• De l’autre côté de la route, par rapport au sanctuaire d'Apollon, bien plus bas, se trouve le temple d’Athéna, sur le site de Marmaria. Nous passons d’abord devant le gymnase puis nous atteignons le temple où les pèlerins venaient se recueillir avant de consulter l’oracle.

     

    La tholos (370 av JC) est une rotonde dont il reste quelques colonnes. On ne sait pas à quoi elle servait, elle était peut-être liée au culte de Gaïa.

    Delphes : le sanctuaire d'Athéna

    Delphes : le sanctuaire d'Athéna

    Delphes : le sanctuaire d'Athéna

     

    Les métopes représentent une Centauromachie et une Amazonomachie.

    Delphes : le sanctuaire d'Athéna

    Delphes : le sanctuaire d'Athéna

    À droite de la rotonde, se trouve le trésor des Massaliotes (grecs de Marseille) et à droite de celui-ci des chapelles votives ionique et dorique. Le temple archaïque d’Athéna a été remplacé par un autre après le séisme de 373 av JC.

    Delphes : le sanctuaire d'Athéna


    votre commentaire
  • L’époque romaine :

    Antinoüs. À droite : buste du Romain mélancolique. Je vous ai montré un autre buste d'Antinoüs, amant de l'empereur Hadrien (musée archéologique d'Athènes)

    Au musée de Delphes (4)

    Au musée de Delphes (4)

     

    Au musée de Delphes (4)

     

    Et le clou du musée, le voici ! La perfection.

    l’Aurige (conducteur de char de course). 470 av JC (Classique sévère). 1,30 m. Cette statue célèbre la victoire d’un tyran siciliote (grec de Sicile) aux concours pythiques. Il porte un xystis (tunique des conducteurs de char). Sa tête est ceinte du bandeau de la victoire. Ses yeux sont deux pierres noires enchâssées dans de l’émail blanc ; ils sont entourées de cils découpés dans de la tôle. Cette statue a été préservée car elle a été ensevelie à la suite d’un tremblement de terre.

    Au musée de Delphes (4)

    Au musée de Delphes (4)

    Au musée de Delphes (4)

    Au musée de Delphes (4)

    Au musée de Delphes (4)

    Au musée de Delphes (4)

    Au musée de Delphes (4)

    Au musée de Delphes (4)

    Au musée de Delphes (4)


    votre commentaire
  • Offrandes précieuses :

    Sous le dallage de la Voie sacrée, se trouvaient deux fosses remplies d’ex-voto en or, ivoire, bronze… Des objets ont été reconstitués : Artémis, une tête chriséléphantine d’Apollon en ivoire et en argent doré,

    Au musée de Delphes (3)

    des plaques d’argent qui recouvraient un taureau en taille réelle (VI è av JC).

    Au musée de Delphes (3)

    Temple d’Apollon et trésor des Athéniens :

     

    16 – hymne delphique à Apollon gravé dans la pierre du Trésor des Athéniens

    Au musée de Delphes (3)

    Au musée de Delphes (3)

    Périodes classique et hellénistique :

    Coupe attique à fond blanc provenant d’une tombe. Apollon, couronné de myrte, assis sur un siège (pieds en pattes de lion) porte un péplos blanc et un himation rouge. Il tient une lyre et offre une libation de vin avec sa phiale. L’oiseau est peut-être une corneille en référence au mythe qui raconte les amours d’Apollon avec la belle Coroni (Corneille), fille du roi Phlégyas. 480-470 av JC

    Au musée de Delphes (3)

    Colonne aux Acanthes avec trois danseuses. Attribué à l’école de Praxitèle. Au sommet de la colonne se trouvait probablement l’omphalos (le nombril) qui était une copie romaine de celui qui se trouvait dans l’adyton du temple. L’objet imite le filet tressé en laine blanche, dit agrénon.

    Au musée de Delphes (3)

    l’offrande votive de Daochos II consiste en un  groupe de 9 statues dont celle-ci : Agias, fils d’Acnosios  et arrière grand-père de Daochos II. Agias était un athlète de pancrace (lutte + boxe), vainqueur de nombreux concours panhelléniques au V7 av JC. 336 av JC. Sculptée par Lysippe ou son école.

    Au musée de Delphes (3)

    Au musée de Delphes (3)

     Offrande votive de Daechos II : Acnosios, père d’Agias.

    Au musée de Delphes (3)

    Offrande votive de Daechos II : Agelaos, fils d’Acnosios et le plus jeune frère d’Agias. Champion à la course.

    Au musée de Delphes (3)

     

    Statue en marbre de petite fille. Début de la période hellénistique. III è av JC.

    Au musée de Delphes (3)


    votre commentaire
  • Trésors de l’époque archaïque :

    Sphinx de la colonne des Naxiens. 560-570 av JC. En réalité, une sphinge, à tête de femme et corps de lion mais le sculpteur semble avoir pris pour modèle un chien. La colonne (ionique) avait été offerte par les habitants de Naxos vers 575 av JC et elle se voyait de loin (le sphinx mesure 2,22 m et la colonne 12,50 m). Peut-être gardait-elle la tombe de Dionysos, patron des Naxiens. Une inscription sur le socle indique que les Naxiens, suite à ce don, avaient obtenu le droit de promantie, c’est-à-dire de priorité pour approcher la Pythie.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    Et voici le trésor de Siphnos !

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    Il faut imaginer la frise du trésor de Siphnos (petite île des Cyclades) parée de couleurs éclatantes. La frise est montre les dieux Olympiens.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    À gauche, Arès avec son bouclier, puis Léto, Artémis et Apollon, favorables aux Troyens. Zeus a perdu sa tête. Au milieu

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    Thétis, la mère d’Achille supplie Zeus en faveur de son fils (la statue a disparu). Derrière elle, Athéna, Héra et Déméter, protectrices des Achéens.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    À droite, on voit les combattants de la guerre de Troie : les Troyens sont à gauche (Énée et Hector).

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    Les Achéens sont à droite : Sur le bouclier de Ménélas, le mari d’Hélène, on voit la tête de Méduse. Derrière lui, Ajax puis un écuyer et son quadrige. Tout à droite, le vieux Nestor encourage les Achéens.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

     

    Sur le fronton est, on voit Héraklès (à droite) et Apollon (à gauche) se disputer le trépied sacré de Delphes. Héraklès était furieux car Xénoclée, la Pythie, avait refusé de lui rendre un oracle car il ne s’était pas purifié du meurtre d’Iphitos. Héraklès s’est déjà emparé du trépied. Zeus (ou Athéna ?) essaie de les séparer. Artémis se trouve derrière Apollon.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    La frise nord montre la lutte des dieux et déesses contre les géants (armés comme des hoplites, avec des casques corinthiens). Les Dieux avaient dû faire appel à Héraklès pour vaincre les Géants.

     Héphaïstos, Hercule (certains disent Dionysos) avec la peau du lion de Némée, Cybèle est montée sur un char tiré par des lions. Un lion attaque un géant. Apollon et Artémis décochent des flèches contre trois géants. Un autre se retourne (il porte un casque décoré d’un canthare, sorte de vase, on l’appelle Cantharos). Le géant Astartas mort est à terre.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    de gauche à droite : deux géants attaquent le char de Zeus. Héra se retourne et terrasse un géant à terre. Athéna lutte contre deux géants.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    cette photo fait suite à la photo précédente : de gauche à droite : un géant, Arès, un géant mort sous les pieds d’Arès, Hermès coiffé d’un bonnet conique, le pileus, des géants

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    La frise ouest montre le jugement de Pâris.

    à gauche, Hermès devant le char où Athéna s’apprête à monter.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

     

     Aphrodite descend de son char en se passant un collier autour du cou.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

    11  – les jumeaux d’Argos : deux kouroï en marbre de 2,20 m. 580 av JC. Il s’agit de Cléobis et Biton. On raconte que leur mère devant prêcher au sanctuaire d’Héra, ils tirèrent le char jusqu’au sanctuaire. Leur mère demanda à la déesse de leur apporter une fin bienheureuse, ce que fit la déesse en les endormant à jamais.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)

     

     le trésor de Sicyone. Enlèvement d’Europe, la fille du roi de Phénicie (actuel Liban) et petite-fille de Poséidon, enlevée par Zeus qui s’est transformé en taureau. Europe monta sur le dos de Zeus qui l’emmena jusqu’en Crète. De leur union, naissent trois garçons, dont Minos. C’est donc une princesse asiatique qui a donné son nom à notre continent.

    Le musée des fouilles à Delphes (2)


    votre commentaire
  • Le musée expose les objets trouvés lors des fouilles.

    D'abord les Trésors (objets offerts par les habitants au dieu) des « âges obscurs »

    très jolies figurines mycéniennes 1400-1500 av JC

    Le musée des fouilles à Delphes

    Le musée des fouilles à Delphes

    chaudron en bronze posé sur une base séparée à 3 pieds, elle-même constituée de tiges de fer coulées qui se terminent par des pattes de lion en bronze. Le chaudron et sa base proviennent de deux trépieds différents mais ont été combinés afin de présenter le nouveau type de trépied qui prédomine au VII è siècle av JC. La lèvre de ce type de chaudron était fréquemment décorée de têtes de griffons et de sirènes.

    Le musée des fouilles à Delphes

    Le musée des fouilles à Delphes

    Le musée des fouilles à Delphes

     

    griffons sur le trépied :

    Le musée des fouilles à Delphes

    Le musée des fouilles à Delphes

    Sirène. Fin du VIII è et début du VII è av JC. Bronze. Figure ailée à tête de femme. Au début, on les utilisait pour renforcer les lèvres des vases puis elles devinrent de simples appliques décoratives. Elles étaient disposées par paires et alternaient avec d’autres figures comme des lions et des griffons.

    Le musée des fouilles à Delphes

     

     cheval en bronze à caractère votif. VIII è av Jc. Époque géométrique.

    Le musée des fouilles à Delphes

    statuette en bronze d’un kouros. Il porte un ceinturon. Les cheveux sont typiques du style dédalique (du nom de Dédale, originaire de Crète). Œuvre crétoise. 620 av JC.

    Le musée des fouilles à Delphes

     

    Casque votif en bronze. À côté, casque miniature. VI è av JC.

    Le musée des fouilles à Delphes


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique