• Finalement, j'ai photographié peu de chats... et pourtant, il y en avait beaucoup !

    En voici un photographié à Athènes dans le quartier Anafiotika et juste après j'ai vu un pochoir d'Oré (l'artiste urbain plus connu pour ses dessins de Quetzalcóatl).

    Chats de Grèce

    Chats de Grèce

    Les enfants étaient très intéressés par les chats à Delphes :

    Chats de Grèce

    Dans le quartier de Plaka, à Athènes, un dessin de Dreyk the pirate, né à Athènes

    Chats de Grèce

     


    2 commentaires
  • À Épidaure, en sortant du musée, nous avons vu cette chenille longue de 7 à 8 cm. Il s’agit de la chenille du sphinx du laurier rose (daphnis nerii). Elle a changé de couleur (à un stade précédent, elle était verte) et ne va pas tarder à se transformer en chrysalide et s’enterrer. 

    La petite corne à l'extrémité de l'abdomen est caractéristique des Sphingidés.

    Une grosse chenille, celle du Shinx du laurier rose (daphnis nerii), photographiée à Épidaure

     

    Une grosse chenille, celle du Shinx du laurier rose (daphnis nerii), photographiée à Épidaure

    Une grosse chenille, celle du Shinx du laurier rose (daphnis nerii), photographiée à Épidaure

    Une grosse chenille, celle du Shinx du laurier rose (daphnis nerii), photographiée à Épidaure

     

    le papillon (photo de Wikipedia)

    Une grosse chenille, celle du Shinx du laurier rose (daphnis nerii), photographiée à Épidaure

     

     


    1 commentaire
  •  Nous quittons l’hôtel, la station de métro Ambelokipi est tout près. À Athènes, il y  a 3 lignes de métro et nous descendons à la troisième station de la ligne 1 : Syntagma. Nous nous rendons sur la place Syntagma appelée aussi Place de la Constitution. Il est 17 heures et c’est la relève de la garde.

    Les Evzones constituent une unité d’élite qui veille sur le Parlement. Les deux guérites se trouvent sur une esplanade, devant la tombe du Soldat Inconnu. Homère appelait déjà ces soldats « eu-zones », les Bien-ceinturés. Il semble qu’il soit difficile d’être un Evzone : il faut mesurer au moins 1,87 m et être soumis à un entraînement très dur. Pendant la garde, les soldats doivent être parfaitement immobiles et muets, ne répondant aux questions de leurs supérieurs que par des hochements de tête. Le pas nécessite aussi un bon équilibre !

    Ils ont deux tenues : le doulamas d’hiver et le doulamas d’été. Il y a aussi une tenue de cérémonie. La tenue pèse environ 20 kg. Elle est composée d’un béret (le pharion), d’une chemise aux manches évasées, d’un gilet brodé à la main. La  jupe (la fustinelle) est formée de 30 mètres de tissu avec 400 plis représentant les 400 années d’occupation turque. Les fixe-chaussettes sont appelés epicnèmes. Cet uniforme est fait à la main et nécessite 80 jours de travail. Le plus spectaculaire ce sont les chaussures à gros pompon, les tasarouchia. La paire pèse 3 kg, il y a 600 points de couture et les semelles comportent 60 clous et un fer à cheval sous le talon. On dit que le pompon servait à cacher une arme. Il n’y a plus que 3 artisans pour fabriquer ce type de chaussures.

    Quand la relève de la garde est terminée, un militaire rectifie l’uniforme des nouveaux qui prennent leur tour de garde. Le dimanche, cette cérémonie est plus spectaculaire.

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes

    On peut se faire photographier un par un auprès d’un Evzone. Marie n’a pas voulu y aller.

    Les evzones à Athènes

    Les evzones à Athènes


    4 commentaires
  • Vendredi 21 octobre, Sandrine nous conduit à l'aéroport. Nous, c'est-à-dire, Guy et moi mais aussi Marie et Jules car, cette fois, nous avions décidé de voyager avec les aînés de nos petits-enfants. Arrivés à Roissy vers 7 h 30, nous faisons connaissance de nos compagnons de voyage. Nous sommes 22 dont 7 enfants et ados de 11 à 15 ans accompagnés des grands-parents. C'est un voyage Arts et vie, dit "en famille" et nous visiterons la Grèce antique. Le voyage est spécialement conçu pour les enfants (une sorte de classe de découverte !), la guide, Giouli, s'adressera en priorité à eux et leur posera des questions auxquelles ils répondront avec beaucoup de fougue et de savoir. Notre accompagnatrice, Agathe, gérera avec beaucoup de brio les temps libres (quizz, jeux de cartes, mimes...) jusqu'au dernier moment et saura canaliser l'enthousiasme parfois un peu excessif des garçons. Nous sommes ravis de l'organisation de ce voyage et nous, les adultes, avons également appris et admiré beaucoup de choses.

    Nous reprendrons dans quelques années, avec Max et Tom, cette formule "en famille" pour une autre destination.

    Notre avion annoncé à l'heure :

    Départ pour la Grèce

    On patiente :

    Départ pour la Grèce

    la porte d'embarquement :

    Départ pour la Grèce

    Au bout d'une heure et demie de vol, Marie changera de place avec Jules :

    Départ pour la Grèce

    On arrive à Athènes au bout de trois heures de vol. Il faut mettre les montres et les appareils à l'heure : il est 13 h à Paris et 14 h à Athènes.

    photos un peu bizarres, mauvaise manip sans doute :

    Départ pour la Grèce

    Départ pour la Grèce

    Une demi-heure de repos à l'hôtel et Agathe nous emmène vers la place de la Constitution pour voir la relève de la garde. Nous prenons le métro :

    Départ pour la Grèce

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique