• Un plan pour récapituler nos visites à Boukhara :

    Nous quittons Boukhara

    une carte postale offerte par un marchand. Boukhara autrefois.

    Nous quittons Boukhara

    au hasard des rues :

    Nous quittons Boukhara

    Nous quittons Boukhara

    Nous quittons Boukhara

    Nous quittons Boukhara

    Nous quittons Boukhara

    Nous quittons Boukhara

    Nous quittons Boukhara

    Nous quittons Boukhara

    Nous quittons Boukhara

    Nous quittons Boukhara

    Nous quittons Boukhara


    2 commentaires
  • Outre les danses, au cours du dîner, des mannequins défilaient pour montrer les créations de la boutique "Ovatsiya" en tissus traditionnels comme le "khan atlas" en soie, l'"Adras" (soie et coton). Les robes de soirée sont décorées de broderies d'or traditionnelles "zardouzi". La créatrice s'appelle Irina Sharipova.

    Des robes de princesses des 1001 nuits !

     

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode

    Boukhara, défilé de mode


    1 commentaire
  • Un peu de musique a été demandée.

    J'ai donc ajouté quelques danses à l'article précédent :

    un clic ICI 


    2 commentaires
  • Nous avons assisté à un spectacle de danses et un défilé de mode, en dînant, dans la madrasa Madar-i Khan. Elle est face à la madrasa Abdullah Khan. On appelle l’ensemble « koch », ce qui signifie car les deux madrasas se font face. Elles ont été construites par le khan chaybanide Abdullah. 

    la madrasa Abdullah-khan :

    Dîner-spectacle à Boukhara

     

    la madrasa Madar-i Khan où a lieu le spectacle :

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    les musiciens :

    Dîner-spectacle à Boukhara

    les danses :

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

    Dîner-spectacle à Boukhara

     

    quelques vidéos :

     


    4 commentaires
  • L’actuelle citadelle Ark, résidence royale, date du XVI è siècle, sous les Chaybanides, à l’emplacement d’une forteresse élevée au VII è siècle. Les émirs y ont vécu jusqu’en 1920. L’Ark fut détruite à 80% en 1920, par un incendie causé par les bombardements soviétiques et par l’émir Alim Khan qui voulait détruire des zones compromettantes. Il reste les remparts, le portail d’entrée, la mosquée, la salle du trône. Devant la citadelle, se trouve la place du Reghistan où avaient lieu les supplices et exécutions. L’émir y assistait dans une tribune, au dessus du portail d’entrée. Actuellement, c’est plus calme, il y avait des touristes et un pauvre chameau qui attendait les clients. 

    Boukhara : la citadelle Ark

     

    Boukhara : la citadelle Ark

     

    Boukhara : la citadelle Ark

     

    Au loin, le château d’eau est classé monument historique.

    Boukhara : la citadelle Ark

    Boukhara : la citadelle Ark

    La citadelle est entourée de 800 m de remparts et couvre une superficie de 4 ha. Sur les remparts, les bois apparents servaient pour l’échafaudage et aussi pour le renforcement des remparts.

     

    La salle du trône date du XIX è siècle et a été restaurée. Le khan y accueillait les ambassadeurs.

    Boukhara : la citadelle Ark

    Boukhara : la citadelle Ark

    Boukhara : la citadelle Ark

     

    le ernier émir, Alim Khan (photo du net)

     

    Boukhara : la citadelle Ark

    Le petit peuple allait de la porte au trône à genoux, les yeux baissés pour parler de leur problème au khan. Les visiteurs devaient ensuite sortir à reculons. 

    portail d'entrée, vu de l'intérieur de la salle du trône. Le muret marque l’endroit où ils avaient le droit de se retourner.

    Boukhara : la citadelle Ark

    Boukhara : la citadelle Ark

    sur le dôme, l'élément représente l'Ancien testament (boule du bas), le nouveau testament (au milieu), le Coran (le croissant).

    Boukhara : la citadelle Ark

    la mosquée :

    Boukhara : la citadelle Ark

    Boukhara : la citadelle Ark

    Boukhara : la citadelle Ark

    la gardienne et son chat...

    Boukhara : la citadelle Ark

    Boukhara : la citadelle Ark

    Boukhara : la citadelle Ark


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique