• Le Conservatoire des plantes médicinales de Milly-la-Forêt est un très beau musée : jardin à l'extérieur et l'ancien séchoir à plantes a été transformé en musée. De nombreuses vidéos pour expliquer la vie des plantes, les bienfaits et méfaits des plantes, les plantes maudites... Des jeux pour reconnaître les odeurs, les utilisations des plantes... Une reconstitution du séchoir. Un alambic.

    Les simples

    Les simples

    Les simples

    Les simples

    Les simples

    Les simples

     

     


    3 commentaires
  • Profitant du soleil, hier, nous sommes allés visiter le château de Valençay.

    Le château a été acheté par Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord en 1903, obéissant aux ordres de Bonaparte (qui a participé à l’achat) pour que Talleyrand, ministre des Affaires étrangères du Consulat,  puisse recevoir brillamment le corps diplomatique, les étrangers marquants… En 1808, Napoléon y fit assigner à résidence les princes espagnols Ferdinand VII, Don Carlos et don Antonio. Les conditions d’emprisonnement n’étaient pas sévères : ils pouvaient lire, suivre des cours de danse et de musique, monter à cheval, assister aux représentations théâtrales dans le petit théâtre construit pour eux en 1810.  Talleyrand fit aménager les jardins, meubler le château à la mode antique.

     

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Blason : No que Diou (pas d’autre roi que Dieu ? rien que Dieu ?)

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

     Une visite guidée de 30 min nous permet d’entrer dans le théâtre (ne peut se visiter tout seul). L’extérieur est très simple, on dirait plutôt des bâtiments des communs. Le théâtre n’est pas très grand mais pouvait accueillir jusqu’à 200 personnes en les serrant beaucoup. Le manteau d’Arlequin est rouge décoré de fleurs. Tout le décor est en bois peint, les murs sont entièrement peints en trompe-l’œil (imitation de marbre). Les décors sont d’époque.

    Le château de Valençay

     

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

     

    Le château de Valençay

    Des quinquets étaient installés un peu partout, notamment dans les corbeilles soutenues par les cariatides : on venait au théâtre pour regarder la pièce mais aussi pour se montrer.

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

     

    L’acoustique est exceptionnelle. Il n’y avait pas de fosse d’orchestre : les musiciens étaient placés au fond de la salle, sous la loge décorée de figures mythologiques : Apollon entouré des muses. Les filles de Zeus et de Mnémosyne ne sont pas toutes présentes (il manque Clio, Uranie et Polymnie).

    Le château de Valençay

     

    Apollon :

    Le château de Valençay

     

    une muse :

    Le château de Valençay

    Les autres décorations montrent des masques, des instruments de musique (harpe, flûte de Pan).

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

     

    Le château de Valençay

     

    Le château de Valençay

    De chaque côté de la scène, des ouvertures grillagées permettaient aux artistes de voir s’il y avait beaucoup de monde dans la salle. De grands artistes sont venus jouer dans ce théâtre : on parle de Mlle George, La Grassini. Le musicien Dussek résidait au château. Mais il pouvait y avoir des comédiens amateurs. Dorothée, duchesse de Dino, nièce de Talleyrand jouait dans ce théâtre.

    Nous avons ensuite pique-niqué sous les arbres. Il y a de nombreuses tables et bancs et les paons viennent nous rendre visite.

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay

    Le château de Valençay


    3 commentaires
  • Toujours dans le même numéro 43 des Carnets d'aquarelle de Denis Chabault.

    Très agréable à peindre.

    L'arrosoir


    3 commentaires
  • À peine 3 mois 1/2 et les bêtises continuent.

    Hier soir, capture d'un sachet de petits fils de soie donnés par une tisserande en Turquie (le sachet était haut placé sur une étagère)

    CHat promet !

    cet après-midi, on s'attaque à un oiseau de bonne taille, merle ? étourneau ? il y avait des plumes partout...

    CHat promet !

    Pourvu qu'elle n'essaie pas de manger le chien.... elle n'arrête pas de lui sauter sur le dos...

     

     


    2 commentaires
  • il a plu

    hydrangea :

    Au jardin

    symphorine :

    Au jardin

    Au jardin

    oeillets d'Inde (plants donnés par mon frère. Merci !)

    Au jardin

    roses d'Inde :

    Au jardin

    Au jardin

    céanothe :

    Au jardin

    hortensia :

    Au jardin

    bégonia :

    Au jardin

    Au jardin

    laurier rose :

    Au jardin

    sédum :

    Au jardin

    anémone du Japon :

    Au jardin

    millepertuis :

    Au jardin

    lewisia :

    Au jardin


    votre commentaire