• Dîner-spectacle à Bangkok, Silom Village.

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Les danseurs nous racontent l'épopée du Ramakien :

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Garuda ?

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Sita :

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Hanuman :

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Lackshman :

    Le Ramakien, spectacle.

    Rama :

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Ravana :

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

    Le Ramakien, spectacle.

     

     

     

    la danse de Ravana :

     


    1 commentaire
  • La fresque du Ramakien (le Ramayana thaï) est constituée de 178 panneaux. Elle se trouve sur les murs de la galerie qui entoure le Wat Phra Kaeo. La version actuelle du Ramakien a été écrite par Rama I (1797). Les peintures sont régulièrement restaurées. La dernière version date de 1931 et elle a été restaurée en 1972. Outre l’histoire de Rama et de Sita, cette fresque nous montre des scènes de la vie quotidienne et l’architecture de Bangkok.

    Le Ramakien est la version thaï du Ramayana indien et les noms sont parfois différents. C’est un peu comme l’histoire de la guerre de Troie.

    Rama (Phra Ram en thaï) est le personnage principal de l’épopée. C’est un des avatars de Vishnou (Phra Narai). On le représente avec la peau verte et une couronne pointue. Il est roi de Avodhya.

    Son épouse, c’est Sita qui incarne pureté et fidélité. Elle représente Lackshmi, la déesse de la fortune. Elle est enlevée par le démon Ravana (Tosakan en thaï) qui règne sur le royaume de Lanka, une île qui fait référence au Sri Lanka. Il a la peau verte, 10 têtes et 20 bras.

    Rama part à la recherche de Sita, aidé de son demi-frère Lackshman (il a la peau blanche) et d’Hanuman, le roi des singes à la peau blanche.

    L'histoire est très longue (50 000 vers). Voici un résumé. Vishnou s'est incarné en Rama (septième avatar de Vishnou) pour combattre les démons qui ravagent la terre. Rama a a trois demi-frères, dont des jumeaux, tous issus des trois femmes de son père. Les quatre frères s’entendent très bien. Mais Kao, l’une des femmes du roi complote pour enlever le trône à Rama au profit de son demi-frère enlèvent le trône à Rama pour le confier à son fils, Bara. Rama quitte la cour, et devient ermite dans la forêt où le suivent sa femme Sita et son demi-frère Laksha, l’un des jumeaux.

    Rama combat les géants démoniques qui terrorisent les hommes. Tosakan, le roi des démons, crée une biche d’or pour éloigner Rama. Son demi-frère Lakshman, le croyant en danger, vole à son secours, ce qui permet à Tosakan d’enlever Sita.

    Rama et Lakshman, aidés du roi des singes Hanuman (le fils du dieu du vent), des rois singes Sukrip et Chompupan et des soldats singes partent à la recherche de Sita. Grâce à son arc magique, ils triomphent des démons. Rama retrouve Sita, Tosakan meurt. Mais Rama met en doute la fidélité de Sita qui décide de se soumettre à l’épreuve du feu pour prouver sa fidélité. Grâce à Agni, le dieu du feu, Sita sort indemne de l’épreuve. Bara attendait le retou de son demi-frère et lui rend le trône.

    Voulant récompenser Hanuman, Rama bande son arc et la flèche tombe à Nopburi qui deviendra le royaume de Hanuman. Nopburi c’est Lopburi, la ville où en l’honneur d’Hanuman, des banques de macaques sont les maîtres de la ville. Un banquet est même organisé pour eux tous les ans.

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    de jolies scènes de la vie quotidienne :

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Ravana :

    Le Ramakien au palais de Bangkok

     Le frère de Ravana tire sa langue pour couvrir le palais. Ravana lance un disque qui coupe la langue du frère . Celui-ci meurt.

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Rama et Lakshmana essaient de suivre Sita. Sadayu, un oiseau, les informe de l'enlèvement de Sita par Totsakan. Ils rencontrent Kumphon qui a été envoyé sur terre en guise de punition. Rama le tue pour le libérer et lui permettre de retourner au ciel. Hanuman, le singe blanc, les rencontre et s'oblige à être leur allié.

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

     Hanuman tue l'ogresse, Phisue Samut, qui garde la mer autour de l'île de Langa.

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Hanuman se sert de sa queue pour faire un pont afin que ses soldats puissent traverser la mer et gagner l’île de Lanka.

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Hanuman endort tout le monde dans le palais de Ravana et trouvent Ravana et sa femme Nâng Montbo endormis. Il va ensuite donner à Sita un message de la part de Rama.

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    à gauche : Ravana, à droite : Rama

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

    Le Ramakien au palais de Bangkok

     

     

     


    1 commentaire
  • Lundi 27 novembre

    Après un bon repas à l’hôtel Ibis, nous nous dirigeons vers le Palais Royal, sur les rives de la Chao Praya. Il fait chaud, 33°. Mod nous donne quelques recommandations vestimentaires : pantalon aux chevilles, pas de tongs, pas de débardeur (même sous une veste) mais des tee-shirts à manches courtes. Ceux qui ont des chemises à manches longues ne doivent pas les retrousser.

    Le site du Palais a une superficie de 219 ha et comprend de nombreux palais, dépendances, bâtiments administratifs et temples dont le plus important est le Wat Phra Kaeo qui comprend lui-même le Bot du Bouddha d’émeraude. Le palais a été construit en 1781 par Rama I quand il a déménagé la capitale de Thonburi à Bangkok et il y eut par la suite des rénovations et des ajouts.

    Bangkok : le palais royal

    le Wat Phra Kaeo : à gauche : le mausolée royal Ho Phra Nak ; au milieu : en enfilade, le Phra Si Tattana Chedi (doré) , le Phra Mondop, le Prasat Phra Thep Bidon ; à droite, les toits du temple du Bouddha d’émeraude.

    Bangkok : le palais royal

     

    Nous commençons par la visite du Wat Phra Kaeo. Il y a un monde fou et il y a peu d’espace entre les bâtiments.

    Bangkok : le palais royal

    Tout est très coloré et très chargé d’éléments dorés, en porcelaine multicolore, en petits miroirs.

    le Wat Phra Kaeo : à gauche : le mausolée royal ; au milieu : en enfilade, le Phra Si Tattana Chedi (doré) , le Phra Mondop, le Prasat Phra Thep Bidon ; à droite, les toits du temple du Bouddha d’émeraude.

    Bangkok : le palais royal

    le chedi doré et phra mondop :

    Bangkok : le palais royal

    le phra mondop  (bibliothèque) :

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    le  Chedi Phra si Rattana recouvert d’or renferme des reliques de Bouddha.:

    Bangkok : le palais royal

     

    Bangkok : le palais royal

    Des dvarapalas gardent deux par deux les entrées de la galerie. Ils représentent des personnages du Ramakien :

    Tosakan

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

     le davarapala SAHATSADECHA

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

     porte 5 Koei Sadet Maiyarap et Wirunchambang

    Bangkok : le palais royal

    autres dvarapalas :

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Viharn yod :

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Animaux mythologiques : le dandima (oiseau),

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    les kinnari (mi-femme, mi-oiseau),

    Bangkok : le palais royal

    les apsara siha (mi-femme, mi-lion)

    Bangkok : le palais royal

    les garuda :

    Bangkok : le palais royal

     

    Maquette d’Angkor Vat

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    les salas autour du temple du bouddha d'émeraude :

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    un arbre du voyageur :

    Bangkok : le palais royal

    Le temple du Bouddha d’émeraude. En fait, le Bouddha est en jade.On ne peut pas prendre de photos à l’intérieur. Il faut donc se contenter de prendre la statue du Bouddha d’émeraude au zoom depuis l’extérieur. Nous avons entendu parler plusieurs fois de ce Bouddha d’Emeraude au cours de nos voyages. On découvrit à Chang Raï une statuette de Bouddha. Le stuc enlevé, le jade de la statue apparut. La statue alla ensuite à Lampang, puis au Laos et Rama I la récupéra à Vientiane. La statue est petite (70 cm) et située à 11 m de hauteur. Le Bouddha est habillé ; Ses trois tenues ont été données par Rama I. Le roi les change lui-même à chaque saison, il monte derrière la statue sur une échelle.

    l'extérieur du temple :

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    au fond, on aperçoit la statue :

    Bangkok : le palais royal

     

    Bangkok : le palais royal

    A l’extérieur, il y a 112 statues de garudas, la monture de Vishnou (112 est le nombre de marques distinctives du corps de Bouddha), ces garudas tiennent le naga. Panneaux de la porte incrustés de nacre.

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    On quitte le palais  :

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    Bangkok : le palais royal

    et toujours, le garuda, monture de Vishnou :

    Bangkok : le palais royal

     

     


    2 commentaires
  • Mardi 27 novembre.

    Après la visite du musée des barges de Bangkok, nous reprenons notre bateau pour descendre le fleuve Chao Phraya jusqu’au Wat Arun, qui se trouve sur la même rive, c’est-à-dire la rive droite (ouest), dans le quartier de Thonburi. Après la chute du royaume d’Ayutthaya conquis par les Birmans, elle devient pendant quelques années la capitale du royaume de Siam sous le règne de Taksin (1767-1782). En 1782, le roi Rama I transféra la capitale à Bangkok, de l’autre côté du fleuve. En 1972, Thonburi fusionna avec Bangkok. Thonburi a conservé encore de nombreux canaux appelés khlongs.

    Les khlongs de Bangkok

    un bateau de marchandises :

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

     le wat suwannaram

     

    Les khlongs de Bangkok

    Guanyin

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

     

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

     

    l'hôpital:

    Les khlongs de Bangkok

    le palais royal :

     

    Les khlongs de Bangkok

    le quartier des affaires :

     

    Les khlongs de Bangkok

    le pont du mémorial :

    Les khlongs de Bangkok

    un immeuble étonnant :

    Les khlongs de Bangkok

    des varans somnolent :

    Les khlongs de Bangkok

    Les khlongs de Bangkok

     


    votre commentaire
  • Nous arrivons au musée après un petit trajet en bateau sur le klong Bangkok Noi, près du pont Phra Pin Kao. Nous nous acquittons d’un droit de photo. Dans le musée, sont entreposées huit barges : les 4 barges royales et d'autres barges qui participent aux processions.

    Ces barges royales sont utilisées lors des processions. Quand nous avons visité le musée, les barges étaient en restauration, signe de cérémonies avec le nouveau roi Rama X. La procession des barges en 2006 a commémoré les 60 années du règne de Rama IX. Il y avait 52 barges emmenées par 2082 hommes  et la procession mesurait 1200 m sur 90 m. Les mouvements reproduisent le battement d’ailes d’un oiseau.

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Les barges sont recouvertes de feuilles d’or et de pierres précieuses.

    Les barges royales :

    La barge Supphanahong (cygne doré, oiseau mythologique, appelé hongsa) mesure 43 m et est conduite par 54 rameurs, 7 porteurs d’ombrelles, deux barreurs, un chanteur, un donneur de cadence…

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    La proue de la barge Narai Song Suban est décorée du dieu Narayana (Vishnou) monté sur Garuda. Elle a été construite sous le règne de Rama IX en 1996.

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    La barge Anantanakkarat sert à transporter le roi pour offrir les nouvelles robes aux bonzes lors de la saison des kathrins (fin de la saison des pluies), elle est ornée d’un bouddha et de nagas à plusieurs têtes. Elle est décorée du serpent à 7 têtes Ananta.

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    La coque de la barge Anekkachatphuchong, « la variété de serpents » est décorée de nombreux serpents constellés de pierres précieuses.

     

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Les proues des autres barges sont décorées d’animaux mythiques, Garudas, Nagas, éléphants... et de personnages du Ramayana 

    Asura-Vayuphak (mi-oiseau, mi-ogre)

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Krabi prab mueang man (proue représentant le dieu singe Hanuman)

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Le musée des barges royales à Bangkok

    Krut Tret Traichak (Garuda voyageant à travers les trois mondes) a une proue représentant Garuda avec des nagas attachés sur les ailes et les pieds.

    Le musée des barges royales à Bangkok

     cette vidéo montre la vidéo de 2012


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique