• Samedi 1 février

     

    Nous reprenons la route vers le nord, 350 km à parcourir en 8 h pour arriver à Hospet.

     

    Une seule grande visite : Halebid, visite que nous aurions dû faire la veille mais que Arul a eu bien raison de transférer. La journée de vendredi a été moins chargée et celle de samedi moins monotone.

     

    La route est longue, sans doute n’y a-t-il pas de restaurants sur le trajet car nous pique-niquons dans le car : du poulet grillé, un chapiti, deux œufs durs, une banane et une boule au sirop (le gulab jamaun). J’aime beaucoup ce dessert extrêmement sucré. Il faut faire un sirop avec du sucre, de l’eau, de la cardamome, du citron. Puis faire une pâte à base de lait en poudre, de levure, de farine, de beurre, de semoule. On façonne des boules qu’on fait frire et on les arrose du sirop chaud.

     

    Tout au long de la route, des scènes de la vie quotidienne nous font passer le temps : vannage des pois chiches, ferrage des bœufs,

    temple tamoul…

    un char (ratha)

     

    réservoir et barrage de Tungabhadra , sur le fleuve Pennar, juste avant Hospet

     

     

     


    2 commentaires
  • Inktober a été créé en 2009 par Jake Parker, dessinateur. Le défi consiste à dessiner à l'encre (ink) pendant tout le mois d'octobre (oc-tober). Un dessin par jour selon une liste de mots imposée.

    On affiche sa production sur les réseaux sociaux (#inktober2020, ne pas oublier le hashtag) ou sur son frigo.

    Conseils :

    1 - à chacun son rythme

    2 - on dessine d'abord pour soi, pour se faire plaisir

    3 - on ne se compare pas aux autres mais on admire leurs dessins, tous plus beaux les uns que les autres, de par le graphisme et l'imagination !

    4 - on évite le retard, mieux vaut prendre de l'avance

    5 - on essaie de suivre un fil rouge, (j'ai choisi les animaux) mais je ne le suis pas quand ça me bloque.

    6 - si on ne fait pas tout, tant pis, ce n'est pas un concours. On essaie de faire mieux que l'an dernier. Pas difficile pour moi car c'est la première année que je participe à ce défi.

    On dessine cool, on ne se fait pas un sang d'encre !

     

    J'ai utilisé un vieux carnet, 140 g et j'ai cartonné la couverture.

    Inktober 2020

    les pages de la semaine 1 :

    Inktober 2020

    Inktober 2020

    Inktober 2020

    d'après photo du net :

    Inktober 2020

    Inktober 2020

    d'après photo du net :

    Inktober 2020

    Inktober 2020

    d'après photo du net :

    Inktober 2020


    2 commentaires
  • Un film très drôle et de beaux paysages !


    Antoinette dans les Cévennes
    Antoinette dans les Cévennes Bande-annonce VF


    1 commentaire
  • C'était vendredi soir au théâtre d'Orléans : "Rouge" une pièce de John Logan

    "Rouge" de John Logan

    La distanciation était respectée, nous étions assez bien placés.

    La mise en scène et les décors de cette pièce nous ont beaucoup plu. Deux acteurs : Niels Arestrup (Un prophète, Au-revoir là-haut) et Alexis Moncorgé. Nous avions déjà vu Alexis Moncorgé (petit-fils de Jean Gabin) dans Amok.

    En 1959, le peintre Mark Rothko prépare de grandes toiles murales commandées pour le luxueux restaurant "Les quatre saisons". Mais jusqu'où peut aller la compromission mercantile ? (Si vous voulez savoir ce que décida Rothko (et ce qui est évoqué dans la pièce)  à propos de ces toiles destinées au fabuleux restaurant, CLIC ICI !)

    Rothko embauche un jeune homme qui devra lui apporter à manger, préparer la peinture, l'écouter...

    Dans la pièce, il évoque les peintres qu'il admire, la révélation d'une toile de Matisse "l'atelier rouge". C'était un peintre à l'immense culture, amoureux de musique, de mythologie grecque, de philosophie : Freud, Jung, et surtout Nietzsche ("la naissance de la tragédie").

    La pièce, c'est l'évocation de la vie de Rothko, mais aussi les rapports entre le maître et l'employé. Au début, le jeune homme est soumis au maître (il n'ose pas lui montrer le tableau qu'il a peint) et peu à peu, il se rebelle. Finalement, Rothko le vire mais c'est pour mieux le lancer dans la vie et lui permettre de vivre sa propre vie d'artiste.

    Cette pièce c'est aussi la lutte des générations d'artistes, les peintres comme Rothko, Pollock, de Kooning (expressionnistes abstraits) ont piétiné les cubistes avant de se faire piétiner eux-mêmes par les artistes du pop-art, Wahrol 'et ses boîtes de conserve), Roy Liechtenstein (et ses BD), Jasper Johns...

    La fin de la pièce fait penser à la fin de l'artiste : un anévrisme l'empêche de peindre des grands formats et il se suicide en 1970.

    Le noir avait remplacé le rouge. La pièce se termine sur "Paint it black" des Rolling Stones.

    La pièce a duré 1 h 50 et on se laisse porter par les couleurs, les phrases, le jeu des acteurs. C'est une pièce qui donne envie de connaitre davantage la vie et l'œuvre de ce peintre !

    Paint it black :

    les toiles de Rothko : CLIC

    des vidéos :

    des extraits de la pièce :

    une interview d'Alexis Moncorgé :

    et des vidéos sur l'œuvre de Rothko :

     

     


    votre commentaire
  • Elle est à un des derniers stades de la larve. Il y a cinq stades de larves plus les œufs et l'adulte.

    Quand elle sera aduulte, elle sera verte avec des taches blanches à la base du scutellum.

    Jolie mais extrêmement dévoreuse.

    Elle mesure environ 1 cm.

    La punaise verte ou punaise ponctuée (nazara viridula)

    La punaise verte ou punaise ponctuée (nazara viridula)


    2 commentaires