• Sur une idée de Laurence (tuto sur son blog)

    les consignes étaient de coller une photo d'intérieur découpée dans un magazine (j'ai ajouté la plante et la table par dessus avec des carrés mousse 3 D). Puis dessiner un cadre de fenêtre, découper les vantaux du milieu, tamponner une horloge, écrire un texte et coller une aquarelle de paysage derrière la fenêtre.

    Je dédie cette carte à mon frère dont c'est bientôt l'anniversaire.

    Dedans, dehors, changement d'heure, Mix aquarelle collage

     

     


    2 commentaires
  • Presque toutes les photos sont de Jeannine et de Simone

    on circule à vélo :

    Dans la rue, à Maduraï

    Dans la rue, à Maduraï

    Dans la rue, à Maduraï

    à pied :

    Dans la rue, à Maduraï

    Dans la rue, à Maduraï

    en portant ses paquets sur la tête :

    Dans la rue, à Maduraï

    sans les mains !

    Dans la rue, à Maduraï

    Dans la rue, à Maduraï

    à moto :

    Dans la rue, à Maduraï

    Dans la rue, à Maduraï

    avec casque ou sans casque :

    Dans la rue, à Maduraï

    en rickshaw :

    Dans la rue, à Maduraï

    en bus (fenêtres ouvertes et grillagées :

    Dans la rue, à Maduraï

    comme dans tous les pays d'Asie, une électricité fouillis !

    Dans la rue, à Maduraï

    des étudiantes :

    Dans la rue, à Maduraï

    Dans la rue, à Maduraï

    une seule classe :

    Dans la rue, à Maduraï

    le prof leur a dit de nous dire bonjour :

    Dans la rue, à Maduraï


    votre commentaire
  • Samedi 25 janvier

     

     

    Ce jour-là, nous partons pour Madurai. C’était pour cette ville que j’avais envie de faire ce voyage.

     

    Nous faisons un premier au marché aux fleurs. Il y a beaucoup de monde dans les allées. Les gens fabriquent des colliers de fleurs pour honorer les statues. Nous recevons un très bon accueil pendant la visite du marché, on nous donne des œillets d’Inde pour mettre dans les cheveux et on nous met un point rouge -le bindi – sur le front.

    tout est dit :

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

    Un marché aux fleurs à Madurai

     


    votre commentaire
  • Pour ma part, j’ai préféré passer l’après-midi pour me reposer un peu, puis dessiner quelques fleurs du magnifique jardin.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    L’hôtel est un ancien palais avec des meubles en bois d’époque, des tableaux et des photos anciennes sur les murs. Nous sommes au rez-de-chaussée, ce qu’apprécie mon genou bien abîmé. Devant les chambres, une vaste terrasse nous accueille pour le dessin ou la lecture.

    lecture ou sieste ?

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Je profite de ce séjour un peu prolongé pour donner du linge à laver (dans un joli sac à linge sale fait de papier journal). Pour 10 €, tout le linge sale du début du séjour est lavé et repassé.

     

    Une heure de repos et de dessin, cela suffit. Jeannine et moi, partons à la découverte de la ville. Déception, les deux temples que nous voulions visiter sont fermés. Nous nous contenterons de voir ces temples de l’extérieur. Celui de Ganesh, le dieu éléphant. Celui de Durga avec son lion.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    près de l'hôtel, le temple Sri Dharma Muneeswaran

    Après-midi libre à Karaikudi.

    dédié à Shiva :

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    un peu plus tard dans la soirée, on lave la statue :

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Nous ne sommes pas trop sûres de notre plan et de notre application mapsme pour nous retrouver dans le dédale des rues, alors nous faisons attention au trajet. Après de jolies rencontres et quelques achats (pas facile d’expliquer que nous voulons des protège slip), nous retournons à l’hôtel.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Lakshmi :

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Kali :

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Ganesh :

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    le kolam :

    Après-midi libre à Karaikudi.

     

    Nous sommes quelques-uns à aller au cinéma tout près de l’hôtel.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Nous ne savons pas ce que nous allons voir. La séance débute à 18 h 15. Il me semble que le billet coûtait deux cents roupies en catégorie moyenne (il y a trop catégories). Dehors, un homme me dit « Vous n’allez rien comprendre, c’est en tamoul ». Je lui réponds « pas grave, c’est juste pour l’ambiance ». L’affiche ne semble guère engageante.

    Après-midi libre à Karaikudi.

    Les places sont numérotées. Heureusement, nous sommes dans le fond près de la porte car nous avons l’intention de quitter au bout d’une heure. La salle n’est pas très grande, rien à voir avec le grand cinéma de Jaipur. Il y a une seule femme et deux ou trois jeunes garçons dans la salle. Tout le monde fait beaucoup de bruit, la musique est forte, les gens se déplacent même quand la séance commence par les actualités. Puis tout le monde se lève, on entend l’hymne national.

     

    Le film commence : c’est « Psycho » (en hommage à Hitchcock. C’est un film très violent, avec des séquences sentimentales : un psychopathe décapite des femmes (rien ne nous est épargné, le sang coule), une jolie speakerine est enlevée, séquestrée mais pas décapitée car elle montre au tueur qu’elle n’a pas peur. On a tout compris. On est parti avant la fin mais on sait que cela se termine bien. La jeune fille va être sauvée par le beau musicien aveugle (l’acteur c’est Udhayanidhi Stalin, fils fils de l'ancien Premier ministre adjoint du Tamil Nadu M. K. Stalin et le petit-fils de l'ancien Premier ministre du Tamil Nadu, M. Karunanidhi.

    la bande annonce : âmes sensibles s'abstenir. Quand je pense qu'il y avait des enfants à cette séance...

     

    On termine la journée par un excellent dîner : potage, crevettes, riz, cailles, glace.

     

     

     


    1 commentaire
  • De retour à Karaikudi, nous déjeunons à l’hôtel The Bangala. Le repas est servi à l’assiette ou plutôt sur une feuille de bananier : betteraves, mangue sucrée, pommes de terre, cristophines, galette de maïs, poisson, riz, poulet et pour dessert, de la glace ! Un délice.

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    L’après-midi est libre mais Arul prévoit toujours des visites supplémentaires. Je décide de rester à l'hôtel mais Guy et la plupart des personnes du groupe reprennent le car pour aller visiter une fabrique de carreaux de céramiques (les mêmes que ceux que nous avons vus à la V.V.R house puis un temple local).

    Attangudi est un petit village célèbre pour la fabrication des carreaux décoratifs, fabriqués à la main et peints de motifs traditionnels. Les carreaux (appelés Athangudi tiles) sont faits à partir d’argile locale. J’ai trouvé sur le net cette vidéo :

    Les pigments sont mélangés à du ciment blanc et versés dans les compartiments du moule sur une plaque de verre, ce qui donnera aux carreaux une surface lisse et brillante. On met ensuite une couche de ciment, on fait sécher les carreaux au soleil et on les plonge dans l’eau pour les durcir. On fait à nouveau sécher au soleil. Les motifs sont très beaux, très colorés. L’artisan que les amis ont vu travaillait sans moule (photos d’après captures d’écran des vidéos de Guy)

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    les Indiens aiment bien nous serrer la main

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

     

    Ensuite, les amis sont allés voir un temple, dédié à Shiva comme vous pouvez le voir (le taureau Nandi et le trident).

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    en bas : Krishna vole les vêtements des gopi (histoire déjà racontée)

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    équilibristes:

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Kairakudi : après-midi libre mais visites quand même. Ce que je n'ai pas fait :

    Demain, vous saurez ce que j'ai fait pendant ce temps

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires