• Louang Prabang : le Vat May

    Temple Vat May, de son vrai nom Mai Suvannaphumaham(vat = temple, may = nouveau)

    Le temple a été construit par le roi Anourout à la fin du XVIII è siècle et restauré en 1821 sous le règne de Manthatourat, d’où son nom de « nouveau temple ». Il est très important pour le peuple lao car il a longtemps abrité le Pha Bang, emblème national mystique du pays (actuellement dans la chapelle du palais royal).

    Le complexe comporte les 7 éléments nécessaires pour avoir le nom de temple (salle de prière, stupa des morts, stupa du trésor, bibliothèque, tambour, maison des moines, arbre sacré).

    le tambour :

    Louang Prabang : le Vat May

     

    la bibliothèque :

    Louang Prabang : le Vat May

    le stupa des morts :

    Louang Prabang : le Vat May

    La salle de prière : Les toitures sont dans le style de Louang Prabang :

    Louang Prabang : le Vat May

    À l’entrée de la salle de prière (ou sim), il y a un espace couvert. Les murs sont couverts de panneaux qui représentent des scènes de la vie de Bouddha ( la vie antérieure du Bouddha Vishantara),des scènes du Ramayana et des scènes de la vie quotidienne à Louang Prabang.

    Louang Prabang : le Vat May

    Louang Prabang : le Vat May

    Louang Prabang : le Vat May

    Louang Prabang : le Vat May

    Les nagas, anciens symboles de la royauté, protègent le temple.

    Louang Prabang : le Vat May

     

    Louang Prabang : le Vat May

     Comme dans beaucoup de temples au Laos, il y a le Bouddha principal, entouré d’autres Bouddhas en position d’appel à la pluie. Ceux-ci sont des cadeaux de la communauté des moines.

    Louang Prabang : le Vat May

    Louang Prabang : le Vat May

     

    Louang Prabang : le Vat May

    Louang Prabang : le Vat May

    Louang Prabang : le Vat May

    Louang Prabang : le Vat May

    Louang Prabang : le Vat May

    Louang Prabang : le Vat May

    Louang Prabang : le Vat May

    Le Sangharat (chef religieux suprême) résidait au Vat May.

    Les Bouddhas en bronze datent du 16 è siècle et ont un chignon en bois (à l’origine en bronze), dans lequel se trouvait une pierre précieuse ou des paillettes d’or, souvent volées.

     

    À côté des Bouddhas, se trouvent des horloges car les moines n’ont pas le droit d’avoir des bijoux, de montre, de peigne.

    Louang Prabang : le Vat May

     


  • Commentaires

    1
    chantal
    Vendredi 24 Mars à 22:44

    j'apprends plein de "choses" ... Merci !

    2
    Samedi 25 Mars à 10:06

    Merci pour ces riches articles sur Louang Prabang.

    Bisous bisous et bon week-end

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :