• Tout d'abord, un livre qui se lit très vite :

    Mamie Luger" de Benoît Philippon.

    Berthe a 102 ans et elle est en garde à vue pour avoir blessé son voisin et permis à deux meurtriers de s'échapper. Elle raconte sa vie à l'inspecteur : elle a sept meurtres à son actif dont quatre de ses maris.

    Un livre très drôle, tendre aussi.

    lectures de novembre

    Pour le challenge Recyclivre2021, il me fallait lire une dystopie. J'avais lu "La servante écarlate " et "Les testame,nts" l'an dernier", La planète des singes, 1984, Fareinheit 451, .... autrefois. Et puis, ma belle-fille Sophie m'a conseillé la série pour ados de Malorie Blackman : Entre Chiens et loups, La couleur de la haine, Le temps d'aimer, Le retour de l'aube. Ce mois-ci, j'ai lu es trois premiers. Malorie Blackman a aussi écrit "Boys don't cry""

    Le monde est partagé entre deux peuples, les Primas, à peau noire, sont les dominants. Les Nihils, à peau blanche, ont les emplois subalternes et sont opprimés.

    Les deux races n'ont pas le droit de se mélanger et pourtant, Sephy et Callum s'aiment et ont un bébé. Callum sera pendu. La saga continue avec l'histoire de sa fille Callie Rose.

    La série a été écrite entre 2005 et 2009 (sauf le dernier, écrit en 2020) et de nombreux sujets sont abordés : les rapports entre parents et enfants, le terrorisme, le racisme, la politique et la corruption, l'immigration.

    J'ai moins aimé le deuxième tome.

    Dans le troisième, on commence par la fin (sans en donner l'issue) et les différentes époques se mélangent tout au long du livre. Les chapitres sont les réflexions de Callie, de sa mère, de l'oncle Jude, des grands-mères, des amoureux...

    lectures de novembre

    lectures de novembre

    lectures de novembre

    J'ai également relu un livre pour enfants (je l'ai fait lire à mes élèves dans le cadre du Prix Livrami en 1996 ou 97.) ; "Une petite flamme dans la nuit" de François David. Dans un camp de concentration, Moune raconte des histoires à Léa pour l'endormir. Elle lui explique comment la volonté peut s'opposer à la pire des intolérances et lui transmet un message d'espoir, une petite flamme qui permet de résister à la barbarie.

    lectures de novembre

     

     


    1 commentaire
  • J'ai continué la saga de Tancrède en Sicile (Viviane Moore) en lisant les tomes 2, 3 et 4. Une formidable épopée avec, dans chaque tome, un meurtre à élucider. L'histoire se passe vers 1154, sous le règne de Guillaume I le Mauvais de Sicile, fils de Roger II, dont nous avons vu le tombeau dans la cathédrale de Palerme.

    Livres lus en octobre

    le sarcophage de Roger II

    Livres lus en octobre

    Dans le premier tome, "le peuple du vent", Hugues de Tarse et Trancrède enquêtaient au château du Pirou, sur la côte ouest du Cotentin. Dans le deuxième tome, " "Les guerriers fauves", ils enquêtent à Barfleur, sur la côté est.  Puis ils prennent la mer sur une esnèque, bateau de guerre,qui escorte un navire marchand. Ils doivent rejoindre la Sicile. Mais dans le tome 3 ""la nef des damnés", ils sont attaqués par des pirates, puis des barbaresques et doivent se détourner de leur route pour accoster dans une des îles du Levant. Ils reprennent la route pour la Sicile. Ils accostent à Syracuse puis se rendent à Palerme, au moment où Guillaume I le Mauvais doit faire face à une révolte des barons. Ce sera le sujet du quatrième tome "le hors venu".

    À l fin de chaque tome, il y a une carte des lieux, un glossaire et une biographie des principaux personnages historiques.

    Livres lus en octobre

    Livres lus en octobre

    Parallèlement, j'ai lu "Petite histoire de la librairie française", de Patricia Sorel. Le livre a reçu le Prix Malesherbes, le libraire du roi. cette année. Ce livre se lit comme un roman !

    Livres lus en octobre


    votre commentaire
  • Entre Dieu et moi, c'est fini" de Katarina Mazetti. Traduit du suédois. L'histoire d'une ado. Sa meilleure amie se suicide, on ne sait trop pourquoi, m^me si on s'en doute un peu. L'amitié entre ces deux ados, complexées, trop matures, trop grandes, moquées et la souffrance de Linnea à la mort de son amie.

    Livres lus en septembre

    "Rien ne t'efface" de Michel Bussi.

    Je m'étais juré de faire attention et de découvrir le coupable dès le début du livre. Comme d'habitude, il nous a entortillés, nous faisant croire à une histoire de réincarnation alors que la solution était plus terre à terre. Un régal. Le lac Pavin en toile de fond

    Livres lus en septembre

    Ce qu'il faut de nuit" de Laurent Petitmangin. J'ai beaucoup aimé ce livre sur l'histoire d'un père socialiste qui élève seul ses deux fils après la mort de sa femme. L'un d'eux se retrouve embrigadé dans l'extrême-droite et tue un opposant. Un livre très émouvant sur l'amour entre ce père et son fils.

    Livres lus en septembre

    "Le peuple du vent" de Viviane Moore. J'ai choisi ce livre, le premier d'une saga de sept tomes sur l'épopée des Normands en Sicile. Ce premier tome se passe dans le Cotentin, dans les années 1160, pendant le règne de Henri II Plantagenêt roi d'Angleterre; Louis VII roi de France et Guillaume Le mauvais (fils de Roger II) roi de Sicile.  Nous sommes passés près du château du Pirou. Malheureusement, le château était fermé.

    Il me faudra lire le tome 5 "Le sang des ombres" qui se passe en Sicile.

    Livres lus en septembre

     


    3 commentaires
  • Quel bonheur de pouvoir retourner au théâtre, au restaurant, au cinéma...

    Hier, après un petit en-cas rapide au restaurant du théâtre (carpaccio de saumon, tarte à l'abricot), nous avons vu "Les parents terribles" de Cocteau. Cette reprise de la pièce se fait depuis 2020.Cela ressemble parfois à du vaudeville, c'est de la tragédie. Du temps de Cocteau, la pièce a été interdite (inceste, vision déplorable de la famille française) puis reprise de nombreuses fois après 1945, filmée aussi.

     Avec Murielle Mayette-Holtz (magnifique, impressionnante dans ce rôle démesuré) Charles Berling, Maria de Medeiros, Emile Berling, Lola Créton

    Nous sommes rentrés à minuit et demi car le trajet est long : nous avons pris l'habitude de bénéficier  du transport (gratuit !) mis en place par le conseil général. Pratique, pas besoin de trouver une place, de gérer la conduite de nuit, sous la neige.. c'est long, mais on peut dormir, lire sur sa liseuse, bavarder.

    Ci-dessous, au théâtre de Nice

    et le film intégral, version 2003 avec Nicole Garcia, François Berléand, Jeanne Moreau, Adriana Gil, Cyril Thouvenin


    votre commentaire
  • Un gros policier de Franck Thilliez : Angor. Captivant.

    Livres lus en août

    un livre pour ados que Marie a aussi avalé en deux jours : Boys don't cry de Malorie Blackman. Histoire d'un ado qui vient tout juste d'avoir son bac et qui s'occupe de son bébé abandonné par la maman. 

    Livres lus en août

    deux romans de Agnès Martin-Lugand

    J'ai toujours cette musique dans la tête

    Livres lus en août

    et Entre mes mains le bonheur se faufile. Ces deux livres se lisent facilement mais ne m'ont pas emballée

    Livres lus en août

    Demain j'arrête " de Gilles Legardinier. Facile à lire et vite lu. Je l'ai mis dans le défi 16 du ChallengeRecyclivre21 "un livre feel good"

    Livres lus en août


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique