• À l’extérieur, se trouvent 91 stupas recouverts de céramiques, des statues importées de Chine, des bauhinias.

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Phra Mondop ou Hor Trijaturamak est la salle d’écritures construite sous Rama III. Elle contient le Tripitaka.

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

     

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Jardins et rocailles construits sous Rama III. IL y en a 24.

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Phra Maha Chedi Si Ratchakan ou les 4 chedis (stupas) , de 42 m de haut décorés de céramiques aux couleurs vives.

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

     

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

     

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

     

    Statues « ballast», ramenées de Chine, elles servaient de lest sur les bateaux. Généraux, nobles, européens, lions gardent les portes.

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

     

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

     

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

     

    bauhinias :

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)

    Le Wat Pho, extérieur (Bangkok)


    1 commentaire
  • Le vrai nom du Wat Pho est Wat Phra Chettuphon Wimou Mangkhalaran Ratchaworamahawihan

    Il se trouve tout à côté du Palais Royal. Il est surtout connu par l’immense statue du Bouddha couché qui remplit presque entièrement la petite chapelle. Comme d’habitude, nous enlevons nos chaussures. Bouddha est sur son lit de mort, prêt à accéder au parinirvana. La statue est en plâtre recouvert d’or, elle mesure 43 m sur 15, le visage fait 15 m. Sur les pieds de 3 m incrustés de nacre, sont écrits les 108 états du Bouddha.

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

     

     

     

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

     

    des peintures murales magnifiques :

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

     

    Une dame restaure.

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

     

    Bols à aumône.

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)

    Le Bouddha couché du Wat Pho (Bangkok)


    2 commentaires
  • Nous atterrissons à Bangkok à 15 h 15. Il fait très chaud. Mais pas le temps de se reposer. Notre guide thaïlandais nous emmène pour un tour de ville jusqu’au temple Wat Pho du Bouddha Couché.

    Le vrai nom de Bangkok est :

    กรุงเทพมหานคร อมรรัตนโกสินทร์ มหินทรายุธยา มหาดิลกภพ นพรัตน์ราชธานีบุรีรมย์ อุดมราชนิเวศน์มหาสถาน อมรพิมานอวตารสถิต สักกะทัตติยะวิษณุกรรมประสิทธิ์ 

    Transcription en thaï :

    Krung Thep mahanakhon amon rattanakosin mahintara ayuthaya mahadilok phop noppharat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasathan amon piman awatan sathit sakkathattiya witsanukam prast

    Ce qui signifie : « Ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d'émeraude, ville imprenable du dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, généreuse dans l'énorme Palais Royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville dédiée à Indra et construite par Vishnukarn »

    C’est le nom de lieu le plus long au monde.

    Son nom est donc Krung Thep en thaï. Bangkok viendrait de Bang Ma-kok « lieu planté de pruniers » ou Beung Kok.

     

    Nous passons devant le Monument de la Démocratie érigé en 1939 pour célébrer l’établissement de la monarchie constitutionnelle, suite au coup d’état du 24 juin 1932. Au milieu se trouve la représentation d’une boîte contenant la Constitution. Elle est haute de 3 m (le mois de juin est le troisième du calendrier thaïlandais). Les 4 sculptures représentent les 4 branches des forces armées : marine, armée de l’air, police, armée de terre. Elles sont hautes de 24 m et forment un cercle dont le rayon est 24 m (la révolution a eu le 24 juin). Au pied des sculptures se trouvent des fontaines décorées de nagas. À l’origine, 75 canons symbolisaient l’année 2475 dans le calendrier bouddhiste. Les 6 portes représentent la paix, l’égalité, la liberté, l’économie, l’éducation, l’indépendance.

     

    partout, des portraits du roi défunt. Il a été roi pendant 70 ans et est décédé le 13 octobre 2016. C’était un roi aimé et respecté. Il a eu 4 enfants : l’aînée a perdu son statut de princesse royale car elle a épousé un roturier. Le second, le prince Maha Vajiralongkom succède à Rama IX. La troisième est la princesse la plus aimée des Thaïs et la dernière est chimiste, malade et divorcée.

    Le prince Maha Vajiralongkom, 65 ans, est donc devenu roi de Thaïlande depuis le 1 décembre 2016. Il est divorcé, a eu beaucoup de maîtresses. Sa deuxième femme était star de cinéma, il a également divorcé de sa troisième femme. Il n’est pas marié avec sa concubine actuelle mais il devra l’épouser après les obsèques de Rama IX le 26 octobre 2017. Le prince a une réputation sulfureuse de play-boy. Cependant, une loi très sévère (art 112) punit les délits de lèse-majesté. Un homme a été condamné à 35 ans de prison pour de critiques exprimées sur facebook.

     

     

     

     

    sucettes géantes...

     

    le palais royal :

     

     

    Après la visite du Wat Pho (photos à venir), nous prenons le ferry sur le fleuve Choa Phraya pour aller au restaurant Supatra river house au 16 è étage d’un immeuble de 31 étages. Ce fut un repas excellent, sur la terrasse, au bord du fleuve.

    le "sourire" de la lune :


    2 commentaires
  • Nous ôtons nos chaussures et entrons dans le temple. Les fresques sont immenses. Au fond, se trouve un Bouddha devant lequel prient des gens. On ne peut pas photographier (ces photos sont des reproductions de celles qui se trouvent dans le petit livret). En face du Bouddha, le Bien, se trouve une fresque où des éléments représentent le Mal. Super-héros de films américains plus ou moins violents ou de Bandes dessinées (Batman,Spiderman, Kung Fu Panda, Freddy Kruger, T-800 de Terminator, Alien, Keanu Reeves pour Néo (de Matrix), Angry bird, Star Wars, les Transformers, un crâne percé de clous, Michael Jackson, Elvis, Pink Floyd, les tours du World Trade Center percutées par les avions et en flammes, des vaisseaux spatiaux, la guerre nucléaire, un pistolet de pompe crachant de l’essence pour abreuver des bouches assoiffées, plus gentils, un minion, Hello Kitty.... Et, dans les yeux du Démon, Bush et Ben Laden…

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

     

    L’artiste, Chalermchai Kositpipat, a fait des études en Angleterre. Ses œuvres n’étaient pas trop appréciées de ses compatriotes qui lui reprochaient de marier le style thaï à une vision contemporaine du monde. Jusqu’à ce que le Roi Rama IX lui demande d’illustrer le conte « L’histoire de Mahajanaka ». Sa renommée devint alors immense. Une de ses œuvres aurait été vendue 17500 $. Il construisit alors le temple blanc sur ses propres fonds. « Seule la mort peut arrêter mon rêve, mais on ne peut pas arrêter mon projet ». Il croit que son projet lui apportera l’immortalité.

    d'autres œuvres de l'artiste :

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Nous sortons du temple pour le contourner.

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

     

    Des arbres en béton blanc sont surchargés de cœurs en métal sur lesquels les gens ont écrit un nom. J’achète deux de ces cœurs en souvenirs (30 baht l’un). À côté, un puits dans lequel les gens ont jeté des pièces en faisant un vœu.

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Un bâtiment étincelle sous le soleil : le crématorium ou le hall du Dhamma ?

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    des vitrines d'objets oubliés classés par genre : parapluies, lunettes, chaussures, chapeaux ...

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

     

    Les toilettes sont dorées, symbole du corps en opposition au blanc de l'esprit.

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

     

    la visite est terminée ! 

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)

    Le temple blanc à Chang Rai (3)


    1 commentaire
  • La construction du Wat Rong Khun ou temple blanc a commencé en 1997 et devrait être achevée en 2070. Il est construit par Chalermchai Kositpipat en l'honneur du roi Rama IX (c'est le roi qui est décédé en octobre 2016). Le temple se trouve à 13 km de Chang Rai. Le temple a été endommagé par le tremblement de terre du 5 mai 2014 mais quand nous avons visité, tout avait été réparé.

    Le blanc symbolise la pureté de Bouddha et l’esprit, les petits miroirs incrustés en abondance symbolisent la sagesse du Bouddha et la réflexion de l’illumination alors que les éléments dorés représentent le corps, les désirs du monde et l’argent (le bâtiment des toilettes est entièrement doré).

    la tour de purification :

    Le temple blanc à Chang Rai

     

    Le temple blanc à Chang Rai

     

     

     

     

     

    Certains éléments invitent le visiteur à réfléchir aux enseignements du Bouddha pour échapper aux tentations (tabac, alcool, cupidité).

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

     

    Près de là, des masques d’où pendent des plantes (des tillandsia usnoides ?)

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

     

    Guy en bonne compagnie :

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

     

    Le temple blanc à Chang Rai

    Près de la pièce d’eau, ces deux kinnaris. Le kinnara et la kinnari sont des amoureux exemplaires et sont décrits dans le Mahabharata : « Nous sommes éternellement mari et femme, nous ne devenons jamais père et mère ». Ils habitent au pied du mythique mont Meru, dans la forêt de L’Himavanta. Là, habitent aussi les garudas et les nagas.

    Le temple blanc à Chang Rai

     

    Pour atteindre le temple, le obosot, il faut traverser le pont du cycle de la renaissance. De chaque côté, des mains supplient, elles symbolisent le désir.

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le pont est gardé par deux énormes créatures qui symbolisent la mort. Il représente le chemin du bonheur en surmontant la tentation, la cupidité, le désir. 

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

     

    Car, au bout du pont, se trouvent des Bouddhas en méditation. 

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Le temple blanc à Chang Rai

    Demain, nous pénétrerons dans le temple.


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique