• Les tulou, l'intérieur Yùchāng lóu: 裕昌楼

    Les tǔlóu sont de différentes grandeurs (le diamètre va de 17 m à 82 m). Les murs sont construits en terre tassée collée avec du riz glutineux et consolidée par des bambous. Le métal n’est pas utilisé. Les tǔlóu ont 3 ou 4 étages. Dans la cour, se trouvent un puits, une salle de théâtre, les points d’eau, le temple des ancêtres pour célébrer les mariages, les funérailles. On pouvait verrouiller la porte pour se défendre. Au rez-de chaussée, se trouvent les animaux, les espaces communautaires (salles à manger, cuisines…) au deuxième : les récoltes, au troisième : les chambres. Les fenêtres qui donnent sur l’extérieur ne se trouvent qu’au dernier étage. Des galeries de bois desservent les pièces. Les escaliers desservent plusieurs chambres. Chaque famille occupe une unité verticale : cuisine en bas, puis l'étage du stockage et enfin chambres. Toutes les unités sont identiques, les plus riches possédaient plusieurs unités. Ces constructions gardent la chaleur en hiver et sont frais en été. Chaque village contient le même clan depuis sa construction sur plusieurs générations. Les habitants des tǔlóu se marient à l’extérieur pour éviter les problèmes de consanguinité. 

    Yùchāng lóu: 裕昌楼  Pour nous rendre de Ju lian lou dans le village de Xianbanliao , nous empruntons des petites voitures électriques. Le tǔlóu Yùchāng lóu date de 1307. C’est le plus haut des tǔlóu, il a 5 étages. Il n’y a pas de fenêtres à l’extérieur aux deux premiers étages pour éviter les serpents et les voleurs. Il n’a qu’une seule entrée, les murs sont très épais : 1,80 m en bas, 1,30 m en haut. Une herse servait de protection. On versait de l’eau dans des bambous sur les ennemis. Il y a 54 pièces par étage (270 pièces en tout). Suite à une erreur de construction, les murs s’inclinent vers l’intérieur (cela donne une impression de «bâtiment en zigzag »). 100 personnes y vivent en communauté. Chaque famille a son puits. Il y a 25 cuisines au rez-de-chaussée. Au milieu se trouve le hall desancêtres.

    e zigzag : poutres verticales en bas, vers la droite au milieu, vers la gauche en haut

    Les tulou, l'intérieur

     Les tulou, l'intérieur

    tuiles en terre cuite :

    Les tulou, l'intérieur

    le hall des ancêtres :

    Les tulou, l'intérieur

     le signe "fu" (bonheur) est apposé sur les portes, parfois à l'envers. Pour ne pas surcharger cet article, je vous invite à aller voir les explications et la légende qui se rapportent à ce "fu" ICI  

     Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Nous traversons le village. C'est la saison du séchage des kakis (sharon), nous en verrons souvent :

    Les tulou, l'intérieur

     

    le balai est un élément important en Chine et les rues sont propres.

     

     

    le Les tulou, l'intérieur

     

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

     

    installation électrique :

    Les tulou, l'intérieur

     

    l'arbre aux vœux :

    Les tulou, l'intérieur

     

    nous arrivons au temple : 22 colonnes érigées pour honorer des gouverneurs. La classe sociale la plus basse était celle des commerçants. Les colonnes sont ornées de pinceau, symbole du lettré, de lion, de serpent. Ces colonnes étaient un exemple pour les enfants.

    Les tulou, l'intérieur

     

    à gauche de la porte, sur un panneau, sont accrochés des porte-clés à notre effigie : pendant notre promenade, une photo a été prise et de suite insérée dans le porte-clés !

    Les tulou, l'intérieur

     

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    "你們畫畫  Nǐmen huà huà" dis-je à ces jeunes. C'est bien ça, ils sont en train de dessiner.

     

    Les tulou, l'intérieur

     

    de chaque côté de la porte, les sentences parallèles ou duilian.

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

     

    Après, nous allons dans un autre tǔlóu. Le parapluie de notre guide sert à la protéger du soleil.

    Les tulou, l'intérieur

     

    on lit de droite à gauche ... chang lou

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Les tulou, l'intérieur

    Demain : CHengqi lou, "le roi des tulou".


  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Octobre 2015 à 16:23

    Merci Monique pour ces belles photos

    Incroyable la quantité de tuiles qu'il faut pour faire un toit, ça doit peser un poids monstrueux ?

    bisous

     

    2
    Jo-Elle
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 10:05

    Un peu air de phalanstère...

    Très intéressant

    3
    volsul
    Mercredi 28 Octobre 2015 à 17:18
    Merci pour ce beau reportage photos, vous devez bien connaître la CHINE, toi et Guy avec tous les séjours que vous y avez effectués pour notre plus grand bonheur car nous découvrons à notre tour grâce à vos photos !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :