• Nous avons étudié deux poésies chinoises, de la période des Tang.

    La première, écrite par MENG Haoran raconte un matin de printemps.

    Voici le texte illustré (c'est le travail demandé par Dandan), loin d'être parfait et pourtant j'ai recommencé plusieurs fois !

    POésies chinoises

    Le texte en pinyin :

    Chun xaio

    Chun mian bù jué xiao,

    chù chù wén ti niao.

    yè lai feng yu sheng,

    hua luo zhi duo shao.

    la traduction mot à mot :

    printemps dormir non sentir début

    partout entendre chant oiseau

    la nuit venir vent et pluie bruit

    fleur tomber savoir combien

    ce qui donne :

    Aube printanière

    Au printemps, le dormeur, surpris par l'aube,

    DE tous côtés, entend gazouiller les oiseaux.

    Toute la nuit, le vent et la pluie ont fait grand bruit

    Qui saurait compter sont déjà tombées.

     

    la deuxième poésie, écrite par Li Bai, un poète très populaire en Chine. Connu pour ses poèmes, son penchant pour la boisson. Il a été longtemps exilé et a écrit ce poème pour exprimer la mélancolie de celui qui est loin de son pays natal. Il est mort noyé, la légende dit qu'il voulait attraper le reflet de la lune dans le lac.

    POésies chinoises

    Jing yè si

    Chuang qian ming yuè guang,

    yi shi di shang shuang.

    ju tou wàng ming yuè,

    di tou si gu xiang.

    traduction mot à mot :

    très calme nuit pensée

    le lit devant clair lune lumière

    je doute être sur le sol givre

    lever tête regarder loin clarté de lune

    baisser tête penser avant ancien village

    ce qui donne :

    Devant mon lit, clarté lunaire,

    Est-ce du givre couvrant la terre ?

    Levant la tête, je vois la lune,

    Les yeux baissés : le sol natal

     (traduction proposée par François Cheng)

     

     

     


    5 commentaires
  • En cours de chinois, nous apprenons une poésie et nous devrons la recopier en calligraphie.

    Ce poème a été écrit sous la dynastie Tang par Meng Haoran (689-740). C'est un quatrain en cinq caractères

    Voici la traduction que j'ai concoctée à partir de plusieurs traductions. Il n'est pas aisé de traduire un poème chinois en français.

    春眠不觉晓, 

    处处闻啼鸟。
    夜来风雨声, 

    花落知多少

    Je vous donne d'abord la traduction mot à mot :

    chūn mián bù jué xiǎo (printemps - dormir profondément - non - sentir - début)  

    chùchù wén tí niǎo (partout - entendre - chant - oiseau)  

     yè lái fēngyǔ shēng (la nuit - venir - vent et pluie - bruit)

      huā luò zhī duōshǎo (fleur - tomber - savoir - combien)

    La traduction :

    Aube printanière

    Au printemps, le dormeur, surpris par l'aube,

    De tous côtés, entend gazouiller les oiseaux,

    Toute la nuit, le vent et la pluie ont fait grand bruit,

    Qui saurait compter les fleurs tombées ?

     

    Et voici le texte dit par un monsieur et par une petite fille


    3 commentaires
  • Bonne année

     

    Bonne année

     

    Je suis très en retard pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2013. Mais n'a-t-on pas tout le mois pour le faire ? 

    Je vous l'écris donc en chinois... c'était mon devoir de vacances, j'ai envoyé une carte à notre prof. J'espère qu'il n'ya pas trop de fautes (sauf que j'ai écrit "Dandan laoshi" j'aurais dû écrire son nom de famille au lieu de son prénom. Quand on s'adresse à un professeur, on commence par son nom de famille et on fait suivre du titre (laoshi = professeur, yisheng = docteur...)

    Nous avons repris les cours lundi. J'oublie tout au fur et à mesure. Mais j'ai quand même été intéressée par ceci :

    les grands-parents maternels commencent par le mot "extérieur = wài) waipo (grand-mère) et waigong.

    on retrouve wai dans "waiyu" langue étrangère ou waiguo ren= personne étrangère 

    j'aime la formation de ces mots, c'est plus facile à retenir !

    Vous pourrez lire sur la carte que nous sommes allés dans les Alpes avec notre fils, notre belle-fille, notre petite-fille et notre petit-fils. Il a fait froid et il a neigé. Guy a skié (xué = neige aide à former le verbe skier) hua= glisser d'où "hua bing" = patiner car bing = glace (Islande se dit "bing dao". Tout s'enchaîne....

     


    12 commentaires
  • Bonjour, notre prof de chinois nous a demandé de lui envoyer un mail en chinois, elle nous a donc montré comment installer le clavier. Si vous voulez le faire, il faut aller dans votre panneau de configuration, option régionales et linguistiques

    onglet claviers et langues : modifier les claviers

    cliquer sur "ajouter" et là vous avez toutes les langues. Pour le chinois, on choisit"chinois simplifié, république populaire de Chine (car c'est différent pour Hong Kong, Taïwan  et Macao) et là je copche "clavier américain" et "chinois simplifié quanpin"

    Guy a également trouvé comment installer la font pinyinok qui nous permet d'écrire les tons en pinyin. Autant faire les choses convenablement !

    pour ce faire, voici le lien qui permet d'enregistrer la font

    http://www.sinoptic.ch/internet/polices/

    qui montre comment taper les lettres avec les tons

    et celui-ci où il faut télécharger les deux liens : pinyinok.ttf et pinyinok.fot

    http://www.wiedenhof.nl/ul/pyok-eng.htm

    Une fois que votre police est installée vous pouvez utiliser des raccourcis :

    pour le premier ton , on appuie sur majuscule pour avoir le tréma, on relâche et on saisit la voyelle

    pour le ton 2 on appuie sur altgr et on saisit la lettre

    pour le ton 3, on appuie sur la touche ^ et on saisit la lettre, l'accent se trouvera à l'envers avec cette police

    pour le ton 4 on appuie sur ctrl et on saisit la lettre

    ëä íá ôâ ìà

    et voici le mail que j'ai envoyé à Dandan (je ne sais pas s'il y a des fautes !)

    二零一二年  三月 十四日   星期三

    èrlingyïèrnián  sänyuè shísì xingqisän

    2012 mars 14 mercredi

       : Dandan, bonjour , tu vas bien ?       ni hâo ma

    很高兴 认识 . je suis très contente de te connaître

    voici les mots que nous devions saisir lundi :

             monter, dessus              shàng

              prochain, dessous        xià

              manger                             chī

    再见       au revoir                        zài jiàn

              remercier                       xiè

              demander                      wèn

              s’appeler                        jiào

    认识       connaître                      rèn shí

              tourner                            zhuăn           

              prendre                            chéng

              parler                              shuō

    打开        ouvrir, allumer                dă kāi

     

    再见       au revoir                        zài jiàn

       Monique                          Mo ni ké


    6 commentaires
  • Pour une fois, je me suis mise à mes devoirs tôt dans la semaine (la semaine dernière je suis allée au cours sans avoir fait mes pages d'écriture).

    Cette semaine, il fallait calligraphier un poème ("René en Chine" va bien rire en voyant mes lettres informes, sans pleins ni déliés. Mais je vous assure que ce n'est pas facile de tenir le pinceau (verticalement, entre le pouce et l'index, le majeur soutenant et les autres doigts derrière le pinceau. Ensuite, il faut appuyer plus ou moins... un trait trop long, un trait en trop et ce n'est plus le même mot...

    Le poème est celui de Liu Zongyuan (dynastie des Tang, 773 - 819)

    Voici le texte en pinyin :

    Jiang1 xue3

    Qian1 shan1 niao3 fei1 jué 

    Wàn jing4 rén zong1 miè

    gu1 zhou1 suo1 li4 weng1

    du2 diào han2 jiang1 xue3

     

    Bout à bout, voici ce que les mots signifient : fleuve neige, mille collines oiseau, voler disparaître / 10000 sentiers homme trace, in n'y a plus rien / unique petit bateau vêtement de paille chapeau conique / seul pêcher glacial fleuve neige. Il faut maintenant traduire cela avec des phrases.... D'où ces différentes traductions trouvées sur le net :

    elles diffèrent un peu dans le sens mais j'aime bien l'idée de "pecher de la neige". Concept du vide, du néant, pêcher de la neige c'est un peu essayer d'attraper le Vide. Inutilité des actions des hommes. L'être humain est seul face à la Nature :

    Dans les mille montagnes, les vols des oiseaux ont cessé

    Sur les dix mille sentiers, les traces des hommes se sont éffacées

    Dans une barque solitaire, vêtu de paille, un vieillard

    Pêche seul la neige sur le fleuve glacé.

     

    Parcourant mille monts, on n'aperçoit nulle trajectoire d'oiseau

    ni même la moindre trace d'un être humain.

    Pourtant, il y a un bateau gelé dans une rivière et un vieux pêcheur assis dedans en train de pêcher de la neige

     

    Fleuve enneigé

    Voici maintenant d'autres mots

    P1150447

    J'aime bien la formation du mot écureuil : song shu (song = pin et shu = rat) et le mot panda : xiongmao (xiong = ours et mao = chat). Pour le cheval (ma) , l'oiseau (niao) et la montagne (shan) on reconnaît la silhouette... 

    Puis j'ai recpié quelques mots : 1, 2 3 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 100, 1000, milieu, dessous, dessus (faciles à comprendre, et le dernier veut dire chapelet, enfilade, enfiler, aller ça et là... (cela évoque des perles enfilées ou encore d'anciennes pièces de monnaie qu'on enfilait sur un lien pour les transporter). Les mots se lisent de gauche à droite pour la première ligne de la page de gauche et de droite à gauche pour les autres lignes. Je me suis trompée pour la première ligne , la prof avait dit d'écrire de droite à gauche...

    P1150449

     

    Au fait, les 4 trésors du lettré sont : le pinceau à lavis, l'encre de Chine (normalement en bâton mais aussi en flacon), la pierre à encre et le papier de riz. 

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique