• Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Elle se trouve à Nyaung U,  quelques kilomètres au nord de Bagan.

     

    La pagode est en forme de cloche et repose sur trois terrasses décorées de plaques de terre cuite représentant des scènes des jâtaka (vies antérieures de Bouddha). Ce stupa couvert de feuilles d’or a été construit en 1059 par le roi Anawahta pour abriter un os et une dent de Bouddha et achevé en 1102 par le roi Kyanzittha. Le roi Anawatha a été tué par un buffle mais on croit que le buffle était possédé par un nat (ce roi voulait supprimer le culte des nats).

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

     

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    les jakata :

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

     

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    l'oratoire du jeudi (avec le rat)

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Autour de la pagode se trouvent des petits temples et pagodons. Dans l’un d’eux, des statues racontent comment le prince Siddârta, le futur Bouddha, décida de devenir moine après avoir rencontré la vieillesse, la maladie, un moine et la mort.

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Dans une autre, les gens se pressent autour des statues de deux nats : le père (Shwe Nyo) et le fils (Shwe Saga). Les statues sont vêtues de longyi et couvertes de billets ; si les gens n’ont pas de monnaie, ils déposent un gros billet et reprennent des billets de moindre valeur. La statue du fils est installée plus haut que celle du père, ce qui est étonnant. Mais c’est pour honorer le fils qui s’est converti le premier au bouddhisme. Il faut donc lui faire ses offrandes en premier. Près des statues, se trouve une maison où il y a de la nourriture car on croit que les nats sont vivants.  Devant la statue du père se trouve une pierre : après avoir fait une offrande, on fait un vœu : si la pierre semble légère, le vœu se réalisera.

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

     

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon

    Près de Bagan, la pagode Shwezigon


  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Août 2015 à 23:10

    Que d'or !   c'est superbe.

    Bon week-end - bisous

     

    2
    Samedi 15 Août 2015 à 04:38

    Les "reliques" des personnages religieux existent donc sous toutes les latitudes

    Belle promenade dorée en effet

    3
    Samedi 15 Août 2015 à 07:17

    Waouh !! Que d'or que d'or !!! Bizz

    4
    Mercredi 19 Août 2015 à 07:44
    Véronique D

    Que de richesses accumulées dans ces temples, dommage de ne pas en faire plus profiter les "fidèles", encouragés au contraire à "donner" (offrandes, or) encore plus...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :