• C'était le 8 février 1962. Je me souviens que j'étais en 3 è, préparant le concours d'entrée à l'école normale et notre prof de français nous parlait de la guerre d'Algérie, de Charonne et nous lisait "La question". J'ai beaucoup de reconnaissance pour cette jeune prof, courageuse qui m'a appris beaucoup de choses. 

    Renaud parle de Charonne dans sa chanson (ici reprise par Les têtes raides) et Diane Kurys en parle dans le film "Diabolo menthe".


    1 commentaire
  • C'était il y a 60 ans, le 1 décembre 1955.

    Rosa Parks refusait de céder sa place dans le bus à un Blanc.Elle fut arrêtée ; le jour de son de son procès, commença un mouvement de boycott des bus de la ville, avec sa tête Martin Luther King. L'année suivante, la Cour suprême vota la fin de la ségrégation raciale dans les bus municipaux.

    Rosa Parks est morte il y a 10 ans.

    Pour les ados, un livre d'Éric Simard qui raconte le "destin d'une femme simple et courageuse qui a refusé d'obéir aux lois racistes" (dédicace que m'a faite Éric Simard en 2010 au Salon du livre de Pithiviers)

    Rosa Parks

    Rosa Parks


    3 commentaires
  • Les écoles maternelles et élémentaires de Malesherbes, Coudray et Manchecourt ont présenté samedi dernier une exposition dite "Éphèmère".

    Admirez les œuvres des jeunes artistes :

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

     

    la peinture propre : on met des tas de peinture sur la feuille, on insère la feuille dans une pochette transparente, on patouille et on enlève la pochette.

     

     

     

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

     

     

    à la manière de Spoerri :

     

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois

    Exposition "Éphèmère" des écoles du Malesherbois


    5 commentaires
  • Tous les jours, je fais une dictée sur le net. Voici la dictée du jour. A méditer !!! (texte de Marc-Aurèle"

     

    "Le matin, quand tu as de la peine à te lever, voici la réflexion que tu dois avoir présente à l'esprit : je me lève pour faire mon œuvre d'homme ; je vais remplir les devoirs pour lesquels je suis né et j'ai été envoyé en ce monde.

    Pourquoi donc faire tant de difficultés ?

    Ai-je été créé pour rester ainsi chaudement sous des couvertures ?

    Mais cela me fait plus de plaisir !

    Es-tu donc né pour le plaisir uniquement ?

    N'est-ce pas au contraire pour toujours travailler et toujours agir ?

    Ne vois-tu pas que les plantes, les oiseaux, les fourmis, les araignées, les abeilles concourent, chacune dans leur ordre, à l'ordre universel ?

    Et toi, tu refuserais d'accomplir tes fonctions d'homme !

    Tu ne t'élancerais pas avec ardeur à ce qui est si conforme à ta nature !"


    1 commentaire
  • Dans le document que je vous envoie (émanant de RESF, réseau sans frontières, il est question d’une jeune fille mineure d’origine congolaise, inscrite à Blanche de Castille Pithiviers , arrêtée et placée en centre de rétention avant expulsion vers son pays d’origine au prétexte qu’elle serait majeure. Plus d’infos dans le doc.qui suit.

    Voulez-vous signer la pétition pour vous opposer à son expulsion parfaitement injuste et odieuse ?  Voulez-vous aussi transmettre l’information à vos réseaux d’amis et connaissances pour recueillir un maximum de signatures ? Cette jeune fille doit reprendre le chemin du lycée le plus tôt possible et retrouver sa famille à Malesherbes. Notre détermination peut y contribuer.

    voici le document de RESF :

     Grace scolarisée au lycée Blanche de Castille à Pithiviers (Loiret) vient de rater deux semaines de cours.

    C'est une élève de seconde de presque 16 ans, comme tout le monde, si ce n'est qu'elle vient du Congo et vit chez sa cousine et tutrice légale. Sa tutrice a demandé à la Sous-Préfecture du Loiret le document de libre circulation pour mineurs, comme pour tous les mineurs nés à l'étranger vivant dans une famille régularisée.

    Suite à une convocation de la gendarmerie, sa tutrice et Grace, munie de son passeport attestant qu’elle est née en 96, se sont précipitées le 06 avril 2012 au rendez-vous, pensant récupérer le document de libre circulation.

    Cependant, tout a tourné à la catastrophe : 
    Ce rendez-vous était une convocation piège. Grace a été arrêtée, accusée d'avoir de faux papiers et d'être majeure. Une fouille chez les tuteurs s’en est suivie et n’a apporté aucune preuve. Elle a pourtant été jetée en rétention au Mesnil-Amelot dans un monde d'adultes qu'elle ne sait pas encore affronter. Lors de l’audience au tribunal administratif, Grace apprenait que le passeport qu’elle avait apporté à la gendarmerie a disparu.

    Elle est très isolée, perdue dans cette prison, au milieu des adultes, essentiellement des hommes. Sa tutrice va essayer de passer la voir ce week-end. En additionnant les frais de transport, ça lui coûtera une cinquantaine d’euros et 6 heures de déplacement, pour 30 minutes de visite au parloir.

    Grace avait un avocat, mais tous ses recours ont été perdus. Pour l’administration et la justice, Grace serait majeure, sans que l’on sache vraiment quelles en sont les preuves.

    Le passeport remis à la gendarmerie et qui aurait disparu, ainsi que l’attestation d’identité consulaire présentée à son inscription au lycée, sont des pièces délivrées par des autorités souveraines et font foi en France, prouvant qu’elle est bien mineure.

    Pour ceux qui ont rencontré cette jeune fille et lui ont parlé chaque jour ainsi qu'à ses tuteurs, il ne fait aucun doute que Grace est loin d’avoir 18 ans ! 
    Il est grand temps maintenant, de le faire savoir par notre mobilisation et de faire cesser ce scandaleux enfermement !

    Nous demandons au préfet du Loiret de reconnaître la minorité de Grace, d’annuler l’Obligation de Quitter le Territoire Français dont elle fait l’objet et d’ordonner sa libération immédiate.

    Signez et faites cette signer cette pétition en allant sur le lien 

    http://www.educationsansfrontieres.org/?page=article&id_article=42589

     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique