• Le Vat Phou

    Vat Phou (phou = montagne) :

    Il se trouve dans la région de Champasak

    Le Vat Phou

    les rizières :

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le  temple est construit sur les pentes du mont Phu Pasak (1400 m) qui représente un chignon (le lingam de Shiva, d’où son autre nom « le phu Khai » ou mont pénis). Le site est classé au patrimoine de l’UNESCO depuis 2001.

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Un temple a été construit aux V et VI è siècles (royaume de Fou-nan). Chamapsak a peut-être été la capitale du royaume du Fou-nan. Kaundinya, le fils d’un brahmane indien a bâti son royaume dans le sud du Laos, il était marié à Sôma, fille du roi des nagas. Le royaume du Fou-nan a duré du I au VI è siècle et a été remplacé par le royaume de Chen-la. Ce temple a été détruit et celui que nous voyons aujourd’hui date du XI è siècle avec des ajouts aux XII et XIII è.

    Au XIIIè siècle, la région a été intégrée dans le royaume du million d’éléphants. Le temple était relié par une route de 240 km à la cité d’Angkor.

    Une voiturette électrique nous conduit au temple, et nous arrête devant une longue allée bordée de bornes en pierre qui pourraient évoquer des boutons de lotus stylisés. De chaque côté de cette allée processionnelle, se trouvent des barays asséchés remplis de lotus secs eux aussi en cette saison sèche.

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Un premier escalier nous conduit au deuxième niveau, nous voyons deux bâtiments du XI è siècle, époque de Koh Ker : le quadrangle des hommes à droite et celui des femmes à gauche.

    le quadrangle nord à droite :

    Le Vat Phou

    Les frontons sont richement sculptés : le quadrangle nord porte une belle sculpture représentant Shiva et Uma (appelée aussi Parvati) sur le taureau Nandin.

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    le quadrangle sud :

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Une allée centrale nous conduit au deuxième escalier.

    Le Vat Phou

    des fenêtres, comme à Angkor :

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

     

    Après avoir passé les quadrangles, nous arrivons au pied d’un ancien gopura gardée par la statue du roi légendaire Kammatha. Elle est habillée d’une tunique jaune et protégée par un parasol.  La légende dit que le roi Kammatha de Champasak, ordonna la construction du Vat Phou. Au même moment, démarrait la construction d’un stupa, en Thaïlande, à That Phanom. Les hommes travaillaient à Vat Phou, les femmes à That Phanom. Les femmes prirent du retard. Elles décidèrent d’enlever leur corsage (Phanom = poitrine nue). Les hommes quittèrent leur travail pour venir voir le spectacle et quelques-uns aidèrent même les femmes. Le temple des femmes fut donc terminé en premier. Le prince Kammatha, très fâché, se frappa la poitrine et mourut et le Vat Phou resta inachevé. La statue représenterait donc le roi se frappant la poitrine et le temple serait inachevé plutôt qu’en ruines. Une autre version de cette légende raconte que la reine de That Phanom dit :«  Quand vous verrez l’étoile du matin briller à l’horizon, ma construction sera achevée. ». Elle imita la lueur de l’aube naissante en mettant une lanterne sur la colline. Le roi crut qu’il avait perdu, se frappa la poitrine et mourut. Une autre version dit que cette statue est celle d’un dvarapala (gardien de temple). On dépose des fleurs devant la statue pour demander aux esprits l’autorisation de monter.

    le quadrangle nord, vu de la terrasse du roi Kammatha :

    Le Vat Phou

     

    vers le sommet :

    Le Vat Phou

     

    Le Vat Phou

    Le Vat Phou

     

    Suite de l'escalade demain !


  • Commentaires

    1
    chantal
    Dimanche 4 Juin à 21:28

    MERCI pour ce superbe reportage très complet avec les photos et les textes ! Il me permet de réviser, de retrouver des noms. Impatiente de découvrir l'article suivant ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :