• Retour de Thaïlande

    Nous sommes de retour ! Quelques mots sur notre dernière journée. Il vous faudra sans doute attendre quelques jours pour suivre par le menu, notre périple dans l'ancien royaume du Siam. Le tri des photos est toujours une épreuve longue et difficile !

    Nous avons passé la nuit à l’hôtel Miracle, près de l’aéroport Suvarnabhumi . Bonne idée car il nous avait fallu 2 heures pour nous rendre du centre historique de Bangkok à l’hôtel. Bangkok est une des villes les plus embouteillées au monde. Les habitants semblent habitués à ces bouchons : pendant une heure, nous n’avons pratiquement pas bougé et pourtant, personne ne klaxonnait.

    Le mercredi matin, il ne nous fallut qu’une demi-heure pour nous rendre à l’aéroport où nous fûmes accueillis par ces immenses statues de yashkas.

    Virulhok, un géant au corps bleu, était le roi de la ville souterraine de Maha Anthakarn. Il se rendait sept fois par an au Mont Krailat pour prêter serment d’allégeance à Phra Isuan (Shiva). Un jour, tandis qu’il se prosternait devant Shiva à chaque pas, il vit qu’un gecko se moquait de lui. Furieux, Virulhok lança sa ceinture, déchiquetant le gecko et déclenchant un tremblement de terre. Shiva dut faire appel à Ravana pour redresser le mont Krailart. Et cela, c’est une autre histoire !

    Cakravarti, géant au corps blanc, était ami de Thotsakan (Ravana) et roi de la ville de Maliwan. Il avait des pouvoirs magiques. Sa ville était protégée par un cercle de feu et avait une frontière acide. Il a un rôle important dans le Ramakian après la mort de Ravana et reprend la ville de Lanka pour la rendre à Pina Suriyawong, le fils de Ravana et de Naang Montho. Cakravarti changea le nom de Pina Suriyawong en Thao Tosaphin et il devint roi de la ville de Lanka.

     

    L'an dernier, j'avais photographié celui-ci et j'avais noté Tosakanth (Ravana) mais je ne suis pas certaine du nom.

    Retour de Thaïlande

    Ces démons, nous les avons également vus à Bangkok, au Wat Arun et dans le palais royal.

    Nous quittâmes avec regret Mod, notre guide. L’enregistrement des bagages et les contrôles s’effectuèrent sans problème. Le temps pendant le vol s’écoula peu à peu grâce à quelques jeux (apprendre le chinois) et à quelques films (« L ‘école est finie », « Le doudou », « La chti’te famille » et « L’extraordinaire voyage du fakir ». Arrivés chez Laurent, nous ne tardâmes pas à nous endormir et, le lendemain matin, pour rentrer chez nous, il fallut affronter une heure de bouchon, 18 km.

    En résumé, un voyage au rythme soutenu, mais très agréable, des compagnons de voyage très sympathiques, une accompagnatrice très efficace et un guide très érudit et parlant parfaitement le français.

    Quelques vues depuis le hublot :

    l'Afghanistan :

     

    le Caucase

    L'an dernier, en février, au retour du Laos, j'étais près du hublot et j'ai pris davantage de photos. Clic ICI et !

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Décembre à 08:11

    Donc l'Everest ?

    2
    Mylène
    Mardi 4 Décembre à 10:38

    J'attends avec impatience tes récits sur ce beau pays dont j'ai un très bon souvenir, c'était notre premier grand voyage en 1988! Ça a dû bien changer depuis.

      • Mardi 4 Décembre à 11:41

        pour la vie dans les villes et même les campagnes, cela a dû beaucoup changé (mais nous ne sommes pas allés dans les villages des montagnes). Les temples n'ont sans doute pas changé , ou ont été restaurés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :