• Udaipur : le City Palace (suite)

    Mor chowk (la cour des paons) construite par Karan Singh (1620-1628). Cette cour est célèbre pour ses 5 paons dont trois représentent l’été, l’hiver et la mousson. Ils datent de 1750 (Sajjan Singh). Ils sont formés de 5000 morceaux de verre colorés.

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Manak Mahal (palais de rubis) construit par Karan Singhji (1620-28)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Nous empruntons un étroit couloir pour accéder au zenana, palais des dames (ce même couloir qu’empruntait le Maharana), nous traversons les cuisines et nous arrivons dans les appartements privés de Rajmata Shri Gulabkunwarji (1928-73), la chambre à coucher (avec le portrait de la reine),

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    le salon

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Musée :

    Paduka, portées lors des processions par Gosain ji Maharaj, grand prêtre du temple Shree Eklingnath.

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Brahmani (Shakti de Brahma). Marbre, 1100-1200 CE (Shree Eklingji temple). Brahmani est une forme de Parvati, la parèdre de Brahma, le dieu créateur. Ses emblèmes sont les mêmes que ceux de Brahma : elle a 4 bras, 4 visages et tient un pot à eau dans sa main gauche et un chapelet dans sa main droite. Elle est assise sur un piédestal en forme de lotus, en méditation dans la position de padmasana (position du lotus)

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Indra. Marbre, 1200-1300 CE (Shree Eklingji temple). Indra est le roi des Dieux, le seigneur du Tonnerre et des orages. Dans sa main supérieure droite, il tient l’éclair Vajra, symbole de sa force ; dans sa main inférieure droite, la fleur de lotus ; dans sa main supérieure gauche, il tient Ankusha, l’aiguillon à éléphant et dans sa main inférieure gauche, le pot à eau Kamandala.

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Nartaki (Surasmundi danseuse céleste). Marbre, 1100-1200 CE (Shree Eklingji temple). Ses oreilles allongées portent de lourds bijoux.

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Shiva contre Gajasura. Marbre, 1100-1200 CE (Shri Eklinnnnguathji temple). Dans sa main droite, Shiva tient un petit tambour en forme de sablier appelé damaru. Dans sa main gauche, il tient un bâton appelé khatwanga surmonté d’un crâne qui pourrait être un yoni, symbole du pouvoir féminin. Derrière lui, on voit une peau d’éléphant qui se réfère un autre aspect de Shiva, comme le tueur du démon-éléphant Gajasura.

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Vishnu libérant l’éléphant Gajendra. Marbre 1200-1300 CE (Shree Eklingji temple). Vishnu vint sur terre pour libérer l’éléphant Gajendra capturé par le crocodile Makura et lui permit d’atteindre Moksha ou le salut. C’est une légende puranique. Sur le bas-relief, le crocodile est remplacé par un serpent. Les attributs de Vishnu sont le gada (massue), le chakra (disque) et le shankha (coquillage).

    Udaipur : le City Palace (suite)

    évolution de la City Palace :

    17 è siècle :

    Udaipur : le City Palace (suite)

    18 è siècle :

    Udaipur : le City Palace (suite)

    19 è siècle :

    Udaipur : le City Palace (suite)

    20 è siècle :

    Udaipur : le City Palace (suite)

    Nous quittons le Palais par la porte Toran Pol.

    Udaipur : le City Palace (suite)


  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Mai à 18:39

    Les tissus et broderies étaient somptueux 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :