• Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Au premier étage du fort, l’Umaid Bhavan a été aménagé en Palais des miroirs (Sheesh mahal). Chambre à coucher de Ajit Singh. Des peintures représentent Brahma, Shiva, Parvati, Krishna, Ganesh, Rama, Sita et Hanuman. Des tissus anciens sont exposés.

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     

     

    Le Phool Mahal (Palais des fleurs), construit par Abhai Singh (1724-1750), fils de Ajit Singh, a un plafond en bois doré. Le Maharaja venait y regarder les danses. De la terrasse, on a une belle vue sur les façades ouvragées des bâtiments.

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     

    Taktat Singh :

     

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Troisième étage :

    Chambre à coucher de Takhat Singh (1843-72). Au-dessus du lit, un éventail était actionné par un serviteur placé en dehors de la pièce. La chambre est décorée du sol au plafond par des peintures aux sujets variés : dieux et déesses hindous, dames européennes. Même le plancher est peint pour imiter un tapis. Les boules multicolres qui pendent du plafond sont récentes.

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    le plancher :

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Cour des comptes :

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    des petites alcôves comportent des dessins : shri yantra (diagramme de méditation cosmique)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

      Ardhanarishvara, union des énergies mâle et femelle (Shiva, au corps bleu avale le poison de la société, Parvati aux bijoux brillants gère bien la société) ; on reconnaît les attributs de Shiva : le trident, le cobra, la peau de tigre, le taureau (sur l’étendard) ;

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     un adepte portant la coiffe conique :

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     

    Tableau représentant Durgadas Rathore (1638-1718), héros qui lutta contre l’empereur Moghol Aurangzeb et permit à Ajit Singh de régner.

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Le Jhanki Mahal (palais des coups d’œil) doit son nom aux écrans de grès qui permettaient aux dames de regarder dans la cour sans être vues. Les motifs sont très variés (on compte plus de deux cent cinquante motifs différents dans tout le fort). Dans ce bâtiment, se trouve une collection de berceaux royaux.

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Le Moti Mahal (palais des perles) : il était destiné aux audiences publiques. Le plafond a nécessité l’emploi de 40 kg d’or ! Dans les niches se trouvaient des lampes à huile qui se reflétaient sur les murs lisses et polis (ils étaient recouverts d’un enduit à la chaux mélangé à des coquilles).

     

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    le zenani deodi, palais des femmes 

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     

     

     Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     

    les petits écureuils :

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     

    un petit tour dans les boutiques ?

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Nous nous dirigeons vers la Suriaj Pol où se trouve le sanctuaire de la déesse Nagnechia, mi-femme, mi-serpent. C’est le kuldevi (divinité domestique) de la communauté Rathore. Interdit de photographier le basilic.

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Loha pol (porte de fer) : mains des satis.

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     

    Porte hérissée de pointes pour éviter les charges d’éléphants armés.

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Nids d’hirondelles

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Nous arrivons au pied des remparts.

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    Quand Rao Johda fit construire le fort, il dérangea Cheeria Nathji, un ermite qui méditait là et maudit des envahisseurs de son monde solitaire. Jodha continua la construction mais fit construire une maison pour l’ermite et un temple. Pour s’assurer que le nouveau site serait favorable, Rao Jodha enterra dans les fondations un homme vivant, Rajiya, tout en promettant que la famille du malheureux serait toujours soignée par les Rathore.

     Le vendredi les femmes mettent des bijoux pour souhaiter longue vie à leur mari

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

    C'est un très beau fort !

    Fort de Mehrangarh de Jodhpur (suite)

     


  • Commentaires

    1
    Mylène
    Mercredi 11 Avril à 11:20

    C'est magnifique, j'ai adoré cette visite.

      • Mercredi 11 Avril à 11:31

        merci !

         

    2
    Dimanche 15 Avril à 17:53

    superbe site ! une belle collection de berceaux 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :