• Les fresques de Bel-air : le parfum

    Quatrième et dernier immeuble :

    À Chartres se trouve le siège de la Cosmetic Valley, près de la cathédrale.  C’est Guerlain qui s’est implanté le premier à Chartres, il y a 40 ans. Depuis, d’autres parfumeurs se sont installés : Nina Ricci, Lancaster, Paco Rabanne, sauf Dior basé à Orléans. Un produit cosmétique sur 10 dans le monde est produit à Chartres. Le parfum le plus vendu est Shalimar, il est exclusivement produit à Chartres.

    Les fleurs qui sont représentées sur les façades sont la rose et l’iris. La rose de mai cultivée dans nos régions est plus odorante mais donne moins de récoltes (3 semaines) que les roses cultivées au Maroc (6 récoltes par an). Au Maroc, le jasmin donne 5 récoltes mais ces fleurs sont moins concentrées en parfum. Les fleurs les plus odorantes sont celles qui résistent aux différences de températures.

    Pour avoir 1 kg de concrète de jasmin, il faut 5 tonnes de fleurs. La concrète est obtenue par contact des fleurs cueillies tôt le matin avec de la graisse. Les pétales sont remplacés par d’autres pétales frais jusqu'à obtenir une pâte très parfumée.

    La concrète de rose est obtenue sur alcool pur, comme l’iris. La concrète de mimosa s’obtient sur graisse.

    1 kg de concrète vaut 300 000 euros.

    Les parfums sont ensuite fixés au castorum.

    Les parfums à base de muguet, de cerise et de banane sont obtenus à base de produits de synthèse car on ne peut pas extraire l’odeur de ces fleurs.

    Pétales de roses, bouchons de flacons de parfum, gouttes de rosée....

     

    Les fresques de Bal-air : le parfum

    Les fresques de Bal-air : le parfum

    Les fresques de Bal-air : le parfum

    Les fresques de Bal-air : le parfum

    Les fresques de Bal-air : le parfum

    Les fresques de Bal-air : le parfum

    Les fresques de Bal-air : le parfum

    Les fresques de Bal-air : le parfum

    Les fresques de Bal-air : le parfum

    Les fresques de Bal-air : le parfum

     

    Les fresques de Bal-air : le parfum

     


  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Mai 2014 à 22:23

    C'est drôle mais ce n'est pas mon préféré; trop symbolique peut-être... et le manque d'odeurs... la municipalité aurait pu planter quelques.... rosiers du coup !!!! Pas photographié ( ou bien la fatigue de fin de visite !)

    Joëlle

    2
    Jeudi 29 Mai 2014 à 22:58

    C'est quand même tout à fait extraordinaire ces façades peintes. Mais j'ai préféré les autres.

    Merci vraiment pour ce partage.

    Bises

    Dany

    3
    Vendredi 30 Mai 2014 à 09:27

    Magnifiques aussi celles-ci, j'espère que j'aurai un jour, la possibilité de retourner à Chartres et de voir ces merveilles mais pour le moment pas possible avec mon mari ...

    Merci pour ce partage intéressant.

     

    4
    Samedi 31 Mai 2014 à 07:21
    Véronique D

    Les peintures de cet ensemble sont superbes!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :