• Les visites de la journée sont terminées. Nous arrivons tard à Hassan, à l’hôtel Hoysala village resort. Les chambres sont dans de petits bungalows. Le jardin est très agréable. Un spectacle de magie nous est proposé après le dîner.

    Hassan, l'hôtel Hoysala

    Hassan, l'hôtel Hoysala

    Hassan, l'hôtel Hoysala

    Hassan, l'hôtel Hoysala

    Hassan, l'hôtel Hoysala

    Hassan, l'hôtel Hoysala

    un jeu : snake and ladder. Une sorte de jeu de l'oie. Règle du jeu : clic ici.

    Hassan, l'hôtel Hoysala

     

    Hassan, l'hôtel Hoysala

    Hassan, l'hôtel Hoysala

    Hassan, l'hôtel Hoysala

    un collier d'accueil :

    Hassan, l'hôtel Hoysala

     


    1 commentaire
  • Les murs extérieurs sont entièrement sculptés. En bas, des frises superposées représentent des éléphants, des lions, des chevaux, des feuillages, des scènes du Ramayana et du Mahabharata.

     

    les murs ajourés ont été ajoutés plus tard.

     

    À la base du toit, sont sculptées des madanikas. La corniche est inclinée, les demoiselles nous regardent. L’une d’elles se regarde dans son miroir.

    Une autre confie ses secrets amoureux à son perroquet.

     

    en haut des frises :

    on dirait Hanuman ????

    une autre porte, peut-être celle du sud ???? :

    de chaque côté, en bas : Hanuman et Garuda

    Garuda en prière et au dessus Narasimha :

     

    On trouve de nombreuses représentations de Vishnou et de ses avatars mais aussi de Shiva et Parvati, d’Indra, Brahma, ce qui montre une grande tolérance des rois Hoysalas.

    paut-^tre Shiva et Parvati ?,?? ( à cause du trident de Shiva). Au-dessus, des makaras :

    peut-être Mohini, l'avatar féminin de Shiva :

    sans doute Vishnou et Lakshmi, puisqu'il y a Garuda dessous :

    les mêmes :

    Shiva et Parvati, puisque dessous on voit le taureau Nandi :

    à l'angle nord-ouest, Narasimha :

    Brahma avec ses quatre têtes, la quatrième est derrière. La cinquième tête, sur le dessus, a été coupée par Vishnou, ce qui valu à celui-ci d'errer de par le monde en pénitence :

    Varaha, troisième avatar de Vishnou. Avec ses défenses, il remonta Bhumi, la Terre qui avait été engloutie dans l'océan par un démon. Il l'aplatit, créa les continents et créa la vie.

     

    Angle nord-ouest : scène du Mahabharata. Arjuna (un des frères Pandava) décoche une flèche dans l’œil d’un poisson placé sur une colonne, tout en visant dans une flaque d’huile répandue sur le sol. Suite à cet exploit, il obtient la main de Draupadi.

     

     

     

    Vishnu Nârâyana est allongé sur le serpent d'éternité Ananta. Une fleur de lotus, symbole du monde qui renaît, sort de son nombril.

     

     

     


    Shiva Bhikshâtana ou Shiva mendiant porte la tête de Brahma et un bol à aumônes : il mendie pour que les âmes individuelles se joignent à lui. Vous vous rappelez que Shiva coupa la cinquième tête de Brahmâ, le crâne de la tête coupée alla se placer dans la main de Shiva qui ne put l’enlever. Pour expier sa faute, Shiva dut errer sous la forme d’un moine-mendiant nu, jusqu’à ce qu’il atteigne un lieu, nommé Brahmâ-kapalam (le crâne de Brahmâ), sur les pentes de l’Himalaya, où sa faute lui fut enfin pardonnée. Et le crâne de Brahmâ tomba à terre, de son plein gré…

     


    Gajasurasamhara Après avoir mis à mort le démon Nila qui convoitait son épouse Parvati et avait pris la forme d'un éléphant, Shiva écorcha sa victime, s'enveloppa de sa peau et se mit à danser victorieusement sur sa dépouille.

    et aussi :

     

    les pas de Vishnou :

    Varaha, il porte la Terre sur son bras et écrase le démon.

    Vishnou. En bas, Gauda priant :

    la porte nord :

    Garuda :

    Sala et le lion :

     

     


    1 commentaire
  • Ils aiment les ombellifères, comme l'aneth, la carotte sauvage, le fenouil... Ce sont des punaises.

    Je ne sais pas si cet insecte est le graphosome rayé (lineatum) ou son cousin très proche, le graphosome arlequin ou d'Italie. Le graphosome rayé a les pattes rouges et le graphosome d'Italie a les pattes noires.

    Il a le ventre ponctué de taches noires. Il a le scutellum très grand.

    Sa coloration vive indique aux oiseaux qu'il est toxique.

    Le voyez-vous sur cette fleur d'aneth ?

    Le graphosome rayé

    Le graphosome rayé

    Le graphosome rayé


    2 commentaires
  • Nous entrons dans le temple Kesava, il faut être discret car il est encore en activité.

    Autrefois, le hall était ouvert de tous les côtés, sauf à l’ouest, où se trouve le sanctuaire. Maintenant, les côtés ont été fermés avec des murs perforés. L’intérieur est donc très sombre mais les 48 piliers, tous différents, tournés, sculptés et le plafond sont magnifiques.

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    au fond, une statue de cobra :

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    La coupole est très ouvragée,

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    la clé de voûte pendante représente Narasimha.Il se fait un collier des entrailles du démon.

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Aux quatre coins, des mandanikas nous regardent.

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    une mandanika avec son perroquet :

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    une mandanika se coiffant :

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    On dit, qu’autrefois, le pilier Narasimha tournait sur lui-même.

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

     

    Le pilier Mohini, avatar féminin de Vishnou.

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    et encore :

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Le fronton de la porte du sanctuaire représente Vishnou et Lakshmi. Ils sont entourés de deux makaras sur lesquels se tiennent Varuna (dieu du ciel dans le védisme et dieu des eaux dans l’hindouisme) et Varuni. Sous le linteau, une frise de musiciens.

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    À l’intérieur du sanctuaire, se trouve une statue de Vishnou Keshava, appelé aussi Vijayanarayana.

    Belur, le temple CHennakeshava (suite) : l'intérieur

    Demain, dernier article sur ce temple. NOus retrouverons la lumière pour voir des sculptures magnifiques.


    2 commentaires
  • À Belur, une des capitales de l’empire Hoysala, près d’Hassan, se trouve le temple Chennakeshava (le « beau Kesava, autre nom de Vishnou. »), un des joyaux de l’art des Hoysalas.

    Nous entrons par le gopuram est, peint en jaune. Il a été édifié en 1397, plus tard que le temple qui a été édifié un peu après 1100. C’est l’emblème de la victoire des Hoysalas contre les Cholas (bataille de Talakad).

    Belur, le temple Chennakeshava

    A gopuram est

     

    B Dhwajastambha

     

    C Deepasthambha

     

    1 temple principal Kesava

     

    2 temple Andal (Ranganayaki)

     

    3 temple Kappe Chennigaraya

     

    4 temple VeeraNarayana

     

    5 temple Somyanaspaki (Lakshmi)

     

    8 galerie

    le gopuram vu de l'extérieur :

    Belur, le temple Chennakeshava

    Belur, le temple Chennakeshava

    Belur, le temple Chennakeshava

     

     

    À l’intérieur de l’enceinte, se trouvent plusieurs édifices, le principal étant au milieu. Il est entouré de petits templions. Nous retrouvons les caractéristiques de l’art hoysala, vues au temple de Kesava à Somnathpur : un édifice en étoile posé sur une plateforme (le jagati).

    Les édifices sont construits en stéatite, "pierre à savon", tendre à sculpter et qui durcit ensuite.

    Nous ferons le tour de l’édifice sur la plateforme dans le sens des aiguilles d’une montre. Le temple principal est dédié à Vishnou.

     

    Avant le X è siècle, les Hoysalas étaient des Jaïns, ensuite ils sont devenus Hindouistes.

    le gopuram, vu de l'intérieur. Devant, le Dhwajastambha (porte étendard) :

    Belur, le temple Chennakeshava

    Belur, le temple Chennakeshava

    Belur, le temple Chennakeshava

    Belur, le temple Chennakeshava

    Au pied du porte-étendard, un petit pilier avec la statue de Garuda, le véhicule de Vishnou :

    Belur, le temple Chennakeshava

     

    Le bassin sacré Vishnou Samudra.

    Belur, le temple Chennakeshava

    le temple principal :

    Belur, le temple Chennakeshava

    une galerie :

    Belur, le temple Chennakeshava

    le temple Ranganayaki dédié à Andal :

    Belur, le temple Chennakeshava

    au sud-est, un autre pilier, le Deepastambha appelé aussi lamadaire ou pilier de la gravité :

    Belur, le temple Chennakeshava

     

    Le temple a trois portes mais nous pénétrons par la porte est.

     

    De chaque côté, des statues représentent un homme combattant un lion : c’est le roi Sala, roi mythique qui tua un lion qui terrorisait les ascètes jaïns. L’un d’eux dit au roi « Hoy Sala », ce qui veut dire « Frappe, Sala », expression qui donna son nom à la dynastie.

     

    Belur, le temple Chennakeshava

    Belur, le temple Chennakeshava

    Le temple est entouré de petits templions :

    Belur, le temple Chennakeshava

    Belur, le temple Chennakeshava

    Belur, le temple Chennakeshava

    intérieur d'un templion :

    Belur, le temple Chennakeshava

    un yali, lion combattant un éléphant :

    Belur, le temple Chennakeshava

    Vishnou :

    Belur, le temple Chennakeshava

     

    Au-dessus de l’entrée, le linteau représente Garuda, la monture de Vishnou, surmonté par Narasimha, l’homme-lion, le quatrième avatar de Vishnou. On le voit dévorant le démon Hiranyakashipu. Il se fait un collier des entrailles du démon. À ses pieds, Garuda prie.

    Belur, le temple Chennakeshava

     

    De chaque côté, se trouvent des makaras, animaux fantastiques à trompe d’éléphant, dents de crocodile et queue de poisson (ou de paon ?). Le makara protège les temples, est propice à la fécondité, c’est aussi la monture de Ganga et de Varuna, dieu des eaux.

    Belur, le temple Chennakeshava

    Garuda, surmonté de Narasimha :

    Belur, le temple Chennakeshava

    Garuda :

    Belur, le temple Chennakeshava

    Narasimha :

    Belur, le temple Chennakeshava

     

     

    La suite, demain : nous entrons dans le temple, il faut être discret car il est encore en activité.

     

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires