• Village d'ethnie katu sur le plateau des Bolovens

    Les maisons sont basses, sur pilotis, comme les maisons kamu. Les gens cultivent le thé, le café, font de l’élevage. Ils sont animistes et entre eux, ils parlent en dialecte. Dans ce village, nous avons vu le travail du café. Après le décorticage du café (pulpe enlevée), 1 kg est vendu 10 000 kips. On laisse ensuite sécher puis on enlève le mucilage. Pour enlever la pulpe, on fait tremper les grains dans l’eau à 40° toute la nuit (« café lavé »). Il faut laisser sécher les grains pendant 10 jours pour enlever le reste du mucilage. Sinouk achète les grains ainsi traités. Les grains sont ensuite torréfiés.

    Village d'ethnie kamou sur le plateau des Bolovens

    Village d'ethnie kamou sur le plateau des Bolovens

    Village d'ethnie kamou sur le plateau des Bolovens

     

    Village d'ethnie kamou sur le plateau des Bolovens

    Village d'ethnie kamou sur le plateau des Bolovens

    Village d'ethnie kamou sur le plateau des Bolovens

    Village d'ethnie kamou sur le plateau des Bolovens

    Village d'ethnie kamou sur le plateau des Bolovens

    Village d'ethnie kamou sur le plateau des Bolovens

    Village d'ethnie kamou sur le plateau des Bolovens


  • Commentaires

    1
    Vendredi 30 Juin à 21:09

    Et dans ce pays on boit du café ?

      • Vendredi 30 Juin à 21:20

        oui, et il est bon.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :