• Qui pourrait identifier cette orchidée sauvage vue dans les roches de Buthiers ?

    En cherchant, j'ai trouvé une possibilité : phalanthère à deux feuilles (phalanthera bifolia) ou orchis à deux feuilles mais mes photos ne sont pas assez nettes.

     

    Orchidée sauvage

     

    Je suis retournée à Buthiers regarder de plus près cette orchidée car Djamal m'a dit que la façon de différencier l'orchis verdâtre ou platanthère à feuilles verdâtres (plantanthera chlorantha) de sa cousine la bifolia (à deux feuilles) c'était la position des loges polliniques. On voit bien ici qu'elles sont divergentes et écartées alors que la platanthère à deux feuilles a les loges parallèles.

    Orchidée sauvage

    Orchidée sauvage

    Orchidée sauvage

    Orchidée sauvage

     

    un livre sur les orchidées de la forêt de Fontainebleau : clic ICI 

     

     


    7 commentaires
  • Corbeau de maison (corvus splendens) ou corneille de Ceylan ou de Colombo

    OIseaux en Inde

    Le souimanga asiatique  dit souimanga pourpré appartient à la famille des Nectariniidae. Le mâle a un plumage violet en période nuptiale.

    OIseaux en Inde

    OIseaux en Inde

    Vanneau indien ( vanellus indicus - red wattled lapwing )

    OIseaux en Inde

    Martin des berges (acridothères ginginiacus) appelé aussi Martin à lunettes ou Mainate indien

    OIseaux en Inde

    Martin pêcheur

    OIseaux en Inde

    Perruche à collier (psittacuka krameri), invasive en France

    OIseaux en Inde

    Echasse blanche (himantopus himantopus)

    OIseaux en Inde

    héron et échasse blanche :

    OIseaux en Inde

    ?

    OIseaux en Inde

    ?

    OIseaux en Inde

    OIseaux en Inde

    OIseaux en Inde

     


    2 commentaires
  • A part les œillets d'Inde qui servent pour les offrandes et pour les colliers de bienvenue, nous avons vu beaucoup de jolies fleurs...

    celles que j'ai pu identifier :

    cassia

    Fleurs d'Inde

     

    amarante

    Fleurs d'Inde

    Akoro (calotropis gigantea) sève laiteuse. Elle fait partie des 21 plantes offertes à Ganesh. Plante toxique (rend aveugle), utilisée en médicament contre les maladies articulaires.

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

     

    bauhinia :

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    bougainvillier

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

     

    cascabela thevetia :

    Fleurs d'Inde

     

    erythrine crête de coq

     

    Fleurs d'Inde

     

    flamboyant :

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    euphorbe :

    Fleurs d'Inde

     

    frangipanier :

    Fleurs d'Inde

     

    hibiscus :

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

     

    poinsettia :

    Fleurs d'Inde

    maintenant, je ne sais plus :

    peut-être un bignone jaune :

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

     

    tabebuia ?

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

     

    le mur de l'hôtel entièrement recouvert de cette jolie fleur :

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

    Fleurs d'Inde

     


    5 commentaires
  • Le Garh Palace (« palais des tours ») est toujours la propriété des rajas de Bundi. Le dernier roi de Bundi est décédé en 2010. Le Palais suplombe le lac Nawal.

    Nous passons d’abord la Harazi gate (« porte des 1000 »)  

    Le Garh Palace à Bundi

    puis nous empruntons un chemin empierré. Les pavés sont glissants et la montée est rude.

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Nous pénétrons dans le palais par la monumentale Hathi Pol, porte des éléphants,

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    qui nous permet d’accéder à la première cour. Le Diwan-i-Aam servait aux audiences publiques, on voit encore le trône du roi. Le Palais est décoré de fresques magnifiques datant du XVI è au XVIII è.

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

     

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Diwan-i-Khas, salle des audiences privées s’ouvre sur la Hathi Shala, galerie dont les piliers sont surmontés de consoles en forme d’éléphants.

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    À gauche, une porte en ivoire ouvre sur le palais de Chattar Mahal, « œuvre des lutins plutôt que celle des hommes » disait ce même  Kipling. Les fresques sont magnifiques, émeraude et turquoise et les dessins sont sublimes. Il n’y a pas grand monde dans ce palais, hormis quelques chauves-souris et des jeunes mariés.

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Nous montons au premier étage pour découvrir les fresques du Phol Mahal « palais des fleurs ou des plaisirs ».  Dans la chambre, la fresque représente le départ à la guerre.

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Nous empruntons un escalier étroit qui nous conduit au Badal Mahal, « palais des nuages » : construit en 1607 par Rao Raja Bhoj ji (1585-0607), il jouxtait le harem et était destiné aux plaisirs royaux.  Les fresques ont été peintes par des artistes chinois et mongols en remerciement du logement. Sur les plafonds : Rama et Sita portés par des anges à leur retour d’exil, Krishna et Radha entourés par les gopi, bergères célestes, le mariage de Krishna et Radha.

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Il y a plusieurs influences dans ces peintures : persane, occidentale et même chinoise (dragon et phénix).

    Nous repassons la Hathi Pol pour monter jusqu’au CHitrashala. Le jardin est entouré de bâtiments aux murs entièrement couverts de peintures.

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Mur gauche ouest : Rencontre entre Shiva (dans son chignon, le Gange), Parvâti et Ganesh montés sur le taureau Nandi et la déesse Annapurna montée sur l’éléphant, elle donne la nourriture aux hommes. À noter que l’éléphant et le bœuf n’ont qu’un seul œil.

    Le Garh Palace à Bundi

    Krishna dansant avec les Gopi

    Le Garh Palace à Bundi

    Krishna soulevant du doigt le mont Govardhan pour abriter ses amis bergers du déluge provoqué par Indra (en haut sur son éléphant). Indra descend du ciel pour s’excuser auprès de Vishnou, il est représenté tout petit aux pieds de Krishna. C’est un épisode du Mahabharata.

    Le Garh Palace à Bundi

    Krishna a volé les vêtements des Gopi au bain et elles le supplient de leur rendre leurs vêtements qui sont dans les arbres.

    Le Garh Palace à Bundi

    Durga sur son tigre :

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Triptyque : au-dessus : audience dans le Diwan-i-Khas (on reconnaît les consoles en forme d’éléphants).

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

     à gauche : fête de Gangaur, le roi regarde depuis son balcon, 

    Le Garh Palace à Bundi

     

    Au milieu : scène de cour,

    Le Garh Palace à Bundi

     

    à droite : le Teej, fête des moussons

    Le Garh Palace à Bundi

    Mur du fond, nord :

    Le bain de la reine, le maharaja regarde depuis son balcon

    Le Garh Palace à Bundi

     

    Le Garh Palace à Bundi

    Le roi arrive le jour des inondations

    Le Garh Palace à Bundi

     

    Le mariage de Rama

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

     Shiva, Durga et Ganesh (dans le chignon de Shiva, se trouve la déesse Ganga).

    Le Garh Palace à Bundi

    plan du fort 

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

    Le Garh Palace à Bundi

     

     


    1 commentaire
  • Après un réveil très matinal (au son des chants des moines du village), nous quittons Bijaipur pour Bundi.

    Nous traversons des villages. Les cochons, les vaches se promènent. Les galettes de bouse de vache sèchent au soleil.

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Les gens font leur cuisine dehors. Sur le trottoir, des feux sont allumés pour brûler les ordures. Les gens balaient et poussent les ordures un peu plus loin. Nous prenons une route en ciment, construite depuis 5 ans. C’est plus confortable. Nous nous arrêtons pour aller aux toilettes dans un bel hôtel. Des artistes y font une résidence pour trois jours : ils viennent du sud de l’Inde, d’Auroville, une ville où des gens venus d’une cinquantaine de pays, vivent en communauté. Ces artistes peignaient à l’huile , à l’acrylique, à l’aquarelle et nous avons pu prendre le temps d’admirer leurs œuvres.

    Bundi, une ville à l’écart des circuits touristiques classiques. Et pourtant, c’est sans doute un des endroits que j’ai préférés. C’est là que Rudyard Kipling a écrit « Le livre de la jungle » ou « Kim », je ne sais plus.

    Nous partons maintenant pour un tour dans la ville de Bundi, le long de Sadar bazar.

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    Entre Bijaipur et Bundi

    des murs peints :

    comme dans le fort :

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    Shiva :

    Entre Bijaipur et Bundi

     

     

     

     

     

    Entre Bijaipur et BundiGanesh :

     

    Entre Bijaipur et Bundi

    le lac Nawal

    Entre Bijaipur et Bundi

    Les rues sont étroites et il y a beaucoup de circulation, motos, tuk-tuk, et bien sûr vaches et cochons. Les singes (les entelles) sont les maîtres de la ville.  Il vaut mieux se tenir à l'écart de ces animaux, qui peuvent se montrer très effrontés (des singes ont agressé deux touristes en train de prendre des photos au Taj Mahal).

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    là, on fait un peu de tout : pressing, massage, médecine traditionnelle, peinture de mains...

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    on parle même français :

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    une plante sacrée : le basilic peut-être ?

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    en musique !

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    je ne sais pas très bien à quoi servaient ces chariots :

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    boulettes de cannabis :

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    les petites épices parfumés à manger après le repas :

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    transport de lait :

     

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    des rues très encombrées :

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    fabrication de colliers de perles :

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Des artisans fabriquent des bangles, bracelets typiques. Ils chauffent puis étirent un bloc de résine sur des braises et roulent la tige autour d’une forme en bois. Le bracelet est ensuite décoré.

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    il suffit de fouiller pour trouver la paire :

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    des sangles au kilomètre... 

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

     

    tout pour soigner les caries :

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Nous faisons un arrêt auprès d’un ancien puits à degrés. Il y en a une cinquantaine à Bundi, on les appelle bâoli ou bâori.

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

    Entre Bijaipur et Bundi

     


    votre commentaire