• Voici une carte que j'ai achetée en ligne :

    Nénette et Rintintin

    Ces poupées de laine sont nées en 1918 et étaient censées protéger contre les obus et les bombardements. Elles devaient être données, échangées ou reçues. Elles étaient reliées par un bout de laine et on les portait autour du cou.

    Sur certaines cartes, on les voit avec leur enfant : P'tit Lardon ou Radadou.

    A l'origine, c'étaient de vraies poupées en porcelaine, dessinées par Poulbot. C'étaient les petits noms gentils que se donnaient le dessinateur et sa femme.

    On fera ces poupées jusqu'en 1950.

    Car l'histoire continue après la guerre. En 1918, des soldats américains trouvent une portée de chiots dans un chenil abandonné. L'un d'eux adopte un mâle et un femelle. Le mâle était très intelligen. Il est enterré au cimetière des chiens d'Asnières. 

    Rintintin sera le héros d'une série télévisée : Rusty et Rintintin.

    pour voir les paroles de la chanson "Nénette et Rintintin", un clic ici

    la chanson : clic

    et la vidéo Rusty et Rintintin : clic

     


    4 commentaires
  • Octave Moret est le grand-père de Guy (l'autre grand-père étant inconnu).

    Voici la transcription du registre matricule :

    Camille Octave MORET, n° du registre : 1139

    Né le 11 mars 1887 à Vitry-aux-Loges (Loiret)

    Menuisier, fils de X et de MORET Anisie Noémie, doméliciée à Vitry-aux-Loges.

    Cheveux et sourcils châtains, yeux gris, menton à fossette, visage ovale. 1,62 m.

    Inscrit sous le n° 28 de la liste du canton de Châteauneuf-sur-Loire. Soldat de 1è classe le 21 juin 1909. Envoyé dans la disponibilité le 25/09/1910.A reçu un certificat de bonne conduite. Rappelé à l’activité par décret présidentiel du 01/08/1914. Au corps le 3/8/1914. Parti aux armées le 6 /08/1914. Evacué blessé le 13 décembre 1914 sur ambulance des armées le 22 décembre 1914 sur hôpital de Neuville/Saône. Le 30 janvier sur hôpital complémentaire à Lyon. Rentre au dépôt le 21 février 1915. Reparti aux armées le 15 mars 1915.

    Passé au 40 è rég d’infanterie le 15/03/1915. Evacué malade le 07/08/1915 pour troubles paralytiques suite d’angine diphtérique. Rentré au dépôt le 11 novembre 1915. Parti le 5 janvier 1916 au 405 è rég. D’infanterie. Evacué blessé zone des armées le 7 mars 1916 sur ambulance des armées. A rejoint le 23 mai 1916. Evacué le 23 juin 1916. Passé au 39 è Reg d’infanterie le 11 juiillet 1916. Envoyé en congé illimité de démobilisation le 26 mars 1919.

    Blessures, actions d’éclat, décorations, etc

    Coup de feu à l’épaule gauche le 13/11/14 au bois de Mortmare.

    Blessé le 7/3/16 au bois de Ranzey  (M et M). Plaie épaule droite par E.O.

    Intoxiqué le 23 juin 1916.

    Cité ordre du Régiment  n°599 du 12 octobre 1917 : « Bon soldat, courageux et dévoué. Blessé une première fois le 13 décembre 1914 a de nouveau été blessé le 7 mars 1916 puis le 23 juin 1916.

    Cité ordre du Régiment n°733  du 24 août 1918 : «  Soldat  très brave au cours des récents combats, a toujours fait preuve de la plus belle bravoure notamment au cours de l’attaque du village de ….. où il s’est élancé un des premiers à l’assaut du village contribuant à la capture de nombreux prisonniers et d’un important matériel dont 1 canon de 210.

    Inscrit au tableau de concours pour la médaille militaire. Médaille militaire décret du 27 juillet 1930. JO du 9 août 1930.

    Octave Moret, le troisième poilu de la famille

    Octave Moret, le troisième poilu de la famille

    Octave Moret, le troisième poilu de la famille

    Nous n'avons pas de photo du grand-père, jeune. En voici une à la naissance de Laurent, en 1969 (il est avec sa seconde épouse, Alice Marie Séraphine Brûlé.

    Sa vie :

    Le 5/11/1910, il épouse à Vitry Julia Germaine Marguerite Mesland. Ils ont 3 filles : Lucette (°1911-1993), Madeleine, la mère de Guy (1913-1992) et Huguette Michelle (°1927). Après la mort de sa femme en 1948, il se remarie à Vitry le 8/09/1949 avec Alice Brûlé. Il est décédé le 20 octobre 1978, à Vitry.

    Octave Moret, le troisième poilu de la famille


    3 commentaires
  • J'ai écrit trois articles concernant mon village natal, Villiers-le-Morhier :

    le curé Adelphe Pousse a écrit ses carnets de guerre "Une soutane sous la mitraille" , clic ICI 

    les soldats de Villiers tués en 14/18 : clic ICI 

    la construction du cimetière : clic ICI


    votre commentaire
  • Pour lire l'article sur mon grand-père poilu, un clic ici 

    Mon grand-père Lucien

    Mon grand-père Lucien


    votre commentaire
  • Sur mon autre blog, des articles de journaux : contraventions données à des pêcheurs

    Un clic ICI


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique