• Jules, Tom et Max se sont inscrits à un atelier de sculpture sur pierre à GUédelon

    On écoute les explications de l'animatrice

    Atellier sculpture sur pierre à Guédelon

    on pose le gabarit choisi sur la pierre et on dessine la forme à l'aide d'une pointe. Il faut creuser un petit fossé

    Atellier sculpture sur pierre à Guédelon

    Atellier sculpture sur pierre à Guédelon

     

    "le dessin est correct" se dit Tom

    Atellier sculpture sur pierre à Guédelon

     

    il faut creuser le petit fossé

     

    Atellier sculpture sur pierre à Guédelon

     

    on attaque avec le ciseau et le maillet. Perpendiculairement au trait, un coup sec pour Jules, deux coup secs pour Tom

     

    Atellier sculpture sur pierre à Guédelon

     

    Atellier sculpture sur pierre à Guédelon

     

    Max y va plus violemment. Attention à la casse ! Et il n'a pas choisi un motif facile !

    Atellier sculpture sur pierre à Guédelon

    Atellier sculpture sur pierre à Guédelon

     

    le résultat :

    Atellier sculpture sur pierre à Guédelon

     

     


    3 commentaires
  • Exposition "L'Inca et le Conquistador" au musée du Quai Branly en juillet 2015

    1 – jarre (Trujillo, culture chimu-inca 1450-1532)

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    2 jarre (Ica culture chincha-inca )

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    3 – jarre (culture inca)

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    4 gobelet cérémoniel, quero : la Coya. La mère d’Atahualpa est l’une des épouses secondaires de Huayna Capac. Celle de Huascar, Ranca Ocllo, est l’épouse légitime du Roi, sa sœur, elle porte le titre de Coya. La polygamie joue un rôle essentiel dans le système politique inca. La Coya, sur ce gobelet, est vêtue de sa robe acso et de son ample châle lliclla.

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    5 figure masculine (culture Inca). La déformation des lobes des oreilles était la marque de l’élite et permettait de porter d’énormes anneaux. Atahualpa qui avait eu une oreille coupée lors de son emprisonnement chez les Canaris, camouflait cette amputation dégradante sous un tissu rattaché à sa couronne.

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    6 – gobelet, quero : le Sapa Inca (Pisac, culture inca-coloniale). Les luttes au moment du décès d’un souverain semblent avoir été courantes. Un combat rituel, tinkuy, qui avait lieu entre les deux moitiés de l’élite inca à Cuzco, permettait de conforter la désignation de l »héritier au trône.

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    7 – paysan portant une fronde et une hache (Cuzco - culture Inca)

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    8 – figure masculine tenant un gobelet cérémoniel (en argent)

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    9 – jarre en forme de musicien jouant du tambour et de l’antana (flûte de Pan) culture Chincha (1100-1480)

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    10 – lamas (en or, argent, alliage argent et cuivre) culture Inca

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    11 – vase représentant un homme chargeant une jarre ou un sac, culture Inca

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"

    12 – figure féminine tenant un enfant dans ses bras

    Retour sur l'exposition "l'inca et le conquistador"


    1 commentaire
  • Sur les murs de Paris, rue des Francs-Bourgeois...

    Sur les murs de Paris

    Sur les murs de Paris

    Sur les murs de Paris

    Sur les murs de Paris

    Sur les murs de Paris

    Sur les murs de Paris

    Sur les murs de Paris

    Sur les murs de Paris

    Sur les murs de Paris

     

    le quetzalcoatl d'Oré

    Sur les murs de Paris

    Sur les murs de Paris

    Sur les murs de Paris


    2 commentaires
  • Comme le fait remarquer Joëlle, ces sculptures sont énormes.

    Black Rosy ou My heart belongs to Rosy : 1965, en l’honneur de Rosa Parks qui, en 1955, refusa de céder  sa place assise à un blanc dans un bus. Arrêtée et mise à l’amende, elle fut défendue par un jeune pasteur de 26 ans, Martin Luther King :

    Encore quelques joyeuses Nanas

    Encore quelques joyeuses Nanas

    Encore quelques joyeuses Nanas

    Encore quelques joyeuses Nanas

    Encore quelques joyeuses Nanas

    Encore quelques joyeuses Nanas


    1 commentaire