• Érevan

    Érevan a été fondée en 782 avant notre ère. Au début, c’était l’empire d’Ourartou. S’ensuit ensuite une série de batailles, de pillages, de séismes, de massacres jusqu’en 1918 où elle devient la capitale d’une des 15 républiques soviétiques. C’est la douzième ville à devenir capitale d’Arménie. L’architecte Alexandre Tamanian remodèle alors la ville.

     

    Érevan

     

    Érevan compte un peu plus d’un million d’habitants. C’est une ville très boisée (40 % de verdure). C’est très agréable de se promener dans les rues ombragées ou bordées de pelouses. Un peu partout il y a des fontaines et des jets d’eau. L’air conditionné est partout, dans le car, dans les restaurants, dans les hôtels, les musées. Mais dehors, il faudra obligatoirement user de la crème solaire, du chapeau et boire de l’eau.

    Le centre d’Érevan est en forme de soleil au centre duquel se trouve la Place de la République avec le musée national d’Histoire de l’Arménie, le palais du Gouvernement, des hôtels. La plus grande partie de la ville est sur les collines.

     

    Érevan

     

    Le Vernissage c’est le marché aux puces d’Érevan. On y trouve de tout mais il faut chercher… Grâce à Arminée, j’ai pu trouver pour Laurent un stand où il y avait de vieux livres d’échecs. J’ai choisi celui de Botvinik, GMI russe, plusieurs fois champion du monde. En Arménie, l’enseignement des échecs est intégré dans les programmes scolaires et les champions sont nombreux : Levon Aronian, Vladimir Akopian, Gabriel Sargissian et Tigran Petrossian dont le portait se trouve sur le nouveau billet de 2000 drams.

     

    Érevan

    des joueurs de jacquet (nardi en arménien)

    Érevan

    à l'entrée du Vernissage, statue de Garegin Nzhdeh, homme politique arménien avant la soviétisation :

    Érevan

    Érevan

     

    Il y a de nombreuses statues ou bustes sur les places ou dans les rues mais la plupart de mes photos sont ratées (prises dans le car ou à contrejour).

    Hayk Bzhiskhyan, révolutionnaire bolchevik, connu sous le nom de Gaya Gai. On dit qu’il y a un code pour les statues équestres : si le cheval se cambre, cela signifie que le cavalier st mort au combat, si l’une des pattes antérieures est levée, c’est qu’il mort de ses blessures et si les quatre jambes reposent au sol, c’est qu’il est décédé de mort naturelle. Certains disent que c’est une légende urbaine et que nombreux cas la contredisent (statues équestres de Napoléon, de Louis XIV…). En tout cas, Gaya Gai a été abattu au moment des grandes purges de Moscou (il a été réhabilité par la suite).

     

    Érevan

     

    David de Sassoun, héros légendaire et son cheval Poulain-Djalali qui parle comme un humain et vole comme un oiseau.

     

    Érevan

     

    Karabala, rue Abovyan. C’était un vendeur de roses rouges, amoureux de l’actrice Arus Arsyan. Emprisonné pour avoir tué un rival, il rencontra en prison le poète Yeghiché Tcharents (qu’on voit sur le billet de 1000 drams).

    Érevan

     

    Fire dance (Lilith)

     

    Érevan

     

    La place Charles Aznavour abrite le cinéma Moscou où a lieu le festival de l’Abricot d’Or, une fontaine avec les 12 signes du zodiaque, un jeu d’échecs géant, des statues faites avec des métaux de récupération par Ara Arakelian.

     

    Érevan

    Érevan

    Érevan

    Érevan

     

    Nous visitons le Musée d’Histoire de l’Arménie. L’audioguide est bien pratique pour entendre les explications d’Arminée. Malheureusement, les photos sont interdites et je me contenterai d’acheter un livre sur le musée.

    Érevan

    roi Gagik I Bagratid

    Érevan

     vierge à l'enfant monastère Haghatsin 13 è

    Érevan

    Érevan

    bas-reliefs dans les rues :

    Érevan

    Érevan

    Érevan

    Érevan

     

    Érevan

    Érevan


  • Commentaires

    1
    Joelle
    Lundi 22 Juillet à 14:41
    Le nom d'Erevan m inspire queque chose dont je ne me souviens ppmus
      • Lundi 22 Juillet à 15:09

        les cérémonies au moment de la mort d'Aznavour ? le passage d'E.Macron l'an dernier ?

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :