• Avant de vous faire visiter demain le palais (un peu délabré mais aux fresques si belles) de Bundi, voici quelques fresques de ce même palais, principalement dans la partie appelée Chitrasala. De jolies femmes tenant des perruches, jouant de la musique, dansant, jouant au yoyo...

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi

    Les belles dames de Bundi


    votre commentaire
  • Mardi 6 février.

    Après un réveil très matinal (au son des chants des moines du village), nous quittons Bijaipur pour Bundi.

    Nous traversons des villages. Les cochons, les vaches se promènent. Les galettes de bouse de vache sèchent au soleil. Les gens font leur cuisine dehors. Sur le trottoir, des feux sont allumés pour brûler les ordures. Les gens balaient et poussent les ordures un peu plus loin. Nous prenons une route en ciment, construite depuis 5 ans. C’est plus confortable. Nous nous arrêtons pour aller aux toilettes dans un bel hôtel. Des artistes y font une résidence pour trois jours : ils viennent du sud de l’Inde, d’Auroville, une ville où des gens venus d’une cinquantaine de pays, vivent en communauté. Ces artistes peignaient à l’huile , à l’acrylique, à l’aquarelle et nous avons pu prendre le temps d’admirer leurs œuvres.

    Nous nous arrêtons au temple de Menal, bâti au XII è siècle. Ce temple, un peu oublié par les guides touristiques, est dédié à Shiva, ainsi que l’indique sur le parvis la statue du taureau Nandin.

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    Le temple représente le Mont Meru. Au dessus du porche d’entrée, un lion maîtrise un éléphant. Les frises extérieures représentent Shiva, Vishnou, des déesses, des nymphes, des scènes érotiques de zoophilie, d’exhibition (une femme fait pénétrer un serpent dans son sexe, à moins que ce ne soit le sperme).  C’est pourquoi on appelle ce temple le Khajuraho du Rajasthan. Les lions sont les emblèmes des rois, les têtes en haut représentent Shiva.

    À côté du temple principal, se trouve un autre temple.

    Les temples de Menal

    Varuna, dieu de l'eau et son crocodile

    Les temples de Menal

    Vayû, dieu du vent

    Les temples de Menal

    la déesse Gange

    Les temples de Menal

     

    Vishnou

    Les temples de Menal

     

    Chamunda (on voit ses os), déesse sanguinaire

     

    Les temples de Menal

     

    Les temples de Menal

    Kubera et sa mangouste

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    Yama, dieu des morts à gauche

    Les temples de Menal

     

    à droite Shiva

    Les temples de Menal

     

    Les temples de Menal

    la danse cosmique de Shiva

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    à gauche Durga :

    Les temples de Menal

    INdra :

    Les temples de Menal

    Brahma :

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    Brahma :

    Les temples de Menal

    Nous nous dirigeons vers le ravin de la rivière Menal. De l’autre côté se trouve un autre temple. La cascade est à sec et la forêt aussi.

    Les temples de Menal

     

    sur le rocher, des aiglons :

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

     

    un héron :

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

    Les temples de Menal

     


    votre commentaire
  • Nous faisons un tour ensuite dans le village, où nous sommes très bien accueillis dans les rues,

    toujours les vaches, 

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    boutique d'informatique

    Bijaipur, visite du village

    enfilage de perles

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    dans la rue, des affiches incitent les gens à se faire vacciner contre le tétanos, c'est peut-être cette affiche

    Bijaipur, visite du village

     

    nous entrons au dispensaire :

    Bijaipur, visite du village

     

    Bijaipur, visite du village

     

    affiche informant les familles qu’il ne faut pas marier les filles avant 18 ans et ne pas avoir plus de deux enfants.

    Bijaipur, visite du village

    Une autre affiche indique la somme que recevront les filles à la fin de leurs années d’étude : au collège, au lycée… On leur verse 25000 roupies à 18 ans, si elles sont restées célibataires.

     

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

     

    photo de la chef ministre de l'état Vasundhara Raje 

    Bijaipur, visite du village

    En Inde, il y a trois sortes de médicaments : ayuvédiques (ayu = vie) (pas efficaces tout de suite mais ils ne causent pas de mauvais effets), aromathérapie, homéopathie, génériques et modernes. Le système de  santé est 100% gratuit au Rajasthan pour les humains et pour les bêtes, les implants dentaires coûtent 200 €, les ambulances sont gratuites. En réalité, les hôpitaux publics sont bondés et peu performants et les plus riches ont  accès aux hôpitaux privés.

    Nous avons également visité l'école puis nous avons été invités à un mariage

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    on nous a invités à goûter les gâteaux :

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

    Bijaipur, visite du village

     


    1 commentaire
  • En quittant le fort de Chittorgahr, nous voyons un cortège : le kalash yatra (kalash = pot).

     

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Après un repas au restaurant de l’hôtel Pratap Palace,

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    nous partons pour Bijaipur. Le trajet nous paraît court, tant il y a de choses à voir le long de la route : des champs de blé, de sésame, de pavots.

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Nous nous installons à Bijaipur Castle.  C’est un château qui a été construit au 16 è siècle par Rao Shakti Singh ji, frère du Maharana Pratap. Il a été converti en hôtel en 1991 et est géré par la famille régnante.

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

     

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

     

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur

    Entre Chittorgahr et Bijaipur


    1 commentaire
  • Nous continuons notre visite de Chittorgahr

    Le palais de Padmani. Padmani était mariée au maharana Ratan Singh. Alauddin Khalji, le sultan de Delhi, avait entendu parler de sa beauté et attaqua le fort en 1303 pour la conquérir. Elle préféra faire jauhar avec 22 000 femmes. Le film « Padmavati » (renommé « Padmaavat ») , sorti en janvier 2018 raconte cette histoire. Il a été la cause de violentes émeutes de la part de l’extrême-droite et l’actrice Deepika Padukone a été menacée de mort car les gens trouvaient que le film dénigrait cette héroïne rajput.

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

     

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

     

    Chittorgahr (suite)

    on dit que le sultan Alauddin vit le reflet du visage éblouissant de Padmani dans l'eau de cet étang et qu'il en tomba amoureux.

    Chittorgahr (suite)

     

    Nous reprenons le tuk-tuk.

     

    Chittorgahr (suite)

     

    Chittorgahr (suite)

    Un autre temple que nous n’avons pas visité est celui où Mirabaï chantait en l'honneur de Krihna. Veuve, elle refusa de faire la sati à la mort de son mari. Elle parcourut les routes en chantant lpour le dieu Krishna. Elle est l’auteur de centaines de poèmes et de chants d’amour mysrique, très populaires en Inde.

    La tour de la renommée (Kirtistambha) a été érigée par un marchand jaïn digambara en l’honneur d’Adinatha, le premier Tirthankara.

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    à l'intérieur, des photos récentes des gourous jaïns, tout nus.

    Chittorgahr (suite)

     

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    Chittorgahr (suite)

    en face, un autre temple.

    Chittorgahr (suite)

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique