• "Rouge" de John Logan

    C'était vendredi soir au théâtre d'Orléans : "Rouge" une pièce de John Logan

    "Rouge" de John Logan

    La distanciation était respectée, nous étions assez bien placés.

    La mise en scène et les décors de cette pièce nous ont beaucoup plu. Deux acteurs : Niels Arestrup (Un prophète, Au-revoir là-haut) et Alexis Moncorgé. Nous avions déjà vu Alexis Moncorgé (petit-fils de Jean Gabin) dans Amok.

    En 1959, le peintre Mark Rothko prépare de grandes toiles murales commandées pour le luxueux restaurant "Les quatre saisons". Mais jusqu'où peut aller la compromission mercantile ? (Si vous voulez savoir ce que décida Rothko (et ce qui est évoqué dans la pièce)  à propos de ces toiles destinées au fabuleux restaurant, CLIC ICI !)

    Rothko embauche un jeune homme qui devra lui apporter à manger, préparer la peinture, l'écouter...

    Dans la pièce, il évoque les peintres qu'il admire, la révélation d'une toile de Matisse "l'atelier rouge". C'était un peintre à l'immense culture, amoureux de musique, de mythologie grecque, de philosophie : Freud, Jung, et surtout Nietzsche ("la naissance de la tragédie").

    La pièce, c'est l'évocation de la vie de Rothko, mais aussi les rapports entre le maître et l'employé. Au début, le jeune homme est soumis au maître (il n'ose pas lui montrer le tableau qu'il a peint) et peu à peu, il se rebelle. Finalement, Rothko le vire mais c'est pour mieux le lancer dans la vie et lui permettre de vivre sa propre vie d'artiste.

    Cette pièce c'est aussi la lutte des générations d'artistes, les peintres comme Rothko, Pollock, de Kooning (expressionnistes abstraits) ont piétiné les cubistes avant de se faire piétiner eux-mêmes par les artistes du pop-art, Wahrol 'et ses boîtes de conserve), Roy Liechtenstein (et ses BD), Jasper Johns...

    La fin de la pièce fait penser à la fin de l'artiste : un anévrisme l'empêche de peindre des grands formats et il se suicide en 1970.

    Le noir avait remplacé le rouge. La pièce se termine sur "Paint it black" des Rolling Stones.

    La pièce a duré 1 h 50 et on se laisse porter par les couleurs, les phrases, le jeu des acteurs. C'est une pièce qui donne envie de connaitre davantage la vie et l'œuvre de ce peintre !

    Paint it black :

    les toiles de Rothko : CLIC

    des vidéos :

    des extraits de la pièce :

    une interview d'Alexis Moncorgé :

    et des vidéos sur l'œuvre de Rothko :

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :