• Commençons par le plus joli :

    Dans le jardin, du bon et du mauvais

    Dans le jardin, du bon et du mauvais

    la rose Cosmos :

    Dans le jardin, du bon et du mauvais

    Grand Huit

    Dans le jardin, du bon et du mauvais

    Céanothe Gloire de Versailles

    Dans le jardin, du bon et du mauvais

    pour faire plaisir à Marie, un escargot

    Dans le jardin, du bon et du mauvais

    et le moins bon, morte depuis un certain temps déjà (mais comment ?) car attaquée par les insectes. C'est la troisième fois que j'en vois une en 4 ans dans l'allée.

    Dans le jardin, du bon et du mauvais


    1 commentaire
  • les iris sont maintenant bien fleuris. Une branche a été coupée et trois sont couchées suite à la pluie des derniers jours.

    Les iris noirs


    2 commentaires
  • Leçon en ligne et photos d'Anaïs pour la deuxième page New York

    New York, deuxième page, aquarelle


    votre commentaire
  • D'après un tuto d'Anaïs (cours en ligne)

    C'est une deuxième mouture car la première a été dessinée avec de l'encre de calligraphie et en passant un lavis dessus, je me suis aperçue qu'elle se teintait en violet. Très moche !

    Dégoûtée, comme je n'aime pas refaire, j'ai décalqué les immeubles (pas bien, je sais !) et recommencé. J'ai un peu rectifié le taxi que je ne trouvais pas assez long.

    Encre de Chine plus ou moins diluée (achetée en Chine) qui sent fort mais fonctionne bien. Pinceau très fin chinois, pinceau à réserve d'encre de Chine acheté chez You Feng, feutre indélébile Staedtler 0,2 mm et feutre V ball pilot 5mm qui fuse sur une surface mouillée, ça donne des ombres. Plume souple, genre Baignol et Farjon. Aquarelle Winsor et newton "jaune indien" 319.

    Pochoirs de lettres de Laurence, le monde en bandoulière.

    Je me suis bien éclatée !

    Pourquoi ai-je mis un trait d'union à New York ? Trop tard pour rectifier... peut-être mettre un peu de blanc ?

    et comme ça ?

    New York, aquarelle

    comme c'est de l'aquarelle, j'ai pu effacer la tache avec de l'eau. Je mettrai peut-être la flèche plus bas ou sur l'autre page...

    New York, aquarelle


    1 commentaire
  • Ils se tiennent bien droits (près d'un mètre de hauteur) mais l'un s'est quand même cassé avec la pluie. Iris donnés il y a une douzaine d'années, peut-être plus par Jean, joueur d'échecs, décédé depuis. Je suis contente quand ils refleurissent.

    Les grands iris noirs

    selon la lumière, ils prennent des nuances différentes (photos de l'an dernier) :

    Les grands iris noirs

    Les grands iris noirs

    Les grands iris noirs

    Les grands iris noirs

    les fleurs de pimprenelle :

    Les grands iris noirs

    Les grands iris noirs

    j'aime quand le viburnum commence à prendre du rose :

    Les grands iris noirs

    le pavot commence à se défroisser :

    Les grands iris noirs

    Les grands iris noirs

    le seringat commence à s'ouvrir :

    Les grands iris noirs


    4 commentaires