• Vendredi 23 novembre. Nous quittons avec regret le bel hôtel de Sukhothai, assez tard, à 8 h, ce qui nous permet heureusement de photographier les fleurs et les kratongs.

    Nous partons pour découvrir d’autres merveilleux temples khmers dans la ville satellite de Si Satchanalai, au bord de la rivière Yom. Ces villes satellites protégeaient Sukhothai et étaient gouvernées par des princes, futurs rois. La ville fut abandonnée sous Rama I.

    Les temples se trouvent dans le site historique nommé Si Satchanalai-Chaliang, peu fréquenté et si étendu que nous serons seuls dans chaque temple. Les temples sont en latérite et beaucoup montrent les usures du temps.

    Wat Chang Lom  (chang=éléphant): temple construit sous Rama Khamkaeng et entouré de 39 têtes d’éléphants

    Chedi en forme de cloche de style sri lankais. La base à trois étages symbolise l’enfer, la terre et le ciel et la spirale au sommet les 33 niveaux du ciel

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    chedi en bouton de lotus

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Bouddha au drapé plissé à la mode birmane (différent du Bouddha de Sukhothai).

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Wat Chedi Chet Téo : le nom signifie « temple entouré de sept rangées de chedis ».

    Chedi en bouton de lotus

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Bouddha sur naga

    Le parc historique de Si Satchanalai

    stucs de style Lanna (dragon, naga)

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Wat Nang Phya : son nom signifie temple de la reine

    chedi cinghalais

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Wat Phra Si Ratana Mahathat situé à Chaliang, construit sous le règne de Jayavarman VII, roi khmer.

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    Le parc historique de Si Satchanalai

    kâla (sorte de troisième œil de Shiva)

    Le parc historique de Si Satchanalai

     


    votre commentaire
  • Le musée Ramakhamhaeng porte le nom roi Ramakhamhaeng dit « Rama Le Fort » qui aurait inventé l’alphabet thai à partir de l’alphabet khmer :

     

    1 – Bouddha en marche. Bronze. Art Sukhothaï. 14 è

    le très beau musée de Sukhothai

     

    2 – linga et pindika (yoni). Le linga, organe masculin, est le symbole de Shiva et s’insère dans le yoni, symbole de Parvati. La base carrée du linga représente Brhma, la base octogonale Vishnou et le sommet arrondi Shiva. Les hindouistes arrosent le linga de mile, d’eau, et lui offrent des offrandes de fleurs, de fruits. L’ensemble rappelle que les éléments masculin et féminin sont indissociables.

     

    le très beau musée de Sukhothai

     

    3 – Shiva. Parvati (?)

    le très beau musée de Sukhothai

     

    4 – kala (ou kirtimukha). Le démon Kâla, très vorace, demanda à Shiva une victime. Celui-ci exigea que Kâla se dévore lui-même. Le démon dévora ses pieds, son ventre, son torse jusqu’à la mâchoire inférieure mais ne put aller plus loin puisqu’il n’avait plus de mâchoire inférieure. Shiva lui ordonna de jouer le rôle de gardien de temple.

    le très beau musée de Sukhothai

     

    5 -

    le très beau musée de Sukhothai

     

    6 – tête d’ange (Wat Phra Phai Luang)

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

     

    7 – yaksa (Wat Phra Phai Luang)

    le très beau musée de Sukhothai

     

    8 – Harihara. Art Sukhothaï.(Thewalai Mahakaset). 14 è

    le très beau musée de Sukhothai

     

    9 – Vishnou. Art Sukhothai. 14 è. Thawalai Mahakaset

    le très beau musée de Sukhothai

     

    10 – Buddha soumettant Mara. Bronze. Art Sukhotai. 13 è

    le très beau musée de Sukhothai

     

    11 – Bouddha descendant du Paradis Tavatimsa après avoir converti sa mère. Il est entouré d’Indra, de Brahma et autres dieux. Copie d’un stuc du 15 è. Art Sukhotai sur le mur sud du Mandapa du wat Tra Phang Thongleng, l’ancienne ville de Sukhothai.

    le très beau musée de Sukhothai

     

    12 – tête de Bouddha. Art Sukhothai. 13/14 è. Bronze.

    le très beau musée de Sukhothai

     

    13 – copie d’une inscription du roi Ramkhamkaeng en thaï 1292. L’original est au musée national de Bangkok. Elle décrit le royaume de Sukhothai. La stèle a été découverte par Mongkut, futur Rama IV.

    le très beau musée de Sukhothai

     

    14 – inscription en langue thaï et pali et image de Bouddha. 14 è. Ascète en vêtements blancs appelé Phessanda. Hommage aux trois joyaux du bouddhisme (Le Bouddha, fondateur, le Dharma, enseignement, le Sangha, l’ordre bouddhique)

    le très beau musée de Sukhothai

     

    15 – deux images en bronze. Art Ayutthaya. 16/17 è. Les locaux croient que ce sont les portraits de Phra Ruang (voir sa légende dans l'article précédent)et Phra Lue, les fondateurs légendaires de Sukhotai et Si Satchanalai.

    le très beau musée de Sukhothai

     

    16 – copie. Bouddha marchant. Art Sukhothai. 14 è.

    le très beau musée de Sukhothai

     

    17 -autres Bouddhas soumettant Mara

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

     

     

    19 – Bouddha en position Abhayamudra (absence de peur, paix). Art Lopburi, bronze. 12/13 è

    le très beau musée de Sukhothai

     

     

     

    21 – jataka

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

     

    32 – poterie chinoise

    le très beau musée de Sukhothai

     

    33 – yaksa, gardien de porte

    le très beau musée de Sukhothai

     

    34- 35 – makara, monture de Gangâ et de Varuna, dieu des eaux

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

     

    38 – garuda. Style Sukhotai. 14/15 è

    le très beau musée de Sukhothai

     

    39

    le très beau musée de Sukhothai

     

    40 – décoration Sangkhalok. Style Sukhothai. 14/15 è

    le très beau musée de Sukhothai

     

    41 – Bouddha soumettant Mara .

    le très beau musée de Sukhothai

     

    42 – Bouddha dissipant la peur. Bronze. 13/14 è

    le très beau musée de Sukhothai

     

    44 – bouddha soumettant Mara. Bronze. Style Sukhothai. 14 è

    le très beau musée de Sukhothai

     

    46 – Bouddha dans le geste Abhayamudra (absence de peur). Bronze. Style Ayutthaya. 16/18 è

    le très beau musée de Sukhothai

     

    48 – art lanna

    le très beau musée de Sukhothai

    photos prises par Guy mais il n'a pas noté l'explication :

    le très beau musée de Sukhothai

    des Bouddhas soumettant Mara, appel de la terre à témoin.

    le très beau musée de Sukhothai

    le très beau musée de Sukhothai

     


    votre commentaire
  • Sukhothaï veut dire "naissance de l’aube "

     

    Elle est considérée comme la première capitale de Thaïlande. La ville historique (Meuang gow) n’est plus habitée et se trouve à 1 km de la ville actuelle. En 1238, deux nobles chassent les Khmers : le gouverneur Bang Klang Thao devient le premier roi de Sukhothai sous le nom de Sri-Indrahit et Phra Muenang devient roi de la ville voisine, Si Satchanalai. Sukhothai connut son apogée de 1275 jusqu’en 1378 puis passa sous la domination d’Ayutthaya en 1438 .

     

    Le roi le plus important de cette dynastie est Râmakhaheng, dit Râma le Fort (1275-1317). Ce fut un très grand roi qui aurait créé l’alphabet thaï à partir de l’alphabet khmer. Une stèle raconte l’histoire de ce roi et son œuvre (au musée de Bangkok et copie au musée de Sukhothai). Le pays était prospère et le roi compatissant et juste. Il instaura le bouddhisme therevada comme religion nationale et établit des relations avec la Chine. Les monuments, sculptures étaient très raffinés. Sukhothai connut son apogée sous son règne.

     

     

    Une légende raconte la fondation de Sukhothai. Un seigneur de Sukhothai tomba amoureux d’une femme d’une extraordinaire beauté. C’était une princesse naga et elle accoucha d’un œuf qu’elle cacha dans un champ. L’œuf fut recueilli par un couple de paysans et donna naissance à un garçon qui fut nommé Phra Ruang. Phra Ruang devint roi, il avait des pouvoirs magiques, changeait ses soldats en pierre, faisait revivre les poissons. Le poisson silure de verre, appelé Phra Ruang en thai est transparent, on voit ses arêtes.

     

     

    Le Wat Mahathat :

     

    C’est le temple principal de Sukhothai. Il jouxtait le Palais Royal, aujourd’hui pratiquement disparu. Il fut construit entre 1240 (roi Intharathit) et 1345 (roi Li Thai). Deux grands Bouddhas debout, appelés phra Attharot, comme enfermés dans un sarcophage, entourent le chedi central et le Bouddha assis.Devant, les colonnes du vieux wihan.

    Sukhothai, temples

    le Phra Attharot

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    le Bouddha central :

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Le chedi est surmonté d’un bouton de lotus.

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Autour, il y a 168 petits bouddhas, dans le rituel pradaksina, marchant comme il se doit dans le sens des aiguilles d’une montre.

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    beaucoup de décorations et de Bouddhas :

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

     

    Ce chedi pourrait contenir un os et un cheveu de Bouddha. Huit autres chedis entourent le chedi principal. En tout il y a 198 chedis. .

    La fête de Loy Krathong se prépare :

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

     

     

     

     

    Wat Sra Si :

     

    Le temple se trouve au milieu d’un étang artificiel. La route qui traversait le temple a été détournée en 1978, pour préserver le monument.

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

     

    Chedi d’inspiration sri lankaise, grand Bouddha et colonnes du vieux wihan.

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

     

    Petit Bouddha très gracieux en marche.

    Sukhothai, temples

     

     

     

    Wat Si Chum :

     

    Ce très grand Bouddha de 15 m de haut soumettant Mara s’appelle Phra Achana (celui qui n’a pas peur) et Phra Poot Dai (Bouddha parlant). Selon la légende le roi Naresuan montait dans la tête du Bouddha pour faire croire à ses troupes que Bouddha leur parlait. Cet escalier est actuellement condamné et contenait des dessins du jataka. Selon une autre légende, les soldats birmans auraient fui de peur en voyant cette statue. De nombreux thaïs viennent déposer des offrandes et mettre des feuilles d’or sur les mains et les pieds du Bouddha.

     

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

    Sukhothai, temples

     


    votre commentaire
  • Sukhothaï (= « naissance de l’aube »)

     

    C’était la première capitale de Thaïlande. La ville historique n’est plus habitée et se trouve à 1 km de la ville actuelle. En 1238, le gouverneur Bang Klang Thao chasse les Khmers qui occupaient la ville et devient le premier roi de Sukhothai sous le nom de Sri-Indrahit. Sukhothai connut son apogée de 1275 jusqu’en 1378 puis passe sous la domination d’Ayutthaya en 1438 .

     

     

    Une légende raconte qu’un seigneur de Suthokhai tomba amoureux d’une femme d’une extraordinaire beauté. C’était une princesse naga et elle accoucha d’un femelle naga pondit un œuf qu’elle cacha dans un champ. L’œuf fut recueilli par un couple de paysans et donna naissance à un garçon qui fut nommé Phra Ruang. Devenu homme, l’enfant rencontra son père et réussit à battre l’armée des khmers qui occupaient le royaume. Phra Ruang avait des pouvoirs magiques et changea les soldats en pierres. Il devint le premier roi de Suthokhai. Phra Ruang avait le pouvoir de faire revivre les poissons. Le poisson silure de verre qui porte le nom du roi est transparent, on voit ses arêtes.

    La fête de Loy Kratong a lieu à la fin de la saison des pluies, le soir de la pleine lune du12 è mois lunaire. Cette fête est célébrée partout en Thaïlande, surtout auprès des cours d’eau et de la mer.

    La fête commence par les défilés :

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    un service d'ordre élégant :

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    tout est prêt pour le repas :

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    La première femme écrivain de Thaïlande a confectionné les kratongs. Ces petits bateaux, confectionnés dans des feuilles de bananier (ou du plastique) ressemblent à une fleur de lotus ou à des stupas ou cygnes et sont plus ou moins sophistiqués. Les Thaïlandais y mettent quelques pièces ou des billets en espoir de fortune, des ongles et cheveux, de l’encens, une bougie et les laissent partir au fil de l’eau se débarrasser des malheurs, des mensonges. Ils remercient de cette façon, la déesse de l’eau Mae Khongkha, s’excusent d’avoir pollué l’eau et demandent la clémence en vue de bonnes récoltes.

     

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Mod nous fait écouter la chanson de loy kratong.

     

     

     

    Il était prévu d’aller prendre le repas du soir à l’hôtel, mais Mod a justement pensé qu’il valait mieux éviter ce long aller-retour depuis la fête jusqu’à l’hôtel et nous avons dîné sur place dans un petit restaurant, le restaurant Thara.

     

    Le temps économisé nous a permis de faire un tour de fête en petit train et nous avons pu admirer les illuminations ici et là, et les kratongs royaux du roi, de la reine et de la princesse.

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Nous sommes allés au bord du fleuve pour voir le lâcher de kratongs.

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    La journée s’est terminée au Wat Sa Si par un magnifique son et lumière qui racontait l’histoire de Sutokhai : les Thaïs s’installent dans une nature généreuse, sont ensuite réduits en esclavage par les Khmers et le roi délivre la ville. Les costumes étaient magnifiques et les combats (pour de faux) entre les éléphants étaient spectaculaires.

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

    Un lâcher de lanternes (la fête des lanternes à Chang Mai s’appelle yee peng) et un feu d’artifice ont terminé la soirée. Il est minuit, et nous étions quand même bien contents de nous coucher !

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

     

    Sukhotaï, la fête de Loy Kratong

     


    votre commentaire
  • orphys abeille

    En balade

    une jolie libellule près de la grotte de saint Grégoire à Bondaroy. Un peu loin..

    En balade


    votre commentaire