• Le château de Denainvilliers

    La demeure de Duhamel du Monceau est habitée mais les propriétaires, frère et sœur, Sylviane de Thoré et OLivier de Pelet, l'ouvrent au public tous les jours d'août de 14 h à 20 h.

    Les photos sont interdites mais voici quand même une photo de Tom : l'entrée de la cour

    Le château de Denainvilliers

    Mais un clic ICI vous permettra de voir des photos de l'extérieur, de l'intérieur et de Duhamel du Monceau.

    Henri Louis Duhamel du MOnceau est né en 1700 à Denainvilliers, près de Pithiviers. Il est mort en 1782, non pas guillotiné (sans doute parce que, par ses travaux, il avait considérablement aidé les paysans), donc, il est mort d'apoplexie. Condorcet prononça son éloge funèbre. Il ne se maria pas et n'eut pas de descendants.
    Il était physicien, botaniste, agronome, sylviculteur. Il fut aussi inspecteur général de la marine sous Louis XV. Il améliora l'hygiène dans les bateaux. Il introduisit le tarare en France et eut des intuitions qui d'autres savants concértisèrent plus tard (paratonnerre, pasteurisation, pomme de terre...) Il écrivit de nombreux traités (traité des forêts, des arbres fruitiers,  la physique des arbres...). Dans ma bibliothèque, j'ai retrouvé celui-ci :

    Le château de Denainvilliers

    Le château de Denainvilliers

    Le château de Denainvilliers

     
    Nous avons visité plusieurs pièces de la maison. C'est assez amusant de voir des objets modernes ou des aquarelles de fleurs récemment peintes côtoyant des meubles et des boiseries de l'époque.
    L'entrée et le salon porte de magnifiques boiseries. Un plafond à la française. Nous entrons également dans la chapelle qui comporte une jolie voûte en croisée d'ogives avec des clés de voûte peintes après restauration et portant les armories de Duhamel : trois belettes (?).
    La cuisine est fonctionnelle mais nous y voyons un cadran solaire.
    Une chambre porte un ancien papier peint, c'était une chambre d'amis à c^té de laquelle se trouve une jolie salle de bain. Ce qui est intéressant c'est un thermomètre et un baromètre incrustés dans le mur et portant des annotations de Duhamel.
    Nous ressortons dans la cour pour prendre l'escalier qui monte dans la petite tourelle où se trouvait le bureau de Duhamel. Sur le mur de l'escalier, un grand cadran solaire qui fonctionne en fin d'après-midi.
    Le bureau est transformé un musée. On y voit des dessins, des livres, concernant les découvertes agronomiques, météorologiques, maritimes de Duhamel. Il y a aussi une maquette d'un moulin à vent permettant le séchage des grains. Le moulin se trouve à l'entrée du château.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :