• Vous tous qui faites de si jolies photos, macro, nuit, paysages, portraits, actes de généalogie... pourrez sans doute me conseiller pour l'achat d'un nouvel appareil car mon Sony DSC-P1 qui date de 2001 rend l'âme !

    Il faut dire qu'il a pris près de 80 000 photos plus toutes celles qui ont été effacées !
    Je voudrais que le nouvel appareil prenne des photos en macro, très lisibles pour les actes d'état civil, possible à tenir d'une main (quand il faut maintenir le registre) donc pas trop gros, mais qu'il prenne aussi de photos de groupe, ou de monuments sans trop de recul (grand angle), des photos de monuments la nuit, des zooms (optique min 8), stabilisateur d'image, photos en mouvement (cycliste, voiture,...) et que la photo soit prise sans temps de retard. Quelqu'un connaît-il les Panasonic ? les Caplio Ricoh ? Merci pour votre réponse !

     


    3 commentaires
  •  

     


    2 commentaires
  •   

     

    Ce petit Chipper a été brodé par son papy pour Marie qui aime beaucoup Dora. Je l'ai monté en coussin de porte. J'ai trouvé la grille sur le site "La peinture à l'aiguille". Allez y voir, vous trouverez beaucoup d'autres grilles gratuites. Merci, Fanny.

     


    2 commentaires
  • Je vous offre ce beau bouquet de muguet. Cette année, il est particulièrement odorant !

    C'est sous Charles IX (1561) que fut instituée la tradition du muguet porte-bonheur. En ce jour férié, fête des travailleurs, je pense particulièrement  à ceux qui ont participé aux manifestations de 1886 à Chicago et de 1891 à Fourmies où des manifestants furent tués. Autrefois, les ouvriers défilaient avec une églantine rouge à la boutonnière, qui fut remplacée par la suite par le muguet. Je préfère dire "fête des travailleurs" que "fête du travail" car cette dénomination date de 1941 (Pétain).

    Je mes souviens avoir lu, dans le texte, en 4 ème, un livre de Maurice Baring "Forget-me-not and the Lily-of-the valley". J'ai vu que ce livre était en vente dans e-bay. Je crois que cela racontait les amours du Prince Myosotis et de la Princesse Muguet (ou le contraire) 

    J'espère que les brodeuses seront nombreuses, en ce jour, à offrir des brins brodés !


    1 commentaire
  • Voici deux photos de classe, la première 1951 (les âges vont de 5 ans à 14 ans. Il y avait deux enseignants : la maîtresse avait la classe des petits (au printemps, elle avait une jacinthe sur son bureau) et la maître enseignait aux grands (il portait une blouse grise). C'était l'habitude de donner aux maîtresses la classe des petits : était-ce parce qu'on pensait qu'elle ne saurait avoir suffisamment de discipline pour tenir les grands garçons, ou était-ce parce qu'on pensait que le maître ne saurait pas s'occuper des petits ? Maintenant encore, peu d'hommes enseignent en maternelle.

    Nous, les élèves, nous avions des blouses, grises pour les garçons, claires pour les filles. En hiver, les filles avaient le droit de porter un pantalon (mais sous la jupe !) Je suis au premier rang, 5 ème à partir de la gauche 

    Ci-dessous la classe des grands en 1954. J'avais huit ans. Bras croisés pour tout le monde ! Je suis au premier rang, 2 ème à partir de la gauche


    1 commentaire