• La cérémonie du baci

     Lors de notre séjour à Louang Prabang, une cérémonie du baci a été organisée en notre honneur chez M. Saï.

    La cérémonie du baci

    Cette cérémonie populaire, appelée aussi Soukhouane, est pratiquée chez les Lao des plaines (pas chez les Hmong) dans les circonstances de la vie quotidienne (naissance, mariage, obsèques, maladie, voyage…). Elle consiste à faire revenir dans notre corps une ou plusieurs des 32 âmes (les khouanes appelées aussi énergies) que possède tout être humain. Or, ces âmes ont tendance à s’en aller et peuvent s’égarer dans des mauvais lieux, ce qui causera des maladies.

    Devant nous, sur un plateau d’argent (le phakhouan) se trouvent des cônes en feuilles de bananiers, des baguettes autour desquelles sont noués les fils de coton, des fleurs orange et blanches, des billets de banque, de la nourriture (agrumes, galettes de riz, gâteaux, alcool…)

    La cérémonie du baci

    Nous plaçons une écharpe de coton (le liant) sur l’épaule gauche.

     

    La cérémonie du baci

    Pendant que l’officiant psalmodie en sanskrit, il faut placer les mains jointes au milieu de la poitrine. L’officiant s’adresse aux divinités puis aux âmes pour leur demander de revenir.

     « Revenez dès aujourd'hui, âmes qui êtes allées naître dans le village inhabité, chez les serpents à deux queues, chez les déesses à deux chignons ;
    Ne vous attardez pas en chemin, ni chez les Phi, ni dans les montagnes ;
    revenez dans votre maison, votre maison bâtie en planches lisses, couverte de drue paillote, dont les pilotis et les charpentes ont été traînés par de grands éléphants;
    Revenez dans cette vaste demeure où vous ne manquerez de rien, où ne vous maltraiteront ni oncles, ni parents, où tous vous aimeront comme or, et vous chériront comme pierres précieuses ;
    Revenez, placez-vous devant le phakouan et restez chez vous désormais. »

     Puis l’officiant nous souhaite en sanskrit de faire un bon voyage, d’être en bonne santé  et de dire autour de nous que le Laos est un beau pays.

    L’officie noue un fil de coton autour du poignet de chaque invité. Puis les autres personnes Lao font de même. Nous avons une douzaine de fils de coton autour de chaque poignet. Il faut tendre le poignet pendant qu’on nous noue le fil et l’autre main est levée. Chacun nous chuchote ses meilleurs vœux. Il faut garder ces fils au moins trois jours. Ensuite, on peut les enlever mais en les dénouant, sans les couper.

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    Puis on nous passe le plateau de friandises (gâteau de riz gluant à la noix de coco cuit dans des feuilles de bananier, banane, ) et on nous offre un petit verre de lao lao (alcool de riz) et une fleur de frangipanier.

    La cérémonie du baci

     

    La cérémonie du baci

     

    La cérémonie du baci

    Nous prenons ensuite place à table pour un bon repas (bambou farci à la viande de porc)

    La cérémonie du baci

     

    et un spectacle de danses ; la danse du frangipanier (n° 2),

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    la danse des Hmong (n°3),

    La cérémonie du baci

     

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    la danse de la guerre entre Rama et Râvana (n°4), le petit musicien devient danseur

    La cérémonie du baci

     

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    La danse des minorités (n°5 : à gauche les Lao des versants des montagnes, au milieu : les Lao des plaines, à droite : les Hmong)

      

    La cérémonie du baci

    fin du spectacle :

    La cérémonie du baci

    l'officiant rappelle les âmes

     

    la danse des Hmong

    la danse de Rama et Râvana


  • Commentaires

    1
    cybèle
    Mardi 4 Avril à 08:35

    Merci pour ce joli partage.
    Bonne journée

    2
    Mardi 4 Avril à 10:21

    Merci Monique pour le partage de cette belle cérémonie.

    Bisous bisous

    3
    Mercredi 5 Avril à 15:14

    Une belle soirée....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :