• Le commissaire Ademsberg et son équipe sont invités à Hull-Gatineau au Québéc pour une formation sur le traitement des empreintes génétiques.

    Ademsberg se retrouve projeté dans son passé, 30 ans auparavant, au moment de la disparition de son frère Raphael accusé de meurtre. Le meurtre est le fait du Trident car il opère avec une fourche à trois dents. Et voilà qu'un nouveau meurtre ressemble à ceux du Trident. La victime avait eu une liaison avec Ademsberg qui se trouve accusé du meurtre. Sa mémoire a sombré dans un trou noir de quelques heures. Et il s'interroge : est-ce lui le meurtrier ?

    Je peux prêter ce livre.

     

    En plus du suspens, ce livre est très intéressant car il fourmille d'expressions québécoises.

    Pouvez-vous traduire celles-ci ?

    "Assieds-toi dessus et puis tourne"  "Se paqueter la beigne"

    "Tu veux-tu qu'on gosse toute la nuitte"

    "Criss. Comment que tu t'es pris une fouille"

    "Mon chum ne les aimait pas; Vise les boeufs"

    j'ai trouvé aussi dans mes dictionnaires :

    "se faire teuster la bine" " mâcher la guenille"

     

    Et pour vous décontracter : "Respire par le nez" "Mets tes babines au neutre" "Slack tes shorts"

     

    J'ai noté "pomme de chemin" "pelleter les nuages" : je ne sais pas ce que cela veut dire.

    mes dictionnaires :

    "Dictionnaire des expressions québécoises" de Pierre DesRuisseaux

    "La parlure québécoise" de Lorenzo Proteau

     


    2 commentaires
  • Mardi après-midi, c'est notre jour de scrap. mais il faisait trop chaud et je n'avais pas beaucoup d'idées. Françoise n'était pas courageuse non plus mais elle a quand même fait deux motifs en "lacé" (voir l'article "Une carte en 3D" dans la catégorie "cartonnage"). Moi j'ai commencé mes pages sur Jules écoutant son papa jouer de la guitare.

    En fait, nous avons surtout chassé les papillons et les nénuphars avec l'appareil phto. Beaucoup de photos prises, presque autant à supprimer ! J'ai quand même réussi à photographier le machaon, les piérides. Un beau papillon avec des ronds rouges entourés de noir nous a échappé. Il était la plupart du temps ailes repliées, tout noir. Nous avons vu aussi un Vulcain, sans doute une Vanesse de l'Orme et le tabac d'Espagne. Ce dernier, je l'ai revu, le soir, chez moi. En fait, ils étaient deux. Marylène en a aussi vu chez elle.

    Ci-dessous : le tabac d'Espagne (Argynnis paphia), le plus grand des Nacrés.

     

     

    Ci-dessous, le flambé (Papilio podalirius) ou voilier famille Papillonidés. J'ai pris des dizaines de photos d'avant d'avoir celle-ci ! 

     

     

    Et voici le Robert le Diable ou Polygonia c.album, reconnaissable au C à l'envers des ailes postérieures. Il a bien voulu quitter le buddléia pour venir butiner sur les doigts de Françoise pour la photo !

     

      N'oubliez pas de consulter les sites consacrés aux papillons et à la nature dans les liens à gauche de cet article.

     

     


    votre commentaire
  • Un petit tour dans le jardin de Françoise et Régis.

    Françoise, à quand ta page de scrap ?

    Cette photo de l'étang est un peu floue car retouchée : j'ai supprimé les fils de nylon qui sont tendus de part et d'autre de l'étang. Pourquoi ? Pour empêcher le héron de se poser et de manger les poissons.


    1 commentaire
  • Vous pouvez voir d'autres pages de scrap

    dans la catégorie "mes deux chattes Bluesy et Lili" article "mes deux chattes"

    catégorie "petites sorties" article "les jardins d'Angélique"


    votre commentaire
  • Ce matin, Guy a encore trouvé un phasme ! Mais celui-ci est plus gros que le précédent (voir l'autre article dans la catégorie "jardin") : il mesure 7,5 cm jusqu'aux yeux et 11,5 cm pattes avant allongées.

    Il se trouvait sur la boîte à lettres, c'est-à-dire près de l'endroit où nous avions vu l'autre.

    Peut-être est-ce le même qui a mué. Je crois me rappeler qu'un phasme grandit de 1 cm après chaque mue et qu'il en subit 5 ou 6 dans sa vie. Mais où a-t-il mis sa mue ? transparente, cela n'est pas facile à retrouver. Je l'ai reposé dans le lierre : il adore ça. Le reverrons-nous ?

    Quand je l'ai touché, il s'est raidi (il se met en catalespsie)

    Mes élèves ont élevé pendant de nombreuses années des phasmes dans un terrarium Je crois qu'il y avait bien 500 phasmes. Les petits arrivaient à passer à travers les mailles du filet et s'échappaient dans la classe.
    Il fallait recueillir les oeufs, les mettre dans un terrarium pour voir les naissances, mesurer, comptabiliser et nettoyer les terrariums, changer le lierre, mettre des coupelles d'eau, vaporiser de l'eau sur le lierre.

    pour plus d'infos allez sur ce site :

    http://perso.orange.fr/philippe.lelong/france.html


    votre commentaire