• Jhitku et Mitki. Mitki vivait avec ses sept frères dans le village de Pendragram. Son amoureux Jhitku s’engagea pour trois ans comme domestique chez le père de Mitki, dans l’espoir de se marier avec elle un jour. Ils se marièrent. Mais les frères de Mitki révêrent qu’un barrage serait construit dans le village. Une déesse leur dit que le barrage ne serait pas achevé sans un sacrifice humain. Ils sacrifièrent donc Jhitku et l’enterrèrent dans un champ. Mitki s’inquiète de ne pas voir revenir son mari. Ses frères lui dirent qu’ils l’avaient vu se baigner dans un lac. Comme il ne revenait pas, elle partit à sa recherche, munie d’un panier et d’un bâton et finit par le déterrer. Folle de douleur, elle se suicida. Actuellement, Jhitku et Mitki sont vénérés en tant que dieux de la prospérité et de la santé. Un dimanche du mois de magha (janvier, février), on promène leurs statues et on sacrifie un animal. Quand quelqu'un est malade ou quelque chose est volé, Jhitku et Mitki sont évoqués par le prêtre local, qui entre en transe pour expliquer la raison de la maladie ou le nom du voleur. Leurs statues en bronze montrent souvent avec Jitku portant une hache et Mitki avec un panier et un bâton pour creuser (un palu).

    Musée national de Delhi

     Sabdag, dieu du sol. Sabdag est la manifestation de la forme féroce de Shiva. Les statues de Sabdag sont principalement situées sur les toits des maisons ou au-dessus des portes. on croit donc que, partout où il sera, les esprits mauvais et les démons qui polluent et détruisent l'équilibre seront détruits.

    Musée national de Delhi

    Lakshmi et Vishnou :

    Musée national de Delhi

     

    Vishnou :

    Musée national de Delhi

     

    Vishnou narayana (au musée Guimet) :

    Musée national de Delhi

    devi (déesses) :

    Musée national de Delhi

    dvarapala (gardien de porte) :

    Musée national de Delhi

    Yamuna :

    Musée national de Delhi

    ? :

    Musée national de Delhi

    le yogi Vrishanana :

    Musée national de Delhi

     

    Ganga, la déesse du fleuve :

    Musée national de Delhi

     

    des costumes :

     

    Musée national de Delhi

     

    Musée national de Delhi

    Musée national de Delhi

    Musée national de Delhi

    des portes : 

    Musée national de Delhi

    Musée national de Delhi

     

    Musée national de Delhi

    au musée Guimet, des objets en ivoire :

    Musée national de Delhi

    Musée national de Delhi

    Musée national de Delhi

    Musée national de Delhi

    Musée national de Delhi

     


    1 commentaire
  • J'ai pris peu de photos car j'étais très fatiquée ce jour-là. J'incluerai aussi dans cet article quelques photos prises au musée Guimet, à titre de comparaison :

    Parvati, parèdre de Shiva :

    Musée national de Delhi

    Parvati au musée Guimet :

    Musée national de Delhi

     

    Surya, dieu du soleil :

    Musée national de Delhi

    Shiva nataraja :

    6 – Nataraja, le danseur cosmique. La danse cosmique rythme la succession des jours, des nuits, des saisons, de la vie, de la mort pour finalement aboutir à la destruction du monde mais c’est mieux le faire renaître. Shiva est souvent représenté avec un troisième œil, soit ouvert, soit fermé, symbole de la sagesse. Cette statue représente la danse cosmique de Shiva. Il est entouré d’un cercle de flammes, le prabhamandala (il consume les désirs dans le feu). Il a 4 bras : l’un porte un damaru (tambour avec une bille à l’intérieur) pour rythmer l’univers. C’est le moment où Shiva crée de belles choses. Avec une main, il montre un mouvement d’apaisement vers le sol (abhayamudra) mais du pied droit, il écrase le démon de l’ignorance Apasmara. Avec sa main arrière gauche, il porte la flamme de la connaissance. Son pied gauche est levé en posture de danse. Dans son chignon, se trouve un croissant de lune, symbole du cycle du temps). Ses longues mèches torsadées (les jatas) de chaque côté de la tête  sont parsemées de fleurs.  Sur le jata droit, se tient Ganga, la déesse du fleuve.

    La légende du roi Sagar explique la présence de Ganga dans la chevelure de Shiva :

     

         Le roi Sagar était malheureux car il n'avait pas de fils. Il pria les Dieux pour avoir un fils pendant de nombreuses années et ses vœux furent exaucés. Une de ses femmes donna naissance à un fils et la seconde accoucha d'une calebasse. En voyant la calebasse, le roi donna l'ordre de la jeter. Mais les Dieux s'interposèrent et lui dirent de prendre grand soin des graines du fruit car mille fils forts naîtraient d'elles. Sagar fit comme on lui dit. Bientôt ses fils vinrent au monde et grandirent pour devenir des jeunes hommes. Un jour, alors que le roi célébrait l'Ashwamedh Yagya (la prière rituelle durant laquelle on lâche un cheval en liberté et n'importe quel territoire qu'il couvre devient la propriété du roi exécutant le rituel. S'il y a une quelconque résistance, alors les armées du roi s'en chargent…), le cheval qui fut lâché disparut quand il eut atteint l'océan.
          Les fils, qui avaient accompagné le cheval, le cherchèrent partout. Ils commencèrent à creuser le fond de l'océan et atteignirent la demeure de Vishnu. Vishnu avait endossé le personnage de Rishi Kapil, et à côté de lui, le cheval perdu broutait paisiblement. Les fils de Sagar étaient fâchés et insultèrent le Rishi en le traitant de voleur. Les yeux du Rishi rougeoyèrent de colère. Au moment même où il regarda les fils de Sagar, tous furent transformés en cendres. Une voix céleste déclara alors que leurs cendres devront attendre leurs propres cérémonies jusqu'à ce qu'un de leurs descendants, Bhagirath, réussisse à amener Ganga, la rivière céleste, sur la terre.
          Pendant ce temps, le roi attendait le retour de ses fils et envoya alors son petit-fils, Anshuman, à la recherche de ses oncles. Anshuman atteignit l'endroit où vivait le Rishi Kapil. Il présenta ses respects au Rishi avec beaucoup d'humilité et lui demanda de lui donner le cheval. Le rishi, flatté par Anshuman, lui accorda le cheval ainsi qu’une faveur. Anshuman demanda donc que ses oncles soient pardonnés. Le saint lui assura que son petit-fils Bhagirath amènerait la rivière Ganga sur la terre et les cendres de ses oncles seraient ainsi purifiées et leurs âmes libérées. 
          Anshuman gouverna pendant de nombreuses années et eut un fils, Dileep, et tous deux essayèrent de trouver la manière d'amener Ganga sur la terre. Quand Bhagirath, le fils de Dileep, apprit le sort de ses ancêtres, il quitta son royaume et partit à la recherche de Ganga. Il alla dans l'Himalaya et pria les Dieux pendant des milliers d'années. Ganga lui apparut et consentit à l'accompagner sur terre. Ganga savait que si elle tombait du ciel, sa force détruirait le monde. Elle suggéra que Bhagirath demande à Shiva de la contenir dans ses cheveux pendant sa chute. Bhagirath alla au Mt. Kailasha sur l'Himalaya et pria Shiva de retenir Ganga.
          Ainsi Ganga descendit avec toute sa force sur la Terre et Shiva la retint dans ses grandes boucles. Elle passa des années errant dans les boucles de Shiva et descendit ensuite sur la terre. Elle alla avec Bhagirath vers les cendres de ses ancêtres et à l'instant où l'eau toucha les cendres, tous les fils de Sagar furent rachetés. De là elle continua de couler et atteignit l'océan qu'elle remplit de nouveau de son eau.

    Musée national de Delhi

    et au musée Guimet :

    Musée national de Delhi

    Musée national de Delhi

     

    Shiva Vamana, forme naine

     

    Musée national de Delhi

     

    Shiva, Parvati et leur famille :

    Musée national de Delhi

    Ganesh, fils de Shiva et Parvati. Sa monture est le rat :

    Musée national de Delhi

    son frère Skanda, dieu de la guerre. Sa monture est le paon :

    Musée national de Delhi

    Saraswati, déesse du savoir et de la sagesse. C'est l'épouse de Brahma :

    Musée national de Delhi

     

    Brahma, le créateur :

     

    Musée national de Delhi

     


    votre commentaire
  • Après le repas passé sur le canapé de l’hôtel, je peux visiter le tombeau d’Humâyûn, deuxième Grand Moghol, fils de Babur, père d’Akbar, grand-père de Jahangir et arrière-grand-père de Shah Jahan.

    Sur le site, il y a de nombreux monuments : la tombe d’Isa Khan, un général de Sher Shah qui détrôna Humayun pendant quelques années.

    Delhi : le tombeau d'Humayun

    Delhi : le tombeau d'Humayun

    Delhi : le tombeau d'Humayun

     

    la porte ouest :

    Delhi : le tombeau d'Humayun

      Une porte conduit au caravansérail Arab-i-Sarai.

    Delhi : le tombeau d'Humayun

    Delhi : le tombeau d'Humayun

    Le mausolée d’Humâyûn est entouré d’un très grand parc à la moghole. Le tombeau est en grès rouge. C’est une de ses épouses, Bega Begum (dite Haji Begum) qui le fit construire pour son mari. Elle y est également enterrée ainsi que Hamida Begum, la mère d’Akbar, Dara Shikoh (fils de Shah Jahan, assassiné par son frère Aurangzeg) et 150 autres membres de la famille royale et autres empereurs Moghols.

    Delhi : le tombeau d'Humayun

    Delhi : le tombeau d'Humayun

    Delhi : le tombeau d'Humayun

    Delhi : le tombeau d'Humayun

    Delhi : le tombeau d'Humayun

    Delhi : le tombeau d'Humayun


    votre commentaire
  • À mon grand regret, je décide de rester dans le car au lieu d’aller visiter la mosquée et le minaret Qûtb Minâr (« tour de la Victoire ») (heureusement Jeanine et Guy ont pris des photos).

    Ce minaret du XII è siècle, en grès rouge et marbre blanc, est le minaret indien le plus haut (72,5 m de haut, 14 m de  diamètre). Il comporte un escalier de 379 marches permettant d’atteindre le sommet. Il est cependant interdit au public depuis 1981 à la suite de plusieurs suicides et d’une bousculade qui causa 45 morts. Le diamètre du minaret est de 14 m à la base et 2,7 m au sommet.

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

     Delhi : le complexe du Qutb Minar

     

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    La mosquée Quwwat-ul-Islam, la plus ancienne d’Inde, date de la fin du XII è siècle. Elle a été faite avec  les matériaux de temples jaïns et hindous.

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    Ce pilier de fer du IV è siècle a été érigé en l’honneur de Vishnou. Une inscription en sanskrit raconte les exploits du raja Chandragupta (375-413).

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    Le minaret Ala-i-Minar construit au IV è siècle devait dépasser en taille l’autre minaret. Mais le sultan Alaulddin-Kadji décéda afin la fin de la construction et le minaret ne mesure que 20 m pour un diamètre de 28 m.

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    Portail d’Ali-a-Darwaza

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

     

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    Delhi : le complexe du Qutb Minar

    tombeau d'Ilutmish :

    Delhi : le complexe du Qutb Minar


    votre commentaire
  • Dimanche 11 février

    Est-ce la pollution de Delhi, est-ce le repas du samedi soir (délicieux mais trop copieux peut-être), est-ce la fatigue de fin de voyage, mais j’ai été très malade dans la nuit. Grâce à quelques comprimés, je suis quand même allée en visites : sur 5, j’en ai fait trois, un peu « à l’ouest » et j’ai dormi dans le car ainsi que pendant les repas. Heureusement, on nous avait donné des chambres « de courtoisie » avant notre vol et cela m’a permis de bien me reposer afin d’affronter en pleine forme les contrôles à l’aéroport.

    Première visite : la maison Birla où Gandhi a été assassiné le 30 janvier 1948. Elle a été transformée en musée

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Deuxième visite : Les amis partent pour une promenade dans Old Delhi, parmi les odeurs fortes, les klaxons, les cris. Ils verront le Fort Rouge, un temple jaïn… Je préfère rester dans le car. Les photos ont été prises par Jeannine.

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    feuilles de bétel :

    Delhi

    Delhi

    Delhi

     

    un temple jaïn :

    Delhi

     

    Delhi

    Delhi

     

    le Fort rouge :

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

    Delhi

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique