• Le musée national de Bangkok (suite)

    Le Palais des Audiences (Siwamokkhaphiman) renferme de très beaux objets

    Le musée national de Bangkok (suite)

    devant : linteau aux oies entourant une arche végétale. 8 è. Derrière buste de Bouddha (voir plus loin)

    Le musée national de Bangkok (suite)

     Dharmachakra, roue de la loi avec un cerf accroupi. Style Dvaravati, 7 è s. Bouddha donna son premier sermon à ses 5 disciples à l’ermitage de Savnath (la forêt où les cerfs vivent), près de Varanasi.

    Le musée national de Bangkok (suite)

     Boddhisattva Padmapani (Avalokitesvara), Période Srivijaya, 9 è siècle. Normalement représenté tenant un lotus, comme symbole de compassion, il était vénéré par les gens vivant sur la côte sud de la Thaïlande, durant la période Srivijaya.

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

    un autre Boddhisattva Avalokitesvara, style Lopburi 13-14 è :

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

    un autre Boddhissttva Avalokiteshvara, style Srivijaya, 9 è :

    Le musée national de Bangkok (suite)

     Vishnou à 4 bras. 8 è

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

     Vishnou dormant sur le naga Shesha. Style Lopburi, 12 è s. Du nombril de Vishnou sort une tige de lotus sur laquelle se tient Brahma, le dieu créateur. Un jour de Brahma (le kalpa, qui correspond à 4 320 millions d’années de notre monde) est le temps qu’il faut pour éroder la montagne de 12 km de hauteur (de chaque côté de Brahma, deux anges qui érodent la montagne avec leur voile). Brahma crée l’univers chacun de ses jours et le réintègre en lui-même chacune des ses nuits (une nuit de même durée qu’un jour).

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Vishnou, style Lopburi, 13-14 è :

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

    Vishnou, Sukhotaï. 14-15 è

     

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

    Garuda tenant un naga, style Lopburi, 12-13 è. Garuda est la monture de Vishnou

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

    Lakshmi, femme de Vishnou. style Ayutthaya

    Le musée national de Bangkok (suite)

     Pierre de Ramkhamhaeng, Sukhothaï. 1292 ap JC. Première inscription en thaï

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Ishvara. Sukhotaï, 14-15 è

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

     Surya, dieu hindou du soleil 7-8 è

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

     dieu hindou à 8 bras, style Lopburi, 12 è

    Le musée national de Bangkok (suite)

     Stèle représentant Bouddha protégé par le naga Shesha (Ananta). Style Dvaravati, 8è-10è. Six semaines après qu’il eut donné son enseignement, Bouddha méditait sous l’arbre de Mucalinda. Lors d’un violent orage, le naga Mucalinda le souleva grâce à ses sept anneaux et le protégea de la pluie avec son capuchon à sept têtes.

    Le musée national de Bangkok (suite)

     Tête de Bouddha, style Ayutthaya. 16 è.

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Le musée national de Bangkok (suite)

     Bouddha soumettant Mara. Style Lanna. 15 è. Bouddha méditait sous l’arbre de la Bodhi, quand le démon Mara lui envoya ses filles pour le tenter. Bouddha baissa les yeux et toucha la terre de sa main droite (geste de l’appel de la terre à témoin). La déesse de la terre, Mae Thorani tordit ses cheveux pour noyer les démons de Mara.

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Le musée national de Bangkok (suite)

     Bouddha en marche, style Sukhothaï, 14-15 è

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Tête de Bouddha, style Dvaravati, 7-9 è

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Quatre Bouddhas, style Lopburi, 13-14 è. Kakusandha, Konagamana et Kassapa, bouddhas du passé et Gautama, Bouddha du présent

    Le musée national de Bangkok (suite)

    tête de Bouddha, style Sukhothaï

    Le musée national de Bangkok (suite)

    stupas gigognes, le dernier, en cristal, contient les reliques du Bouddha. Les cendres du Bouddha ont été divisés en 84 000 parts.

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Cinq Bouddhas protégés par les nagas, style Rattanakosin, 19 è. En ivoire. Ce sont les Bouddhas du passé (Kakusandha, Konagamana, Kassapa), le Bouddha du Présent (Gautama) et le Bouddha du Futur (Maitreya).

    Le musée national de Bangkok (suite)

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

    Bouddha couronné, style Rattanakosin 19 è

    Le musée national de Bangkok (suite)

    miniature représentant une scène du Ramanayana (à mon avis la bataille de Lanka), utilisée pour la cérémonie de crémation de la Reine Sunandha Kumariratana et sa fille, épouse et fille du roi Chulalongkorn Rama V, mortes en 1880. Pour savoir comment est morte cette reine, il faudra attendre quelques jours et lire mon article sur Bang Pa-in.

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

    deux statues photographiées par Guy mais il n'a pas noté les noms

    un mahout avec son fouet ?

     

    Le musée national de Bangkok (suite)

     

    peut-être Rama ?

    Le musée national de Bangkok (suite)


  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Décembre à 09:08

    Un musée qui renferme un grand nombre de trésors

    Merci pour la belle carte reçue hier, je suis touchée que tu penses à moi pendant tes voyages.

    Bon dimanche, ici c'est grosse pluie et grand vent

    Bisous bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :