• Vat Phou (suite)

    Nous voici donc arrivés à la partie la plus raide de l'ascension du Vat Phou.

    Nous commençons par une allée doucement pentue, en dalles de grès

    Vat Phou (suite)

    puis un escalier naga du XI è siècle très raide, aux marches étroites, abruptes et hautes composé de 7 volées de 11 marches. Les frangipaniers, fleur nationale du Laos, nous font un peu d’ombre.

    Vat Phou (suite)

    De là-haut, la vue est superbe !

    Vat Phou (suite)

     

    devant le quadrangle de droite, vous remarquez le petit temple (ruiné) de Nandin, la monture de Shiva.

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

    Le sanctuaire, dans le style du Baphuon, abritait autrefois une représentation de Shiva sous forme de linga qui devait être arrosé en permanence par l’eau de la source située plus haut. Les murs du sanctuaire sont décorés de dvarapala, de devata. Les frontons montrent des sculptures de l’époque khmère : Krishna (avatar de Vishnou) dévorant son oncle Kamsa qui avait cherché à le tuer (ou Bhima tuant Dushasana, il lui déchire la poitrine et boit son sang), Shiva ascète honoré par des rishi, Indra sur l’éléphant tricéphale Airavata (en lao Eravan) et à côté des têtes de kala, scènes du Ramayana (un singe combat les démons), Vishnou monté sur garuda (ailes), Vishnou (ou Shiva ?) sur naga.

    la face sud du sanctuaire :

    Vat Phou (suite)

     

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

     

    ascète :

    Vat Phou (suite)

     

    face sud, porte centrale. Au fond, on aperçoit le linteau avec Indra sur Airavata, l'éléphant tricéphale :

    Vat Phou (suite)

    de plus près :

    Vat Phou (suite)

     

    Vat Phou (suite)

     

    Vishnou sur sa monture Garuda

    Vat Phou (suite)

     

    Shiva ascète :

     

    Vat Phou (suite)

     

    Vat Phou (suite)

    Krishna (avatar de Vishnou) dévorant son oncle Kamsa qui avait cherché à le tuer (ou Bhima tuant Dushasana, il lui déchire la poitrine et boit son sang) :

    Vat Phou (suite)

    scènes du Ramayana :

    Vat Phou (suite)

     

    devatas :

     

    Vat Phou (suite)

     

    Vat Phou (suite)

    dvarapalas :

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

     

    danse : (Shiva ?)

    Vat Phou (suite)

     

    Shiva ou Vishnou sur des nagas :

     

    Vat Phou (suite)

     

    Actuellement, le sanctuaire est consacré à Bouddha.

    Vat Phou (suite)

    Autour du sanctuaire, d’autres sculptures :

    Vat Phou (suite)

    les stupas des morts :

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

     

    Un peu plus loin, une roche montre la trimurti : Brahma (4 bras et 4 têtes), Shiva aux multiples bras, Vishnou à 4 bras. Brahma est le créateur, Vishnou est chargé de protéger et conserver le monde, Shiva le détruit pour le faire renaître.

    Vat Phou (suite)

    un éléphant :

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

    un crocodile (on dit que c’est une pierre de sacrifice à Kali (la forme terrifiante de Parvati), qui date du VI è au IX è siècle. En face, l’autel protégé par des serpents) :

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

     

    la source sacrée. 

    Vat Phou (suite)

    La descente ne fut pas trop difficile...

    La fête du Vat Phou doit avoir lieu dans deux semaines, elle durera une semaine. Les moines déposent leur bol le long de l’allée pour recevoir des offrandes.

    L’ensemble religieux est associé à une ancienne cité, fondée au Vè siècle par le roi Devanika.

    C'était un très beau temple !

    Vat Phou (suite)

     

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

    Vat Phou (suite)

    Musée :      photos interdites.   

    Nous avons vu des lingams de Shiva, des chiens lions, des linteaux, nagas, bouddhas...

     

    Après un repas dans un  restaurant tenu par les frères Tang (la famille a émigré en France et tient de nombreux commerces dans le XIII è arrondissement), nous reprenons la route pour l’île de Khong au sud du Laos. Il fait nuit, les gens font du feu dehors pour préparer le repas. Nous traversons le pont construit par les Chinois pour arriver dans l’île de Khong qui fait 16 km sur 8 km. Nous arrivons tard à notre hôtel qui se trouve au bord du Mékong. Un délicieux repas nous y attendait.


  • Commentaires

    1
    chantal
    Mardi 6 Juin à 00:39

     lu rapidement dès réception; trop curieuse de découvrir l'article... à relire à tête reposée ... bonne nuit !

    2
    Jo-Elle
    Jeudi 8 Juin à 06:40

    Belle visite, intense e informations

    Bon jeudi ( je pars au Haras du Pin pour ma visite mensuelle avec mon groupe; la dernière de la saison déjà)

    3
    Dimanche 11 Juin à 10:29

    Très belles photos...cela me rappelle beaucoup le Cambodge, avec  les temples qui se trouvent avant celui d'Angkor Tom...la civilisation Kmère est omniprésente au Laos aussi à ce que je vois...bon dimanche et à bientôt, bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :