• Octave Moret, le troisième poilu de la famille

    Octave Moret est le grand-père de Guy (l'autre grand-père étant inconnu).

    Voici la transcription du registre matricule :

    Camille Octave MORET, n° du registre : 1139

    Né le 11 mars 1887 à Vitry-aux-Loges (Loiret)

    Menuisier, fils de X et de MORET Anisie Noémie, doméliciée à Vitry-aux-Loges.

    Cheveux et sourcils châtains, yeux gris, menton à fossette, visage ovale. 1,62 m.

    Inscrit sous le n° 28 de la liste du canton de Châteauneuf-sur-Loire. Soldat de 1è classe le 21 juin 1909. Envoyé dans la disponibilité le 25/09/1910.A reçu un certificat de bonne conduite. Rappelé à l’activité par décret présidentiel du 01/08/1914. Au corps le 3/8/1914. Parti aux armées le 6 /08/1914. Evacué blessé le 13 décembre 1914 sur ambulance des armées le 22 décembre 1914 sur hôpital de Neuville/Saône. Le 30 janvier sur hôpital complémentaire à Lyon. Rentre au dépôt le 21 février 1915. Reparti aux armées le 15 mars 1915.

    Passé au 40 è rég d’infanterie le 15/03/1915. Evacué malade le 07/08/1915 pour troubles paralytiques suite d’angine diphtérique. Rentré au dépôt le 11 novembre 1915. Parti le 5 janvier 1916 au 405 è rég. D’infanterie. Evacué blessé zone des armées le 7 mars 1916 sur ambulance des armées. A rejoint le 23 mai 1916. Evacué le 23 juin 1916. Passé au 39 è Reg d’infanterie le 11 juiillet 1916. Envoyé en congé illimité de démobilisation le 26 mars 1919.

    Blessures, actions d’éclat, décorations, etc

    Coup de feu à l’épaule gauche le 13/11/14 au bois de Mortmare.

    Blessé le 7/3/16 au bois de Ranzey  (M et M). Plaie épaule droite par E.O.

    Intoxiqué le 23 juin 1916.

    Cité ordre du Régiment  n°599 du 12 octobre 1917 : « Bon soldat, courageux et dévoué. Blessé une première fois le 13 décembre 1914 a de nouveau été blessé le 7 mars 1916 puis le 23 juin 1916.

    Cité ordre du Régiment n°733  du 24 août 1918 : «  Soldat  très brave au cours des récents combats, a toujours fait preuve de la plus belle bravoure notamment au cours de l’attaque du village de ….. où il s’est élancé un des premiers à l’assaut du village contribuant à la capture de nombreux prisonniers et d’un important matériel dont 1 canon de 210.

    Inscrit au tableau de concours pour la médaille militaire. Médaille militaire décret du 27 juillet 1930. JO du 9 août 1930.

    Octave Moret, le troisième poilu de la famille

    Octave Moret, le troisième poilu de la famille

    Octave Moret, le troisième poilu de la famille

    Nous n'avons pas de photo du grand-père, jeune. En voici une à la naissance de Laurent, en 1969 (il est avec sa seconde épouse, Alice Marie Séraphine Brûlé.

    Sa vie :

    Le 5/11/1910, il épouse à Vitry Julia Germaine Marguerite Mesland. Ils ont 3 filles : Lucette (°1911-1993), Madeleine, la mère de Guy (1913-1992) et Huguette Michelle (°1927). Après la mort de sa femme en 1948, il se remarie à Vitry le 8/09/1949 avec Alice Brûlé. Il est décédé le 20 octobre 1978, à Vitry.

    Octave Moret, le troisième poilu de la famille


  • Commentaires

    1
    Hoyeau Carole
    Mardi 13 Novembre à 21:14

    Mémé Madeleine est décédée en 1992 (et non 1982) et la tante Lucette peu de temps après en 1993.

    Très émouvant cette photo de pépère. Merci, bisous

      • Mardi 13 Novembre à 21:46

        Heureusement que tu es là... Mes yeux me lâchent !!! c'est rectifié, merci !

    2
    Mercredi 14 Novembre à 08:47

    Toujours très émouvant ces parcours de Poilus;nnotre exposition a été un franc succès;

    mais depuis lundi je suis malade (nerfs qui lâchent ???); je ne fais que dormir !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :