• L'image est une photo de la bambouseraie d'Anduze, elle a été agrandie plusieurs fois afin de donner une impression de profondeur; Dans le cartouche, j'ai collé quelques brindilles de bambou. Le cadre rappelle aussi les bambous.

    bambou1.JPG


    3 commentaires
  • Une boite à rubans et dentelles (c'est le fouillis !) sur le même type que ma boîte à boutons.
    bo--te-rubans1.JPG

    bo--te-rubans-2.JPG


    5 commentaires

  • Impossible de mettre des photos ce soir !!! Mon article est vide. veuillez m'en excuser !

    Mais vous pouvez aller voir mes roses de l'an dernier

    1 commentaire
  • Je viens de terminer l'encadrement d'un papier découpé chinois (légende du poisson d'or) mais je suis bien ennuyée car je ne sais pas dans quel sens le mettre : l'idéogramme est-il bien placé ou est-il à l'envers ? Françoise, sais-tu lire le chinois ? Et que signifie cet idéogramme ? Vite, aidez-moi pour que je puisse terminer cet encadrement et l'offrir !
    J'ai volontairement pris cette photo ainsi pour vous montrer qu'elle est décollée du mur. Pour voir le détail du motif cliquez ICI


    entre-deux-verres-papier-d--coup--.jpg

    papier-d--coup---poissonbis.jpg


    6 commentaires
  • Cela faisait longtemps que j'étais allée à la maison de retraite pour faire la lecture. Il y a de plus en plus de résidents qui viennent écouter, soit les nouvelles, soit un conte, soit une évocation de vieux métiers. 
    J'ai lu trois contes du Berry : la bête à sept têtes (d'abord dupée par deux enfants, Fillon et Fillette puis tuée par Jean) et le conte de Jean le Sot. Ils ont bien aimé la dernière : Jean le Sot est vraiment très sot. Dans la plupart des contes, les filles sont plus futées que les gars. C'est bien vrai, non ?

    Ces contes traditionnels du Berry sont parus chez Milan, et retranscrits par Bertrand Solet. (illustrations de Maïté Laboudigue, qui en guise de dédicace m'a dessiné et colorié un joli coquelicot "un coquelicot comme des graines qui s'envolent au vent à l'instar des mots qui font les contes et nous emmènent dans son imaginaire"

    J'aime bien le conte de Fillon, Fillette car il y a des refrains qui reviennent et qui sont faciles à mémoriser :
    "Avez-vous vu Fillon, Fillette
    Et leur chienne Courtibette ?"

    "Trotte, trotte, fais de ton mieux
    T'en mangeras un, j'en mangerai deux." (c'est ce que dit la bête à sept têtes, à sa monture la grande truie.

    5 commentaires