• Le cercle, un roman policier de Bernard Minier. Un gros livre de 750 pages qui se dévore d'une traite ! Je ne vous raconte pas l'histoire qui se passe dans le sud-ouest, près de Toulouse. Le policier chargé de l'enquête était aussi celui du premier roman de Bernard Minier "Glacé" (on en a fait une série, visible sur Netfiix). On le retrouve dans autres romans, notamment "La vallée" paru l'an dernier.

    livres lus en mai

    Sœurs de miséricorde" de Colombe Schneck. L'histoire d'une Bolivienne des hautes terres qui, pour nourrir sa famille, décide d'aller travailler à Rome puis à Paris. Elle réussit à garder la bonté et les valeurs qu'elle a reçues dans son enfance et elle montre à ses patronnes ce que leurs eux ne voient pas du monde. J'ai aimé ce roman qui raconte la solidarité entre femmes.

    livres lus en mai

    Meurtre chez tante Léonie", un roman policier d'Estelle Monbrun. Rien d'extraordinaire mais cela m'a rappelé ma visite de la maison de la "tante Léonie" à Illiers-Combray, dans l'univers de Marcel Proust.

    livres lus en mai

     


    1 commentaire
  • Deux romans de Camilla Läckberg qui forment un diptyque.

    "La cage dorée" et "Des ailes d'agent"

    Je n'ai pas vraiment été emballée par ces deux livres.

    premier tome :

    Un mari parfait, une fille adorable et un appartement de luxe dans l’un des quartiers les plus chics de Stockholm, Faye Adeilheim semble tout avoir. Mais de sombres souvenirs de son enfance à Fjällbacka (elle s’appelalit alors Matilda) la hantent et elle se sent chaque jour un peu plus prisonnière d’une cage dorée. La femme forte et ambitieuse qu’elle était autrefois a tout abandonné pour Jack, rencontré à Sup de Co. Lorsqu’il la trahit, son univers s’effondre. Du jour au lendemain, elle se retrouve sans rien. D’abord complètement anéantie, elle décide de rendre coup pour coup et se met à échafauder une vengeance impitoyable. (4 ème de couverture)

     

     

    Le livre se lit facilement, l’écriture est fluide mais les personnages sont trop caricaturaux.

    Livres lus en avril

    deuxième tome :

    Faye mène la belle vie à l'étranger. Sa société Revenge est plus florissante que jamais et son ex-mari infidèle se trouve derrière les barreaux. Mais au moment où elle pense que tout est rentré dans l'ordre, sa petite bulle de bonheur est de nouveau menacée. Revenge est sur le point de s'implanter aux États-Unis lorsqu'elle découvre que de nombreuses actions sont vendues dans son dos, mettant en péril l'existence même de l'entreprise. Contrainte de retourner à Stockholm, Faye risque de voir l'oeuvre de sa vie s'effondrer. Et pour couronner le tout, les fantômes inexorables de son passé semblent encore loin d'avoir étanché leur soif de sang. Avec l'aide d'une poignée de femmes triées sur le volet, elle va désespérément tenter de sauver ce qui lui appartient - et la vie de ceux qu'elle aime. (quatrième de couverture).

     

     

    J'ai eu l'impression que le livre était sponsorisé par les marques de luxe, vêtements, bijoux, sacs, cartes bancaires, meubles. Lassant.

    Livres lus en avril

    Le troisième livre lu en avril est "Tout ce qui est sur terre doit périr, la dernière licorne". Un livre de Michel Bussi paru au préalable sous le pseudo de Teddy Rolland. Je l'ai intégré dans le "Challenge recyclire 21" pour le défi 21, un livre qui fait froid dans le dos.

    L'action se déroule à Bordeaux, Hong Kong, Melbourne, Hong Kong mais surtout en Arménie (la cathédrale d' Etchmiadzine), au Nakhitchevan et en Turquie, sur les pentes des Monts Ararat, le petit et le Grand. Les héros se lancent en effet à la quête de l'Arche de Noé dont la légende dit qu'elle échoua au sommet du Grand Ararat. Ils sont poursuivis par les méchants tortionnaires et, comme d'habitude chez Michel Bussi, les personnages ne sont pas ce qu'ils paraissent. J'ai aimé ce livre !

    Livres lus en avril

     

     


    2 commentaires
  • "Derniers jours en enfance de Philippe Mangion (livre gentiment dédicacé par Philippe). J'ai inscrit ce livre pour le défi 6 de ChallengeRecyclivre : " un livre dont le titre vous fait penser à un premier amour"... premier amour, pas vraiment, mais on fait comme si... ce livre raconte le passage de l'enfance à l'adolescence, les jeux des enfants, les aventures interdites, les récations des enfants face aux secrets des adultes la découverte d'un demi-frère né d'un adultère, les disputes des parents... Le style est agréable et le livre se savoure petit à petit. J'aime bien faire durer le plaisir pour certains livres. La couverture est une œuvre de sa femme, Dany Mangion. J'ai rencontré Philippe en décembre quand je lui ai prêté des ducuments sur la Commune.

    Livres lus en mars

    Les impatientes" de Djaïli Amadou Amal, prix Goncourt des Lycéens 2020. Je l'ai mis dan sle défi 15 "un livre dont le titre présente une émotion, un sentiment"

    Trois destins de femmes Peules du Cameroun. Ramla, lycéenne de 17 ans, obligée de renoncer à son amour et à son désir de devenir pharmacienne. Son oncle et son père la marient de force à un homme de 50 ans, déjà marié à Farida.  Sa demi-sœur Hindou est mariée le même jour à son cousin Moubarak, qui n'a de cesse de la battre et de la violer. Hindou finit par devenir folle. Enfin, Farida est la première épouse de l'homme de 50 ans. Elle jalouse Ramla, jeune, instruite et jolie et finit par la faire répudier. Trois femmes, victimes de la domination des hommes.

    Livres lus en mars

    L'ordre du jour" d'Éric Vuillard. Prix Goncourt 2017. Je l'ai mis dans le défi 7 "un livre primé en 2017".

    livre très court (150 pages), historique. Peu après l'incendie du Reichstag, une réunion secrète se tient entre les grands patrons allemands  (dont Krupp qui figure sur la couverture du livre) et Goering leur demande de soutenir financièrement le parti nazi. On voit ensuite apparaître dans le livre l'entrevue du Berghof, le djeuner entre Chamberlain et Ribbentrop, l'Anschluss, les accords de Munich. Glaçant.

    Livres lus en mars

    Quand la haine sera morte" de Michel Leydier. Je n'ai pas du tout aimé ce polar, beaucoup trop noir, beaucoup trop violent.

    Livres lus en mars

    Dans ces bras-là" de Camille Laurens. Prix Fémina et Prix Renaudot des lycééens 2000.

    Un livre sur les hommes, que l'amour des amours. Tous les hommes, le père, le mari, le frère, l'amant, le grand-oncle, le premier amour, le grand-père, le professeur, le fils, le passant, l'acteur, l'éditeur, et le psy puisque c'est avec lui que démarre et fini le livre. etc... Les chapitres sont courts, une page ou deux. Certains personnages sont évoqués en un seul chapitre, d'autres dle sont dans plusieurs chapitres... Avant de lire ce livre, j'avais lu "Fille" dans lequel reviennent certains personnages : le père, la mère et son amant André, le grand-oncle incestueux. C'est une autofiction ; la narratrice est prénommée Camille, comme l'auteure, et les chapitres alternent entre "je" et "elle". Le titre fait référence à une chanson de Guy Béart que vous connaissez peut-être.

    Livres lus en mars

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Je continue le challenge de Recyclivre; En janvier, j'ai pu cocher le défi 8 : un tome de manga ou de BD (L'Arabe du futur, tome 5, de Riad Sattouf), et le défi 11 : un livre dont le titre ne comporte qu'un mot (Fille, de Camille Laurens)

    Ce mois-ci, j'ajoute le défi 12 : un premier roman : "La commode aux tiroirs de couleur" d'Olivia Ruiz. Très beau livre sur l'hstoire de Rita qui a fui la guerre civile d'Espagne en 1939. Dans les tiroirs de la commode que lui a légué sa grand-mère Rita, la narratrice va comprendre tout le passé de cette femme, et découvrir tous les secret. Le livre m'a fait penser au livre de Carole mMartinez, "le coeur cousu";

    Livres lus en février

    Encore un livre qui révèle des secrets de famille et pourquoi la mère de la narratrice lui demande d'appeler sa fille Salomé en souvenir d'une petite fille raflée dans le ghetto de Kovno (Kauras, en Lituanie) et gazée à Auschwitz. L'enquête de Colombe Schneck  sur les traces du passé de sa famille. J'aurais pu le mettre dans le défi n° 2, un livre tiré d'une histoire vraie, mais je mettrai plutôt "La petite femelle" de Jaenada (l'affaire Pauline Dubuisson) que je n'ai pas terminé.

    Livres lus en février

    Un policier de Michel Bussi. L'action se passe en Corse, un accident en 1989 qui n'en est pas un, le retour de la rescapée de l'accident sur les lieux de ses vacances. Les suspects se succèdent. ON ne s'ennuie pas dans ce roman de plus de 500 pages qui se lit à toute vitesse.

    Livres lus en février

    Un livre de Laetitia Colombani. C4est son deuxième roman (le premier, c'était "la tresse"). J'aime beaucoup le style alerte et vif. Un peu comme dans La tresse, deux histoires qui se superposent. Victime d'un burn out, Solène cherche à se reconstruire dans le bénévolat. Elle  devient bénévole au Palais de la Femme, dans le quartier de Charonne. Et, en alternance, l'histoire de ce Palais, ancien couvent, reconverti  en 1929 en refuge pour les femmes en situation de précarité. C'est l'oeuvre de Blanche et Albin Peyton, membres de l'Armée du salut. Le Palais existe toujours.

    Livres lus en février

    Tout juste commencé, ce sera le défi n° 19, un livre qui peut se lire en un jour.  J'ai beaucoup aimé la lettre de De Gaulle (Noël ! Noël outragé ! Noël brisé ! Noël marchandisé ! mais Noël célébré ! Célébré par lui-même, célébré par ses rennes.... L'Enfance a ses devoirs, mais ce sont ses devoirs de vacances"

    Edith Piaf : Non, rien de rien. Non ! je ne commande rien... C'est payé, balayé, oublié, Je me fous de Noël !

    Prévert : "Rappelle-toi, Père Noël. Il neigeait sans cesse sur le Pôle nord cette nuit-là.... Quelle connerie, Noël" (voir Barbara)

    la lettre de Soulages qui veut des pastels de couleur

    Et aussi Perec, Ulysse, la lettre du serveur vocal;

    Ce livre m'a aussi fait connaître les poèmes de Ghérasim Luca, poète lituanien

    je n'ai pas compris la lettre de Félix Fénéon ni celle de Erwin Shödinger. Je vais chercher

    Textes écrits par les membres de l'OuLiPo (il y en a 41 mais "certains sont excusés pour cause de décès" comme Queneau, Duchamp, Le Lionnais, Perec, Calvino....)

    Pour en savoir davantage, vous pouvez aller sur la page facebook de l'OuLiPo (vidéos de leurs réunions)

    Livres lus en février


    2 commentaires
  • Il s'agit de lire 21 livres en 2021 (en 2050, cela en fera beaucoup ! mais je ne serai plus là) .  2021 : 21 défis

    La liste est là : CLIC

    Je ne fais pas ça pour gagner mais c'est une motivation de plus pour lire. Un livre peut être utilisé dans deux défis mais pas plus et on peut faire dans le le désordre.

    Merci à Marie pour m'avoir aidée à poster ma première photo sur Instagram @recyclivre : #ChallengeLectureRCL21.

    Le défi 1, c'est : un livre avec une couverture orange.

    Challenge Recyclivre


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique