• C’est une basilique (présence du parasol et du tintinabulum)

     

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

     

    Entre les deux niveaux de la nef, côté nord (à gauche de la nef en entrant), la danse macabre se déroule sur dix-sept panneaux (dont quatre sont des compositions décoratives). Elle date du XV è siècle, après les ravages des guerres et de la Grande Peste. Ce qui est inhabituel, c’est qu’elle n’est pas peinte (comme La Chaise-Dieu, La Ferté Loupière, Mesley-le-Grenet) mais en bas-reliefs polychromes.

     

    Le cortège est agencé hiérarchiquement, du plus humble au plus éminent (souvent c’est le contraire) en alternant les ecclésiastiques et les laïcs. Le double du mort, à l’état de squelette, l’entraîne : l’aveugle, le marchand, le moine, le bourgeois, l’évêque, le chevalier, la reine, le roi, le cardinal, l’empereur, le pape. On termine par la mort qui joue du tambour pour attirer les hommes.. Entre le cardinal et l’empereur, il y a une vanité (représentation du temps qui passe).

     

    Des phylactères annoncent ce qui nous attend, nul ne peut échapper à la mort et devra répondre de ses péchés.

     

    Les sculptures ont été abîmées au moment de la Révolution et restaurées plus tard. Le tambour est d’origine.

     

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    l'aveugle

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    le marchand

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    le moine

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    le bourgeois

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    l'évêque

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    le chevalier

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    la reine et le roi

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    le cardinal

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    la vanité

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    l'empereur

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    le pape et la mort au tambour

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    La danse macabre de la basilique de Cherbourg

    un lien qui montre de plus belles photos : CLIC


    2 commentaires
  •  

     

    Le mardi 6 juillet, nous avons prolongé notre escapade Arts et vie pour retourner au musée Tatin (et visiter la maison). L’après-midi, il faisait beau et nous nous sommes arrêtés au sud du Mans.

     

    Cette visite nous avait été recommandée par Corinne lors de notre passage dans sa chambre d'hôtes.

     

     

    Il faisait beau et nous avons profité pleinement de cette visite, pleine de calme et de romantisme. Les pelouses apportent beaucoup de sérénité aux massifs.

    Le jardin du Petit Bordeaux

    ça et là des maximes sur des ardoises :

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Les points d’eau sont envahis de végétation et de petits objets métalliques.

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    gunnera ?

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    des prêles

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    oquelourdes

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Des chaises rouges réveillent la pelouse et des chaises en fer forgé invitent à une petite pause.

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    plantes déterminées grâce à Google lens : prudence !

    achillée

    Le jardin du Petit Bordeaux

    alstroemeria

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    arbre aux anémones (calycanthus)

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    clématites

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    azurette

    Le jardin du Petit Bordeaux

    cornouiller du Japon

    Le jardin du Petit Bordeaux

    darmera peltata ?

    Le jardin du Petit Bordeaux

    digitale :

    Le jardin du Petit Bordeaux

    echinacea angustifolia

    Le jardin du Petit Bordeaux

    érable japonais

    Le jardin du Petit Bordeaux

    grande astrance :

    Le jardin du Petit Bordeaux

    hemerocalle pretty laeti

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    heuchères

    Le jardin du Petit Bordeaux

    hosta

    Le jardin du Petit Bordeaux

    hydrangea quercifolia (hortensia à feuilles de chêne)

    Le jardin du Petit Bordeaux

    ligulaire de Sibérie

    Le jardin du Petit Bordeaux

    pseudofumaria (corydale)

    Le jardin du Petit Bordeaux

    rosier des Chherokees

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    tradescantia

    Le jardin du Petit Bordeaux

     

    À la sortie, une pépinière propose des plantes. Nous avons acheté un tuteur-libellule en fer forgé (exprès, je l’ai choisi tordu, ce qui n’était pas une bonne idée) et un pied d’astilbe (reine des prés).

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

    Le jardin du Petit Bordeaux

     

    Malheureusement, le soir, en repartant, nous avons heurté un trottoir et le pneu a été lacéré.

    site du jardin : clic

     


    1 commentaire
  •  

    La danse macabre (25 mètres et 42 personnages) fait suite au Dict. Il y a peu de représentations murales de danses macabres en France et en Europe. La plus célèbre est celle de La Chaise Dieu (ce sont de véritables fresques a fresco) mais il y en a quelques-unes dans notre région : à Preuilly sur Claise (Indre-et-Loire) que je ne connais pas, à Mesley-Le-Grenet (Eure-et-Loir) que nous verrons bientôt. Il y a aussi des bas-reliefs à Cherbourg.

     

    Les peintures ont été découvertes en 1911, jusqu’alors elles étaient recouvertes par un enduit qui les a bien protégées.

     

    Chaque personnage est entraîné par un squelette, plus ou moins facétieux...Tout à gauche, l'acteur ou meneur de jeu est le clerc censé tirer la morale et enregistrer les mérites de chacun dans l'au-delà. Les trois squelettes de gauche jouent de la cornemuse, de l'orgue portatif et de la harpe.

     

    Les vivants sont représentés du plus puissant au plus humble : le Pape, l’empereur, le cardinal, le roi, le légat du pape, le duc, le patriarche, l’archevêque, le connétable, l’évêque, l’amoureux, l’avocat, le ménestrel, le curé, le laboureur, le cordelier, l’enfant, le clerc, l’ermite dont le squelette annonce la fin de la danse et salue le public.

     

     

    Il y a de nombreux panneaux explicatifs, mais aussi une possibilité de visite guidée pour les groupes et une application qui fonctionne avec la technologie Li-fi à télécharger sur le téléphone. On peut aussi emprunter une tablette au magasin Acanthe, un peu plus loin dans la rue Malheureusement, elle n’était pas disponible ce jour-là.

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    le meneur de jeu

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    les trois squelettes musiciens

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    le pape et l'empereur

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    le cardinal, le roi et le légat du pape

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    le légat du pape, le duc et le patriarche

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    le patriarche, l'archevêque et le connétable

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    l'archevêque et le connétable

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    l'évêque et l'amoureux à la tulipe noire

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    l'amoureux et l'avocat

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    l'amoureux et le ménestrel

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    le curé, le laboureur et le cordelier

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    le curé, l'enfant (mortalité infantile très importante) et le clerc

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    l'enfant

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

    le clerc et l'ermite

    L'église de la Ferté Loupière (Yonne, la danse macabre

     

     

     

    à lire :

     

    « les danses macabres » de André Corvisier

     

    des sites : Clic ICI et

    une vidéo qui explique la possibilité de visite par la technologie Li-fi.

    et pour le plaisir, Saint-Saëns


    votre commentaire
  • Le nom aurait peut-être pour origine la présence de loups mais plus vraisemblablement des loupes de fer abondantes dans cette région.

     

     

    L’église Saint-Germain est célèbre pour ses peintures murales

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

     

    L’église primitive date de la fin du XI è siècle (portail et fenêtres romans) et ne comportait qu’une nef

     

    Elle a ensuite subi des remaniements au cours des siècles (fenêtres gothiques au XV è, surélévation des bas-côtés au XVII è )). Les piliers romans d’origine se trouvent maintenant sous terre (enfoncement de l’église ou alluvions apportées par la rivière Vrin, affluent de l’Yonne). Des restes de vitraux d’origine ont été insérés dans une fenêtre. L’église a subi des dégradations au cours de la guerre de cent ans.

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

     

    J’aime beaucoup le vieil escalier, maintenant condamné, qui conduit à une tribune.

     

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

     

     

    Dans l’église il y a quelques traces de peintures, presque effacées,

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    « l’annonciation »

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    et « Saint Michel terrassant le dragon »

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    mais surtout deux magnifiques ensembles de peintures : le dit des trois vifs et des trois morts et la danse macavbre

     

    On parle parfois, à tort, de fresques. En réalité ce sont des peintures murales réalisées sur enduit sec car les fresques sont, comme leur nom l’indique, réalisées a fresco, c’est-à-dire sur enduit frais.

     

    Les peintures ont été réalisées de la fin du XV è à 1550.

     

    Commençons par celle qui se trouve près de l'entrée.

     

    Le dit (ou dict) des trois vifs et des trois morts (on prononce "dite". Un duc, un comte et un fils de roi partent à la chasse au faucon. Arrivés devant un cimetière, ils rencontrent trois morts, à moitié enveloppés dans leur linceul. Un cheval se cabre, un autre tourne bride. Un chien aboie. Un faucon s’envole, un autre se pose sur la croix qui sépare la scène en deux. Un mort brandit sa lance, symbole de mort foudroyante, et s’appuie sur un pic de fossoyeur.

     

    Les morts n’entraînent pas les chasseurs avec eux mais les avertissent de leur fin prochaine et leur disent : « Vous serez comme nous sommes ; par avance, mirez-vous en nous ». Les trois vivants sont invités à renoncer aux vanités des charges, des honneurs et des richesses matérielles et à mener une vie pieuse et chrétienne, s’ils veulent assurer le salut de leur âme. La scène ne se passe pas dans l’au-delà (présence de branchages, herbes...)

     

    Les vêtements sont ceux portés à la fin du XV è siècle.

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    L'église de La Ferté Loupière (Yonne)

    Demain ! la danse macabre

     


    1 commentaire
  • Une bonne adresse "Le Cheval blanc" à Charny (Yonne) après la visite de la Ferté Loupière. Pâté en croûte/salade de jambon fumé ; croustillant d'andouillette ; tarte Tatin/crème catalane/mousse de mangue. Il n'est rien resté dans les assiettes.

    Le tout pour 14 €.

    Le cheval blanc restaurant à Charny (Yonne)

    Le cheval blanc restaurant à Charny (Yonne)

    Le cheval blanc restaurant à Charny (Yonne)

    Le cheval blanc restaurant à Charny (Yonne)


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique