• Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Sur la côte ouest de l’île de Khone, se trouvent les chutes That Somphamit, plus connues sous le nom de Li Phi (=pièges à esprits). Les habitants croient que les chutes capturent les mauvais esprits des personnes ou animaux qui s’y seraient noyés. J’ai lu qu’une statue de Bouddha serait tombée à l’eau à cet endroit (apportée par des moines ? par le roi Fa Ngum ?)

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Nous reprenons le bateau pour rejoindre les chutes de Phapheng, à l’est de l’île.

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Nous rejoignons l’entrée du site en voiturette électrique.

     

    On les appelle les chutes du Niagara asiatiques. Elles ont une hauteur de 21 mètres et les rapides sont répartis sur 10 km. Le débit moyen est de 11 000 m3/s et peut aller jusqu’à 49 000 m3/s. Les Laotiens et les Thaïlandais croient que les chutes capturent les esprits, comme celles de Li Phi. À l’entrée du parc, un temple abrite, non pas, un Bouddha, mais un arbre sacré, le manikhot. Il se trouvait au milieu des chutes mais en 2011, il a été déraciné par les crues, on a essayé de le redresser en vain. Il a finalement été tronçonné, héliporté, abrité dans ce temple et honoré. Selon la légende, manger un fruit cueilli sur la première ou deuxième branche apportait la vie éternelle mais manger un fruit cueilli sur la troisième branche transformait l’homme en singe.  

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

    Les chutes de Lip Phi et de Phapheng au Laos

     


  • Commentaires

    1
    chantal
    Jeudi 15 Juin à 23:01

    Merci ... ... on aurait presque pu se croiser ...je refais le voyage ...quel bonheur !!!

      • Jeudi 15 Juin à 23:23

        je suis contente d'avoir une lectrice aussi passionnée ! demain ce sera le vllage de l'île de Khong où nous logions : Ban Muang Khong

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :