• Sur le marché de Pakbeng

    Samedi 21 janvier.

    Nous sommes donc à Pakbeng, petite ville de 26 000 habitants au confluent du Mékong et de la rivière Beng (pak = embouchure, on retrouve ce préfixe dans plusieurs noms : Pak Ou, Pakkhan, Paksé…)

    Ce matin, c’est grasse matinée, nous nous levons à 7 heures. Il fait beau. C’est une chance car Vic nous dit que l’an dernier, il a neigé en janvier. Il y eut beaucoup de dégâts, d’animaux morts et il faisait froid dans les maisons (il n’y a pas de chauffage du tout).

    Aujourd’hui, le groupe est scindé en deux groupes de 10 personnes. Le matin, nous allons au marché puis nous ferons la cuisine pour le groupe.

    C’est surtout l’ethnie Khamu qui habite dans ce village. Les ethnies sont regroupées en trois grands groupes : les Lao Theung (Lao des versants des montagnes), Lao Sung (Lao des montagnes), Lao Loum (Lao des plaines). Les Khamu appartiennent au groupe des Lao Theung (Lao des versants des montagnes). Ils sont animistes.

    Le village de Pakbeng est électrifié et la route est goudronnée depuis 2008.

    Nous nous rendons au marché en tuk-tuk.

    Sur le marché de Pakbeng

    Le marché est très coloré. Il y a surtout des légumes dont Vic nous fait l’inventaire.

    Sur le marché de Pakbeng

    Sur le marché de Pakbeng

    Sur le marché de Pakbeng

    Des œufs de 100 ans teints en rose pour qu’on puisse les distinguer des autres (ils macèrent pendant quelques semaines dans un mélange de chaux, de paddy, le blanc devient marron translucide et le jaune devient vert foncé)

    Sur le marché de Pakbeng

    Du vermicelle de manioc

    Sur le marché de Pakbeng

    Sur le marché de Pakbeng

    De la couenne de buffle noir

    Sur le marché de Pakbeng

    Des tendons de buffle

    Sur le marché de Pakbeng

    Du sucre de canne enveloppé dans des petits paquets

    Sur le marché de Pakbeng

    de gros oignons :

    Sur le marché de Pakbeng

    Crapauds et poissons chats

    Sur le marché de Pakbeng

    Sur le marché de Pakbeng

    tamarin :

    Sur le marché de Pakbeng

    aubergines :

    Sur le marché de Pakbeng

    gingembre :

    Sur le marché de Pakbeng

     

    fleurs de bananiers que l'on râpe pour les salades :

    Sur le marché de Pakbeng

    De la langue de dragon vendue par une femme khamu (la fleur )

    Sur le marché de Pakbeng

     

    le fruit très amer utilisé en tisane pour guérir le paludisme et coupé en morceaux pour accompagner le poulet). Je ne connais pas le nom exact. Sur la photo, avec des feuilles de bergamote

    Sur le marché de Pakbeng

    la femme khamu et ses magnifiques colliers :

    Sur le marché de Pakbeng

    Sur le marché de Pakbeng

    Du manioc

    Sur le marché de Pakbeng

    des fruits du dragon (pittaya)

    Sur le marché de Pakbeng

     

    des longanes 

    Sur le marché de Pakbeng

    l'inévitable coq

    Sur le marché de Pakbeng

    des poissons séchés ;

    Sur le marché de Pakbeng

    De la moutarde

    Sur le marché de Pakbeng

    Du gingembre et du galanga, aubergines

    Sur le marché de Pakbeng

    une femme qui râpe de la ciytonnelle

    Sur le marché de Pakbeng

    Du taro (il faut faire trois cuissons)

    Sur le marché de Pakbeng

    Du bois poivré et des fleurs de bananier :

    Sur le marché de Pakbeng

    Des fruits d’ Hibiscus sabdariffa dont on fabrique une boisson, le carcadet. En décoction, faire bouillir pendant 5 min  une petite poigne de fleurs et de sucre pour obtenir un sirop qu’on verse dans le l’eau fraîche. Ou faire infuser dans de l’eau très chaude et ajouter des feuilles de menthe. Réduirait l’hypertension.

    Sur le marché de Pakbeng

     

    Une femme coupe un cœur de rotin

    Sur le marché de Pakbeng

     

    un papa fier de son enfant

     

    Sur le marché de Pakbeng

     

    une petite fille mange du riz gluant (on en fait des boulettes qu'on mange avec les doigts)

     

     

    Sur le marché de Pakbeng

     

    à droite, un poteau électrique. On peut couper le courant à l'aide d'un interrupteur sur le poteau.

    Sur le marché de Pakbeng


  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Février à 09:28

    c'est tjs un plaisir de découvrir les marchés, on découvre de nouveaux fruits ou légumes, et sommes étonnés par certaines denrées .... et puis c'est un lieu ou l'on croise le quotidien, et quand des personnes en costume traditionnel le fréquente c'est une aubaine .

    2
    Lundi 13 Février à 09:54

    Joli marché avec des ingrédients que l'on ne connait pas toujours.

    3
    Lundi 13 Février à 10:16

     Que de découvertes !  certains produits sont appétissants et d'autres moins (sourire)

    Bisous bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :