• Le fort d'Amber

    J'ai passé beaucoup de temps à essayer d'identifier mes photos et j'espère qu'il n'y a pas trop d'erreurs !!!

    Nous sommes allés deux fois au fort d’Amber : notre guide a eu raison de nous proposer la visite de nuit car le fort était illuminé et il n’y avait presque personne. Le soir, nous nous y sommes rendus d’abord en bus puis en 4/4 et le lendemain matin, nous y sommes retournés en bus et à dos d’éléphant, comme le faisaient les maharajas. Amber est restée capitale de l’état jusqu’à ce que Jai Singh II transfère la capitale à Jaipur en 1727.

    Le fort d’Amber se trouve à une dizaine de km au nord de Jaipur et on termine par 1,5 km d’ascension sur une route étroite et en lacets. Pour accéder au fort, il faut franchir 7 portes. 

    La dynastie rajpoute Kachwaha régnait sur la région depuis le XII è siècle. Les rajas coopérèrent avec les Moghols. Jodhai Bai, fille de Bhar Mal, épousa Akbar, le troisième Moghol et fut la mère de Jahangir (cette histoire est racontée dans « Jodhaa Akbar » 2008). Son frère, Bhagwan Das (1537-89), épousa une musulmane. Man Singh I (1550-1614), fils de Bhagwan Das, remporta de nombreuses victoires aux côtés d’Akbar qui lui accorda le titre de raja d’Amber.

    Le fort d’Amber fut construit par Man Singh I puis embelli par son petit-fils Jai Singh I (1611-67) grâce aux butins remportés lors de batailles aux côtés des Moghols Akbar, Jahangir, Shah Jahan, Aurangzeb.   

    Le fort d'Amber

    Après avoir franchi la Porte du Soleil (Suraj Pol), nous pénétrons dans une première cour, Jaleb Chowk, c'est que notre éléphant nous déposa le lendemain. Cette grande cour servait aux défilés, notamment au retour des batailles, avec le butin. Son nom signifie « cour où les chevaux et les éléphants étaient attachés ».

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Après avoir franchi la porte du Lion (Singh Pol), nous pénétrons dans la deuxième cour dans laquelle se trouve le temple hindou dédié à Kali ( Ambika). Au XVI è, on égorgeait une chèvre, sacrifice maintenant interdit, on offre de l’alcool à la déesse.

    Le diwan-i-am  (salle des audiences publiques) est en grès et marbre. On raconte que la magnificence de ces colonnes aurait provoqué la jalousie de Shah Jahan, obligeant Jai Singh I à les recouvrir de plâtre (maintenant retiré). Les chapiteaux représentent une tête d’éléphant (symbole du pouvoir) qui tient une fleur de lotus (prospérité).

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

     

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    La porte de Ganesh (Ganesh pol) donne accès à la troisième cour. Au-dessus de la porte, une peinture représente un Ganesh tantrique.

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Au-dessus de la porte, des jali permettaient aux femmes d’assister aux audiences sans être vues.

    Dans cette troisième cour, à gauche, se trouvent le Jai Mandir et, au-dessus, le Jas Mandir. Le Jai Mandir (ou Diwan i-khas) est une salle d’audience privée, tout en marbre blanc. Son plafond est marqueté de petits miroirs. Les murs et les plafonds du Sheesh Mahal (palais des miroirs) sont entièrement recouverts de miroirs et verres de couleurs.

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Au-dessus du Jai Mandir, se trouve le Jas Mandir, dont les murs sont aussi recouverts de miroirs et de verre coloré. La façade ajourée de jali permettait de faire circuler l’air frais et de là on peut avoir une belle vue sur le lac.

    Toujours dans cette troisième cour, face à ce complexe, se trouve le Sukh Mandir (salle de la mousson) dont la salle était pourvue d’un système de climatisation ingénieux : l’eau parfumée à la rose traversait la pièce par une petite cascade puis elle s’écoulait le long d’un canal pour rejoindre le jardin. Les portes, marquetées d’ivoire, sont en bois de santal. Au milieu, le jardin Aram Bagh, à la moghole.

    Le fort d'Amber

    La quatrième cour est le domaine des femmes. Au milieu de la cour, se trouve le baradari, sorte de petit boudoir, pourvu autrefois de rideaux pour protéger l’intimité des maharanis.

    Krsihna et ses gopi :

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

     

    Le fort d'Amber

    Le fort d'Amber

    les latrines :

    Le fort d'Amber

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :