• Lopburi

    Nous arrivons à Lopubri, connue à l‘époque de Dvaravati (VI è- XI è) sous le nom de Lavo. La ville connut son apogée sous le règne de Naraï le Grand ‚1656-1688). C‘est ici que Naraï reçut les envoyés de Louis XIV, le Chevalier de Chaumont de l‘Abbé de Choisy. Son confident et ministre du commerce était l‘aventurier grec Constantin Phaulcon, personnage étonnant et contreversé. Somerset Maugham écrivait : „un des plus étonnants de ces aventuriers qui ont fait de l‘Orient le théâtre de leurs exploits“. Naraï le nomma „Chao Praya Wichayen“ (seigneur nobles et victorieux). Phaulcon usa de son influence auprès du roi pour favoriser l‘implantation des Français au Siam. À la fin de sa vie, Naraï, malade, fut renversé par le genéral Petracha. Phalcon fut exécuté le 5 juin 1688 et les étrangers chassés. Ce n‘est que sous le règne de Mongkut (Rama IV) que le royaume fut à nouveau ouvert aux Européens.

     

    Lopburi

     

    Munis des recommandations de Mod, nous descendons du car pour aller voir le temple Phra Prang Sam Yod. En effet, la ville est envahie par les macaques. Il y a trois bandes de singes qui occupent chacune un coin de la ville. Il ya des bagarres. Il faut faire attention car ils peuvent voler nos lunettes, notre porte-monnaie…

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

     

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

     

    un singe a sauté sur le toit de notre car :

    Lopburi

    Une dame (pas de notre groupe) s‘agenouille pour photographier un singe. Un autre saute sur ses épaules et la griffe.

    Lopburi

    Nous entrons dans le temple. Il a d‘abord été un temple hindou (avec nagas, kâlas, hamsas, rishis assis avec les genoux en l‘air sous un Ruen kaeo, yonis et lingas). À la mort du roi khmer Jayavarman VII, Naraï fit restaurer le temple et en fit un temple bouddhique theravada. Les singes n‘ont pas le droit d‘y entrer mais un rat détale devant nous et des chauves-souris sont suspendues au plafond.

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

     

    Les singes sont les rois de la ville, il n‘est pas question de les tuer. Une dame, armée d‘un lance-pierres, nous accompagne mais c‘est siimplement pour les chasser. On dit que les singes descendent du dieu Hanuman, l‘ami de Rama. Tous les ans, fin novembre, un banquet leur est même servi pour les remercier d‘attirer les touristes, plus intéressés par les macaques que par le temple. Un hôpital pour singes existe même dans la ville.

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

    Lopburi

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Mai à 10:44

    J'ai détesté cette ville ! frown D'ailleurs je ne suis pas entrée dans le temple, nous étions assaillis par les singes, et comme je les déteste, je ne me suis pas aventurée près des grilles...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :