• Pour faire plaisir aux amateurs de bleu, voici quelques portes et fenêtres photographiées dans la médina de Tunis.

    Les portes sont décorées de motifs cloutés : musulmans (croissant et étoile) mais aussi la croix chrétienne et l'étoile de David.

    Au-dessus des portes, sont pendus des porte-bonheur, par exemple les queues de poissons. Le poisson est symbole de chance et de fertilité. C'est aussi le symbole de la vigilance : il ne ferme pas l'oeil. C'est peut-être pourquoi il orne les rétroviseurs.

    Les objets pointus sont porte-bonheur.

    Une expression : Hout Aalik ! Le poisson soit avec toi !

    portes

    portes (2)

    fenêtres

    fenêtres (2)

    Tunis

    fenêtres (3)


    7 commentaires
  • Le musée du Bardo, édifié dans le harem du palais des beys de Tunisie (depuis 1885), abrite de très belles mosaïques. Elles ont été enlevées des sites pour les protéger des intempéries

    - aurige conduisant un char (le nom des chevaux est inscrit), au fond l’amphithéâtre avec les cages pour les animaux

    - le baptistère de Kelibia

    - chasse au lièvre : un faucon et un chien ont attrapé un lièvre et un autre chien s’apprête à faire de même

    - cyclopes (ils ont deux yeux) forgeant les foudres de Jupiter dans l’antre de Vulcain (mosaïque du III è siècle provenant de Dougga)

    - Neptune et Amphitrite sur un char tiré par des chevaux marins.

    - Le triomphe de Neptune avec, aux 4 coins de la mosaïque, les 4 saisons et entre, les travaux des champs

    - Ulysse et les sirènes. Pour échapper aux chants maléfiques des sirènes, Ulysse a bouché les oreilles des marins avec de la cire et s’est fait attacher au mât du bateau. Une sirène joue de la lyre, l’autre de la flûte, la troisième chante. Ici, les sirènes sont des oiseaux à tête de femme. A gauche, un homme a attrapé une magnifique écrevisse. La mosaïque provient de Dougga

    - Thésée tue le Minotaure (mosaïque de Thuburbo Majus, fin du III è siècle). Les restes humains qui jonchent le sol sont ceux d’adolescents, tribut annuel que la ville d’Athènes devait payer au monstre mi-homme, mi-taureau. Après avoir tué le Minotaure, Thésée s’enfuit du labyrinthe grâce au fil qu’Ariane lui avait donné.

    - une mosaïque marine, à gauche un poisson avale un homme

    - une mosaïque où on voit un centaure, un cerf, un lion (les travaux d’Hercule ?)

    - des joueurs de dés

    - des animaux : autruches, biche, bouc, oiseaux, paon, sangliers

    Les tessilaires étaient payés 2 poulets par jour. Le dessinateur recevait 6 poulets. 


    4 commentaires
  • Le musée du Bardo, édifié dans le harem du palais des beys de Tunisie (depuis 1885), abrite de très belles mosaïques. Elles ont été enlevées des sites pour les protéger des intempéries

    - aurige conduisant un char (le nom des chevaux est inscrit), au fond l’amphithéâtre avec les cages pour les animaux

    - le baptistère de Kelibia

    - chasse au lièvre : un faucon et un chien ont attrapé un lièvre et un autre chien s’apprête à faire de même

    - cyclopes (ils ont deux yeux) forgeant les foudres de Jupiter dans l’antre de Vulcain (mosaïque du III è siècle provenant de Dougga)

    - Neptune et Amphitrite sur un char tiré par des chevaux marins.

    - Le triomphe de Neptune avec, aux 4 coins de la mosaïque, les 4 saisons et entre, les travaux des champs

    - Ulysse et les sirènes. Pour échapper aux chants maléfiques des sirènes, Ulysse a bouché les oreilles des marins avec de la cire et s’est fait attacher au mât du bateau. Une sirène joue de la lyre, l’autre de la flûte, la troisième chante. Ici, les sirènes sont des oiseaux à tête de femme. A gauche, un homme a attrapé une magnifique écrevisse. La mosaïque provient de Dougga

    - Thésée tue le Minotaure (mosaïque de Thuburbo Majus, fin du III è siècle). Les restes humains qui jonchent le sol sont ceux d’adolescents, tribut annuel que la ville d’Athènes devait payer au monstre mi-homme, mi-taureau. Après avoir tué le Minotaure, Thésée s’enfuit du labyrinthe grâce au fil qu’Ariane lui avait donné.

    - une mosaïque marine, à gauche un poisson avale un homme

    - une mosaïque où on voit un centaure, un cerf, un lion (les travaux d’Hercule ?)

    - des joueurs de dés

    - des animaux : autruches, biche, bouc, oiseaux, paon, sangliers

    Les tessilaires étaient payés 2 poulets par jour. Le dessinateur recevait 6 poulets.


    1 commentaire
  • Toujours à Tunis, un petit tour dans le marché qui se trouve dans la ville moderne. Les prix sont indiqués en millimes, vous divisez par 1000 pour avoir le prix en dinars puis par 2 pour avoir le prix en euros.
    D'abord les bergamotes, puis les pétales de roses, d'églantines, de fleurs d'oranger (bigaradier), les pélargoniums, tous destinés à la fabrication de parfums... Ensuite les fraises et les légumes (quels magnifiques tableaux colorés. Comme il était encore tôt, ils étaient en cours de composition), les dattes. Puis les poissons et autres bêtes de la mer, bonites, mérou, pieuvres, requins, rougets, tortues...

    4 commentaires
  • Faisons un petit tour dans la médina de Tunis, plus particulièrement dans les souks. L'accueil y fut très chaleureux ! Vous verrez quelques boutiques en particulier celle d'un fabricant de fez. Ces bonnets sont tricotés à 5 aiguilles par les femmes puis mis à tremper dans de l'eau chaude ce qui les rétrécit et les feutre. Ils sont ensuite cardés avec un chardon ou une brosse métallique et ils prennent l'aspect du velours. Ils sont ensuite teints (en général en rouge) puis mis en forme (voir la photo qui montre les formes)) 

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique