• Hong-Kong est redevenue chinoise en 1997. Elle avait d'abord été cédée en partie à perpétuité aux Britanniques en 1842, à l'issue de la première guerre de l'opium.  En 1898 d'autres quarties de Hong-Kong ont été ajoutés mais pour une durée de 99 ans. Avant 1997 on appelait les Hong-Kongais les "bananes" (peau blanche mais intérieur blanc). Actuellement, Hong-Kong est chinoise mais bénéficie d'une administration spéciale, monnaie et drapeau différents.

    Hong-Kong est une ville très occidentale, avec ses gratte-ciel, ses quartiers d'affaires et de banques. Les appartements sont hors de prix et il y a de nombreux milliardaires. Une plaque d'immatriculation s'est vendue 15 millions de dollars kong-kongais (ils ont gardé leur monnaie) c'est-à-dire 1,5 million d'euros. Les chinois sont très superstitions et achètent leurs plaques d'immatriculation pour y faire figurer les chiffres porte-bonheur : le 9, le 8 et le 6 et surtout pas le maléfique 4 qui se prononce presque comme le mot "mort" (il n'y pas de 4 è étage ni de 14 è dans les hôtels). les gratte-ciel sont construits selon les règles du feng shui.

    Nous sommes montés sur la colline ictoria dans l'île de Hong-Kong d'où nous avions une vue magnifique sur les gratte-ciel. Une partie de l'île est le quartier chinois, avec ses petites échoppes de viande, de poissons, légumes, un homme y cousait à la machine. A la porte des magasins se trouvaient des petites boîtes avec des bougies et de l'encens, sans doute pour protéger les magasins contre les mauvais esprits.

    Beaucoup d'immeubles en construction ou rénovation avec ces curieux échafaudages en bambous !

    Côté continent, beaucoup de marchés : aux dames, aux poissons, aux fleurs, aux oiseaux.

    Pour se dépalcer, le ferry et le métro, très facile à utiliser et qui ressemble à notre ligne 14. 

     


    votre commentaire
  • Belle soirée (une heure et demie de féerie) au Cirque de Shanghäï. Certains acrobates étaient très jeunes.

    Jonglage avec des diabolos, des assiettes, équilibres, pyramides humaines sur des vélos, pirouettes, et pour terminer la boule de la mort : une grosse boule métallique ajourée qui tournait et où sont entrées une, puis deux, et jusqu'à 5 motos !

    Attention ! amateurs, s'abstenir de faire cela avec les assiettes en porcelaine, les chaises de la cuisine ou le piano du salon !

     


    votre commentaire
  • Ce papillon  pourrait être de la famille des Nymphalidae, genre Polygonia (il ressemble en effet au Robert-le-Diable). Je l'ai photographié à Nankin, dans les jardins de l'Observatoire. La photo est floue car il était loin.

    Merci à Antoine Guyonnet qui m'a permis d'identifier ce papillon.

    Une libellule dans les rizières près de Yuangshuo


    votre commentaire
  • "Celui qui n'est pas allé sur la Grande Muraille n'est pas un brave" a dit Mao. Eh bien, nous sommes des braves !

    Quelques vues de la grande muraille (section de Badaling, à 70 km au nord de Pékin) Elle a été commencée au 6 ème siècle av JC mais c'est surtout sous le règne de Qin Shi Huangdi (220 av JC), premier empereur de Chine à avoir uni le pays sous une seule loi, qu'elle fut construite pour éviter les invasions Mongoles ou Mandchoues. Elle fut agrandie par la dynastie Han puis consolidée par les Ming.

    Je vous parlerai plus tard de l'empereur Qin Si Huang car c'est lui qui fit construire un immense mausolée près de sa capitale Xi'an et où furent enterrés des milliers de statues de terre cuite, sodats et chevaux.

    Les tours de guet permettaient aussi de passer des messages.

    En fait, elle n'a jamais servi à arrêter les invasions.

    La construction de la muraille sollicita la mobilisation de milliers de soldats et paysans et les morts furent nombreuses.

    Elle fait 6300 km de long mais comme nous n'avions qu'une heure pour la parcourir, nous n'avons franchi que 4 tours de guet. Eliane et Marcel, plus sportifs,  en ont franchi 7. Avec Jeanine je suis montée sur la quatrième tour de guet, pendant que Guy attendait en bas, dans l'odeur des crottes du chameau. Les touristes chinois crachaient à qui mieux mieux (l'un d'eux a raté Guy de quelques centimètres). C'est d'ailleurs l'endroit où l'on a vu le plus de gens cracher.

    Les marches sont très irrégulières et parfois hautes. Elle fait 10 m de haut. La largeur est de 10 m en bas et 5 m en haut. La montée est difficile mais la descente est pire !!! cela n'empêche pas les milliers de visiteurs d'affluer sur la muraille.

    On dit que c'est la seule construction qu'on voit de la lune mais cela n'a jamais été prouvé !

     


    votre commentaire
  • L'eau est un élément très important dans les jardins chinois

     

    lotus de Thaïlande, à bords relevés

    lotus, on consomme les racines


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique