• Aujourd'hui, nous avons appris à faire des makis.

    Atelier makis

    Avec beaucoup de patience, Hui nous a appris à rouler, serrer, appuyer pour faire de jolis rouleaux carrés (bon,les rouleaux étaient parfois triangulaires, le riz ou les ingrédients débordaient... )

    Nous avons donc commencé par de petits makis réalisés dans une demi-feuille d'algues (le nori). Faire cuire du riz rond pour sushi et l'assaisonner au vinaigre pour sushi (il est sucré). Étaler le riz sur la feuille. Ensuite, on garnit avec différents ingrédients coupés en lanières : daïkon ou radis japonais en saumure, concombre, carotte... Puis on roule et on serre, on appuie pour faire un joli boudin carré. Ensuite, on coupe en tranches.

    Atelier makis

    Atelier makis

    Atelier makis

    Atelier makis

    Atelier makis

    Atelier makis

    Atelier makis

    Les gros makis(futo makis), même chose mais on met davantage d'ingrédients toujours en lanières(surimi, saumon, avocat, omelette). 

    Atelier makis

    Atelier makis

    Atelier makis

     

    Atelier makis

    Et nous avons terminé par les California rolls (makis inversés). On met le riz sur la feuille d'algues, on parsème de graines de sésame noir, on couvre avec du film étirable, on retourne et on garnit avec les ingrédients ci-dessus. On coupe avec le film qu'on ne retire qu'à la fin.

    Atelier makis

     

    Atelier makis

    Atelier makis

    Atelier makis

    Atelier makis

    Nous avons ensuite fait nos emplettes dans le magasin de Hui, vous trouverez ce qu'on peut acheter, les horaires...

    : un clic ICI

    C'était parfois difficile de doser la quantité de riz, de serrer assez mais pas trop, d'éviter que le riz déborde .... mais Hui nous a très bien expliqué ! merci !!!!

    Une petite vidéo qui montre comment rouler les makis : clic ICI

    Et pour les makis inversés : clic ICI

     


    3 commentaires
  • Nous avons étudié deux poésies chinoises, de la période des Tang.

    La première, écrite par MENG Haoran raconte un matin de printemps.

    Voici le texte illustré (c'est le travail demandé par Dandan), loin d'être parfait et pourtant j'ai recommencé plusieurs fois !

    POésies chinoises

    Le texte en pinyin :

    Chun xaio

    Chun mian bù jué xiao,

    chù chù wén ti niao.

    yè lai feng yu sheng,

    hua luo zhi duo shao.

    la traduction mot à mot :

    printemps dormir non sentir début

    partout entendre chant oiseau

    la nuit venir vent et pluie bruit

    fleur tomber savoir combien

    ce qui donne :

    Aube printanière

    Au printemps, le dormeur, surpris par l'aube,

    DE tous côtés, entend gazouiller les oiseaux.

    Toute la nuit, le vent et la pluie ont fait grand bruit

    Qui saurait compter sont déjà tombées.

     

    la deuxième poésie, écrite par Li Bai, un poète très populaire en Chine. Connu pour ses poèmes, son penchant pour la boisson. Il a été longtemps exilé et a écrit ce poème pour exprimer la mélancolie de celui qui est loin de son pays natal. Il est mort noyé, la légende dit qu'il voulait attraper le reflet de la lune dans le lac.

    POésies chinoises

    Jing yè si

    Chuang qian ming yuè guang,

    yi shi di shang shuang.

    ju tou wàng ming yuè,

    di tou si gu xiang.

    traduction mot à mot :

    très calme nuit pensée

    le lit devant clair lune lumière

    je doute être sur le sol givre

    lever tête regarder loin clarté de lune

    baisser tête penser avant ancien village

    ce qui donne :

    Devant mon lit, clarté lunaire,

    Est-ce du givre couvrant la terre ?

    Levant la tête, je vois la lune,

    Les yeux baissés : le sol natal

     (traduction proposée par François Cheng)

     

     

     


    5 commentaires
  • En cours de chinois, nous apprenons une poésie et nous devrons la recopier en calligraphie.

    Ce poème a été écrit sous la dynastie Tang par Meng Haoran (689-740). C'est un quatrain en cinq caractères

    Voici la traduction que j'ai concoctée à partir de plusieurs traductions. Il n'est pas aisé de traduire un poème chinois en français.

    春眠不觉晓, 

    处处闻啼鸟。
    夜来风雨声, 

    花落知多少

    Je vous donne d'abord la traduction mot à mot :

    chūn mián bù jué xiǎo (printemps - dormir profondément - non - sentir - début)  

    chùchù wén tí niǎo (partout - entendre - chant - oiseau)  

     yè lái fēngyǔ shēng (la nuit - venir - vent et pluie - bruit)

      huā luò zhī duōshǎo (fleur - tomber - savoir - combien)

    La traduction :

    Aube printanière

    Au printemps, le dormeur, surpris par l'aube,

    De tous côtés, entend gazouiller les oiseaux,

    Toute la nuit, le vent et la pluie ont fait grand bruit,

    Qui saurait compter les fleurs tombées ?

     

    Et voici le texte dit par un monsieur et par une petite fille


    3 commentaires
  • Bonne année

     

    Bonne année

     

    Je suis très en retard pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2013. Mais n'a-t-on pas tout le mois pour le faire ? 

    Je vous l'écris donc en chinois... c'était mon devoir de vacances, j'ai envoyé une carte à notre prof. J'espère qu'il n'ya pas trop de fautes (sauf que j'ai écrit "Dandan laoshi" j'aurais dû écrire son nom de famille au lieu de son prénom. Quand on s'adresse à un professeur, on commence par son nom de famille et on fait suivre du titre (laoshi = professeur, yisheng = docteur...)

    Nous avons repris les cours lundi. J'oublie tout au fur et à mesure. Mais j'ai quand même été intéressée par ceci :

    les grands-parents maternels commencent par le mot "extérieur = wài) waipo (grand-mère) et waigong.

    on retrouve wai dans "waiyu" langue étrangère ou waiguo ren= personne étrangère 

    j'aime la formation de ces mots, c'est plus facile à retenir !

    Vous pourrez lire sur la carte que nous sommes allés dans les Alpes avec notre fils, notre belle-fille, notre petite-fille et notre petit-fils. Il a fait froid et il a neigé. Guy a skié (xué = neige aide à former le verbe skier) hua= glisser d'où "hua bing" = patiner car bing = glace (Islande se dit "bing dao". Tout s'enchaîne....

     


    12 commentaires
  • Voici la recette du riz cantonais donnée par Dandan, notre prof de chinois.

    Le nom authentique du riz cantonais est riz sauté (chao fàn)ou "guang dong chao fan" (guang gong = Canton). Pour un Chinois, dans un riz sauté simple et populaire, il y a seulement du riz et des oeufs comme ingrédients principaux. A l'origine, le riz sauté se faisait avec les restes de riz nature. Dans les restaurants, le riz sauté est plus élaboré (petits pois, crevettes, jambon)

    Il y a une autre recette de riz sauté de Hangzhou (riz de l'Empereur)

    La recette donnée par Dandan est celle qu'elle cuisinait dans sa famille quand elle vivait en Chine.

    2 bols bombés de riz nature déjà cuit (liang wan shu mi fan) liang = 2

    2 oeufs battus (liang ge da san de ji dan) "ji" c'est la poule et "ji dan" les oeufs de poule "da" c'est taper, ce qui veut dire qu'on bat les oeufs

    2 cuillères à soupe d'huile végétale (liang da shao zhi wu you)  da = grand, ce n'est pas le même caractère que le da " de taper)shao = cuillère donc da shao = cuillère à soupe

    1 c. à café de sauce de soja claire (yi xiaoshao de shengchou jiangyou) yi =1, xiao = petit (on retrouve ce mot souvent) donc xiaoshao = cuillère à café

    1 c. à café de vin jaune (spécial cuisine), j'ai trouvé ces deux ingrédients à l'épicerie chinoise de Pithiviers (yi xiaoshao huangliao jiu) huang = jaune (on trouve ce mot dans "Huang He ou Huang Ho, le fleuve Jaune) jiu = alcool

    1 oignon chinois (yi gen zhongguo cong) Zhongguo = Chine, notre oignon s'appelle yang cong (yang = occidental car cet oignon a été apporté par les Occidentaux). L'oignon chinois c'est la ciboule.

    sel et poivre (yan he hu jiao fen) "he"= et

    Hacher l'oignon, battre les oeufs avec 1 cuillère à café de vin jaune

    chauffer le wok 2 min puis mettre 1,5 c. à soupe d'huile, faire cuire les oeufs. Quand ils sont cuits, les couper en petits morceaux. Sortir du wok.

    Ajouter le reste d'huile et faire revenir l'oignon à feu doux, éventuellement des cubes de jambon, des petits pois, des crevettes... ajouter le riz. Ecraser le riz à l'aide d'une spatule. Ajouter les oeufs. Mélanger.

    Mettre la sauce de soja, saler, poivrer.

    Bon appétit !   


    zhù nǐ wèi kǒu hǎo

    (zhu = souhaiter, ni = tu, toi, wei = estomac, kou = bouche, hao = bon)

    riz cantonais


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique