotis (fleur préférée de ma grand-mère Héloïse, elle en avait tjrs des parterres dans son jardin, pour myosotis = grand-mère)
    2
    Jeudi 19 Avril 2012 à 13:01

    c'était en effet la classe où l'on étudiait ce livre, ce devait être à la mode dans ces temps-là !

    3
    Jeudi 19 Avril 2012 à 19:58

    je veux bien ! et si vous pouviez me scanner la page de ce livre, cela me plairait beaucoup ! merci d'avance !

    4
    Samedi 21 Avril 2012 à 23:50

    merci pour cette interview ... mais la fin a été coupée... je ne sais plus qui est la plus belle des fleurs ? la rose ? 

    5
    jerome
    Samedi 3 Novembre 2012 à 16:17

    Bonjour, voici la fin de l'interview :

    Quelle était la plus belle fleur du bal ?

    C’était la princesse Myosotis. C’était la première fleur de l’été, et elle ne venait jamais avant la fin juin.

    Cette princesse tomba amoureuse ?

    Oui. Du Prince Muguet.

    Mais le Prince Muguet ne risquait-il pas de se faner s’il s’attardait à la fête ?

    C’était tout le problème…

     

    6
    jerome
    Samedi 3 Novembre 2012 à 16:17

    J'ai toujours le volume de Carpentier Fialip où figure le texte anglais. Je viens de le relire, c'est vraiment charmant. J'en ai tiré une interview fictive de Maurice Baring. Je vous l'enverrai si vous voulez, quand je l'aurai recopiée.

    7
    jerome
    Samedi 3 Novembre 2012 à 16:17

    je l'ai traduit quand j'étais jeune, en 4ème !

    8
    jerome
    Samedi 3 Novembre 2012 à 16:17

     

    Interview de Maurice Baring, pour Forget-me-not and Lily of the Valley, en 1909.

    Maurice Baring, sur les bords du lac, il y avait un vieux lézard vert ?

    Oui, et dont la queue était cassée.

    Il avait l’air très paresseux ?

    Quand il était petit, ses parents lui avaient demandé s’il voulait apprendre la course, la chasse, l’arithmétique, la lecture, l’aquarelle ou l’allemand, mais cela ne lui disait rien.

    Pourquoi donc ?

    Ce qui l’intéressait, c’était d’appendre la paresse.

    Mais il n’y a pas d’école pour ça !

    Si ! Ses parents l’envoyèrent dans une école tenue par un loir, qui lui apprit comment hiberner, comment se dorer au soleil tout l’été…

    Comment lézarder…

    Voilà… Et il apprenait très bien ses leçons.

    Il aurait voulu que les fleurs soient ses amies ?

    Oui. Un papillon lui conseilla de donner un bal. Mais il y avait un problème : s’il donnait un bal au printemps, les fleurs d’été ne viendraient pas, et s’il donnait un bal l’été, ce seraient les fleurs de printemps qui ne pourraient pas venir…

    Alors comment résoudre ce dilemme ?

    Donner un bal tout à la fin du printemps.

    Quelles furent les invitées ?

    Les sept demoiselles Violettes arrivèrent les premières avec leur mère, une étrangère, Madame Violette de Parme.

    Y avait-il des « pensées » ?

    Oui, mais elles restaient timidement dans leur coin. 

    Quelle était la plus belle fleur du bal ?

    C’éta

    9
    Lidwine
    Jeudi 3 Septembre 2015 à 03:06

    Bonjour, ma mere avait ce livre aussi lorsqu'elle etait en quatrieme. C'est comme cela que j'ai decouvert l'histoire de la princesse Myosotis et du prince Muguet. Si vous avez encore ce livre, pourriez-vous me dire qui est l'auteur des illustrations de cette histoire ? Je sais que c'est la Comtesse Sophie Benckendorff qui a l'origine a illustre cette histoire de Maurice Baring, mais les illustrations dans le livre scolaire semblent etre bien differentes, aussi j'aimerai savoir a qui sont attribuees ces magnifiques illustrations si cela est indique sur le livre. Merci. Lidwine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :