• Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Vat Xieng Thong (=monastère de la cité d’or)

    Ce temple royal est  le plus vieux de la ville (il a été construit en 1560 par le roi  Satthathirat) et le plus élégant du pays.. Il fut épargné par les Pavillons Noirs en 1887 car leur chef y avait été bonze dans sa jeunesse.

    À l’entrée, drapeaux du Laos et du Parti, et le paon, très important dans l’hindouisme. C’est la monture de Parvati, épouse de Shiva et de Skanda, dieu de la guerre, fils de Shiva. Le mythe dit aussi qu’Indra, poursuivi par le démon Râvana, se serait caché derrière la queue déployée d’un paon aux plumes, à cette époque-là, ternes. En remerciement, Indra lui offrit des plumes aux merveilleuses couleurs. Les yeux des plumes auraient le pouvoir de chasser les serpents.

    Il a été restauré il y a 3 ans grâce à l’argent des USA. Il est encore en activité

    Autrefois le nouveau Roi devait faire sa retraite dans le temple en étant moine, méditer de l’autre côté du Mékong, et il pouvait être roi.

     le sim, c’est le hall d’ordination et la salle de prière

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     Il ressemble à une poule qui couve ses petits comme le roi protège son peuple.

    Briques recouvertes de stucs. Des cho faa (=chiffon à poussière du ciel) de couleur verte décorent l’extrémité de chacun des toits. Le dok so faa, au sommet, représente l’univers. La façade d’entrée (est)  est décorée de roues dorées du Dharma sur fond rouge.

    Sous les toits, des peintures dorées au pochoir représentent des animaux mythiques (lions), des apsara, des kinnari et des roues du Dharma (premier sermon de Bouddha). 

    Sur le mur nord, une sculpture de tête d’éléphant (caché sur ma photo par le buisson à droite), en mosaïque d’argent, représente Ganesh. Au Nouvel An lao, le Pi Mai, set de fontaine d’où s’écoule de l’eau bénite qui provient des aspersions du Bouddha à l’intérieur du sim. Elle est versée dans la queue d’un long naga de bois et ressort par sa bouche.

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Sur la face ouest, une grande mosaïque représente l’arbre de vie. Elle a été faite en 1960, en même temps que les mosaïques de la bibliothèque  et de la chapelle rouge et celles de la salle du trône du Palais royal.  Selon la légende, deux ermites ont décidé de construire un temple à côté d’un arbre en feu. Les mosaïques représentent un tigre qui veut manger un veau défendu par sa mère, un cerf bondissant, des paons, des kinnari, un Bouddha…

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Des pilastres en mosaïque turquoise  en forme de boutons de lotus entourent le temple.

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    À l’intérieur, des peintures dorées au pochoir relatent l’histoire du roi légendaire Chanthaphanith.

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    d'autres photos de l'intérieur du sim :

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     la chapelle du Bouddha debout à gauche du sim (on la voit sur la vue générale)

     la chapelle abritant le char funéraire, construite en 1961 pour accueillir la sépulture de Sisavang Vong (char et urne funéraires)

    A droite de la porte principale : l’ordalie de Sita pour prouver à Rama qu’elle lui était restée fidèle

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

    le char et l'urne :

     

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    des bouddhas en position d'appel à la pluie (bras le long du corps) et de l'apaisement (mains levées vers l'avant)

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

    La déesse de la terre, Mae Thorani tord sa chevelure pour en faire sortir de l'eau et noyer les armées du démon Mara, tentateur de Bouddha 

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

    Sita et le cerf d'or Marica :

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    stupas. Je ne sais pas si ce sont les stupas des morts et le stupa du trésor

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    stupa avec un animal à chaque point cardinal :

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    stupa avec mosaïques :

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    7 - Chapelle rouge :

    A l’intérieur : Bouddha couché en bronze, amené en France pour l’expo universelle de 1937

     

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Bibliothèque :

    Elle n’est pas ouverte à la visite. Elle renferme les manuscrits bouddhistes.

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Les mosaïques représentent des scènes de la vie des paysans : Moisson :

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    éléphants bleus,

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    cérémonie du baci avant mariage (je vous raconterai cette cérémonie plus tard)

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

    instruments de musique :

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

    pavillon du bouddha assis :

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

    pirogues sorties lors des fêtes :

     

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

    bougainvilliers :

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

    Le vat Xieng Thong à Louang Prabang

     

     


  • Commentaires

    1
    chantal
    Mardi 28 Mars à 15:54

    article très complet ... à lire et relire ! les photos sont superbes ! Bravo et MERCI !

    2
    Mardi 28 Mars à 16:05

    Un bel article, merci Monique

    Bisous bisous

    3
    Samedi 1er Avril à 08:19

    Un peu de retard dans la lecture de tes derniers billets; voilà c'est fait

    Bon WE

    Et "bonnes vacances" avec les petits-enfants

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :